Sante

Fenouil

Fenouil

Fenouil

Le fenouil (nom botanique – Foeniculum, famille des apiacées ou ombellifères) est une plante vivace dont les graines et l’huile essentielle tirée des graines, ainsi que des sommités florales sont utilisées par l’homme.

Cette grande plante est originaire du bassin méditerranéen et elle a été cultivée depuis longtemps en Bulgarie, Chine, Égypte, France, Grèce, Hongrie, Inde, Italie, Roumanie, Turquie, Inde. Au Québec, on cultive le fenouil dans les jardins comme plante annuelle.

Il ne faut pas confondre le fenouil et l’aneth, parce que les deux plantes font partie de la même famille et se ressemblent extérieurement. L’aneth, toutefois, ne possède pas de base renflée comestible comme le fenouil.

Les usages médicinaux du fenouil nous viennent des médecins de la Grèce antique (mais les Égyptiens les connaissaient probablement avant les Grecs). Plus tard, les Romains les répandent en Europe et les Arabes firent de même au Moyen-Orient, d’où son usage médicinal se repand en Asie. La médecine ayurvédique en Inde et la Médecine traditionnelle chinoise ont intégré la plante et ses usages classiques dans leurs pharmacopées.

On utilise le fenouil pour soulager les coliques infantiles, pour traiter les troubles digestifs (dyspepsie) et l’inflammation des voies respiratoires chez les adultes. Traditionnellement, on considère que cette plante permet de traiter le manque d’appetit, les flatulences, les douleurs menstruelles, l’absence de menstruation et l’hirsutisme.

Le miel de fenouil est recommandé également pour traiter les infections des voies respiratoires chez les enfants. Autrefois, ce miel était tiré de ruches disposées dans des champs de fenouil. De nos jours, la préparation est composée de miel ordinaire auquel on ajoute de l’huile essentielle.

À travers les âges et dans presque toutes les cultures, les humains ont su mettre à profit la saveur et les propriétés apéritives, digestives et carminatives des graines de fenouil. On les utilise dans la préparation de boissons, de desserts et de friandises de toutes sortes. Les graines sont depuis toujours un assaisonnement de choix pour le poisson. On consomme également le feuillage et la partie renflée de la tige (appelée à tort « bulbe »).

En phytothérapie traditionnelle, on fait une infusion comprenant du fenouil, de la camomille, de la verveine, de la réglisse et de la mélisse. On sert cette infusion à la cuiller ou au compte-gouttes. On trouvera sur le marché plusieurs marques des produits appelés  « eau de colique » ou « grip water », qui contient du fenouil, de la mélisse et de la camomille.

On peut se servir des graines de fenouil pour traiter des roubles digestifs et inflammation des voies respiratoires. Dans ce cas, il faut prendre de 1 g à 2 g de graines séchées et broyées grossièrement, 3 fois par jour. On peut encore infuser de 1 g à 3 g de graines séchées et broyées grossièrement dans 150 ml d’eau bouillante durant 5 à 10 minutes. Ensuite, on boit cette infusion en raison de 2 à 3 tasses par jour, entre les repas.

Quant à l’huile essentielle, il est recommandé d’en prendre de 0,1 ml à 0,6 ml, par jour, entre les repas.

Il y existe des sirop et miel de fenouil (0,05 % d »huile essentielle) : on prend de 5 g à 6 g (1 c. à thé à 1,5 c. à thé), de 2 à 3 fois par jour, entre les repas. Pour les enfants de 4 ans à 10 ans, on devrait réduire la dose à 3 g, de 2 à 3 fois par jour. Pour ceux de 1 an à 4 ans, donner 2 g, de 2 à 3 fois par jour, entre les repas.

Pourtant, il est recommandé de ne pas prendre plus de 7 g de graines de fenouil ou leur équivalent par jour, de façon prolongée (plus de 2 semaines). Ainsi que de l’huile essentielle, sans être suivi par un professionnel de la santé.

À noter que plusieurs auteurs mettent en garde contre un possible effet photosensibilisant du fenouil. Cette mise en garde concerne essentiellement l’usage topique. En usage interne et aux dosages recommandés ici, il semble que le fenouil ne puisse pas provoquer la photosensibilisation chez l’humain.

Il y existe cependant des contre-indications : l’huile essentielle est contre-indiquée en cas de grossesse et pour les femmes souffrant ou ayant déjà souffert d’un cancer hormonodépendant. Cette contre-indication est également valable pour les graines de fenouil, dont la dose ne devrait pas dépasser 7 g par jour.

Quelques rares personnes souffrent d’allergie aux plantes de la famille des apiacées (ou ombellifères). Ces personnes devraient éviter le fenouil tout autant que la carotte, le panais, le céleri, la coriandre, etc.

Au cours d’un essai mené en Chine sur des rats de laboratoire, des chercheurs ont observé que le fenouil pouvait inhiber l’absorption d’un antibiotique, la ciprofloxacine. Il est par conséquent recommandé de ne pas prendre ces deux substances en même temps. On prendra, par exemple, l’antibiotique entre les repas et le fenouil aux repas.

Par Natella Y.

fenouil

Le Fenouil. Photo : Site Web Les jardins du Pied à Terre

Bibliographie :

  • PasseportSanté.net
  • Baudoux Dominique. L’aromathérapie – Se soigner par les huiles essentielles, Atlantica, 2001.
  • Santé Canada. Base de données d'ingrédients de produits de santé naturels. Monographie : Fenouil amer, Fenouil doux. Web : hc-sc.gc.ca
  • Weizman Z, Alkrinawi S, et al. Efficacy of herbal tea preparation in infantile colic. J Pediatr. 1993 Apr;122(4):650-2.
  • Alexandrovich I, Rakovitskaya O, et al. The effect of fennel (Foeniculum Vulgare) seed oil emulsion in infantile colic: a randomized, placebo-controlled study.Altern Ther Health Med. 2003 Jul-Aug; 9(4):58-61.
  • Crotteau CA, Wright ST, Eglash A. Clinical inquiries. What is the best treatment for infants with colic?J Fam Pract. 2006 Jul;55(7):634-6.
  • Malini T, Vanithakumari G, et al. Effect of Foeniculum vulgare Mill. seed extract on the genital organs of male and female rats.Indian J Physiol Pharmacol. 1985 Jan-Mar; 29(1):21-6.
  • Efficacy of an herbal dietary supplement (Smooth Move) in the management of constipation in nursing home residents: A randomized, double-blind, placebo-controlled study. Bub S, Brinckmann J, et al. J Am Med Dir Assoc. 2006 Nov;7(9):556-61.
  • Randomized clinical trial of a phytotherapic compound containing Pimpinella anisum, Foeniculum vulgare, Sambucus nigra, and Cassia augustifolia for chronic constipation. Picon PD, Picon RV, et al. BMC Complement Altern Med. 2010

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>