Sante

L’exercice physique

L’exercice physique

L’exercice physique

L’exercice physique, c’est le genre de décision que vous ne regretterez pas, à la condition expresse de choisir la bonne activité. En effet, il faut d’abord faire le bon choix pour réussir sa quête vers une vie physiquement plus active. De cette façon, la bonne activité sera celle qui répond à vos besoins, qui correspond à vos goûts, et qui respecte vos capacités physiques et financières.

L’exercice et le plaisir

N’oubliez pas que dans le domaine de l’activité physique, les études sur la persévérance sont formelles : le plaisir doit être le premier critère de sélection. Or, pour trouver une activité plaisante, il faut d’abord avoir envie de la pratiquer.  En fait, ce qui est merveilleux avec l’activité physique, c’est qu’elle permet de joindre l’utile à l’agréable, autrement dit, de s’amuser tout en améliorant sa santé.

Bref, on doit avoir envie de pratiquer l’activité physique choisie, jusqu’à ce qu’elle devienne une habitude de vie.

Par exemple monter et descendre la même marche pendant 20 minutes, trois fois par semaine, améliore, certes, votre endurance cardiovasculaire, mais cela vous amuse-t-il vraiment? En revanche, la danse aérobique, le patin à roulettes, la natation, le ski de fond, le vélo, la Gymnastique sur table ou la Pylates pourraient vous donner du plaisir, tout en vous permettant d’obtenir des résultats similaires.

Si vous aimez les sensations fortes, vous aurez des frissons en faisant du deltaplane, du ski alpin ou du vélo-cross. Si, au contraire, vous souhaitez insérer une pause « zen » dans votre horaire hyper chargé, le Tai-chi, le yoga ou le Qi Gong pourraient faire votre bonheur. Il n’est pourtant pas recommandable d’opter pas pour l’antigymnastique ou les étirements (stretching) qui sont des activités à déroulement lent.

Ne sous-estimez pas le rôle de votre tempérament, car il peut être une source de motivation comme une cause d’abandon. Par exemple, si vous n’appréciez pas la compétition sportive, votre choix devrait s’orienter vers des activités où vous n’êtes opposé à aucun adversaire. Si vous aimez travailler en groupe, il faut choisir des activités qui favorisent les contacts sociaux. Si, au contraire, vous êtes plutôt solitaire, il faut opter pour des activités en conséquence. D’ailleurs, si vous êtes du genre impatient, tenez compte du fait que la maîtrise de la technique dans des activités comme le tennis ou le golf demande plus de temps que pour le badminton. Et si à votre avis, vous avez l’âme d’artiste, choisissez la danse sociale plutôt que la corde à sauter.

Vos besoins

Il faut pour cela identifier à quels besoins liés à la santé on souhaite répondre. Par exemple, pour une personne sédentaire qui renoue avec l’activité physique, ces besoins pourraient se limiter, dans un premier temps, à une simple amélioration de sa condition physique.

L’idéal serait d’identifier, après une évaluation complète de votre condition physique par un éducateur physique ou un kinésiologue, les éléments à améliorer en priorité : l’endurance cardiovasculaire, la vigueur musculaire, le contrôle des réserves de graisse, la flexibilité, la capacité de vous détendre, la posture. Ce processus d’identification vous aidera à choisir l’activité la plus appropriée.

Votre capacité

L’activité qui vous intéresse pourrait être trop exigeante pour vous. Par exemple, si vous avez envie de jouer au hockey ou au squash, assurez-vous d’avoir la capacité cardiovasculaire pour le faire, car il s’agit d’activités vigoureuses dont on ne contrôle pas facilement l’intensité. Pour le savoir, faites d’abord le point sur votre aptitude générale à pratiquer une activité physique.

Solutions maison

Certaines activités peuvent se pratiquer à la maison ou aux alentours. C’est le cas, par exemple, du jogging, du vélo de promenade, du patin à roulettes, du badminton extérieur, des exercices aérobiques sur des appareils de conditionnement physique (tapis motorisé, simulateur d’escaliers, machine elliptique, rameur, vélo stationnaire, etc.), des exercices de musculation avec poids et haltères, des exercices qu’on effectue devant le téléviseur pendant une émission de mise en forme ou en regardant un DVD ou un vidéo d’exercices, du Tai-chi qu’on pratique dans son salon. Le choix est vaste.

Vos finances

Posez-vous une dernière question avant d’arrêter votre choix : combien l’activité vous coûtera-t-elle? Dans le coût d’une activité physique, il faut considérer le coût de l’équipement, les honoraires de votre instructeur (s’il faut suivre un cours), les frais d’abonnement à un centre, les frais de location, etc. Ces coûts peuvent varier énormément d’un sport à l’autre. Par exemple, la marche sportive ou la natation sont très abordables, tandis que les appareils de mise en forme le ski alpin, la plongée sous-marine ou le golf exigent un portefeuille bien garni.

Toutefois, en bout de piste, quelles que soient vos limites d’ordre physique ou financière, elles ne doivent pas freiner votre motivation ni vous servir de prétexte à l’inactivité physique, exception faite d’une blessure sérieuse ou de la phase aiguë d’une maladie qui interdisent toute activité physique.

Combien de temps pour se mettre en bonne forme physique? Préparez-vous à être étonné. Après seulement quelques semaines, il y a fort à parier que l’activité physique sera devenue pour vous une seconde nature, un grand plaisir dont vous ne voudrez plus vous passer et dont vous apprécierez quotidiennement les multiples bienfaits.

Par Natella Yahyayeva

tous à vélo

Tous à vélo ! Photo : © V. Petrovsky

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>