Sante

L’arthrose

L’arthrose

L’arthrose

Selon Statistique Canada, l’arthrose ou ostéoarthrite atteint un Canadien et Canadiennes sur dix. Cette maladie se traduit par une dégénérescence anormale des cartilages.

L’arthrose est la forme d’arthrite la plus fréquente qui  se manifeste par des douleurs persistantes aux articulations causées par l’usure anormale de l’ensemble de l’articulation et du cartilage.

En effet, le cartilage s’use progressivement et perd sa souplesse et son élasticité. En plus du cartilage, les ligaments, les muscles, l’os et le liquide synovial sont altérés. Ainsi, on observe une perte de qualité du liquide synovial, un liquide limpide et épais semblable à du blanc d’oeuf qui, normalement, lubrifie l’articulation (voir le schéma ci-dessus).

On différencie l’arthrose primaire (lorsque le malade n’a pas de prédisposition évidente), l’arthrose secondaire (il s’agit des maladies qui touchent les articulations, telles les maladies inflammatoires – arthrite rhumatoïde, goutte, lupus, etc., et les maladies métaboliques (diabète, hémochromatose, prédisposent à l’arthrose. Il en va de même des blessures et des chirurgies à une articulation).

Au début de la maladie, il n’y a pas de signe d’inflammation. Avec le temps, elle peut apparaître, mais l’inflammation se voit plus rarement dans les cas d’arthrose que dans d’autres formes d’arthrite.

Les articulations les plus fréquemment touchées sont le genou (gonarthrose), la hanche (coxarthrose) et des articulations de la colonne vertébrale. L’épaule, la cheville, le poignet, peuvent aussi être atteintes de cette maladie chronique, tout comme les doigts (arthrose digitale ou arthrose des doigts qui se manifeste surtout chez les femmes).

La prévalence de l’arthrose augmente avec l’âge de façon que vers 70 ans, la majorité des gens souffrent de cette maladie. D’ailleurs, après l’âge de 55 ans, les femmes sont davantage touchées.

Symptômes

L’arthrose atteint chaque malade de manière différente. Ainsi, les articulations touchées et l’intensité des douleurs varient d’une personne à l’autre. On peut expérimenter une sensibilité de l’articulation lorsqu’on applique une légère pression; on peut souffrir d’une raideur de l’articulation, surtout au réveil ou après une période d’immobilité (la raideur matinale dure moins d’une demi-heure). Dans plusieurs cas, il s’agit d’une perte progressive de flexibilité dans l’articulation, ainsi que d’une sensation d’inconfort dans l’articulation à la suite de changements de température. D’autres fois,  il s’agira des « craquements » (surtout en cas d’arthrose du genou), de l’apparition progressive de petites excroissances osseuses (ostéophytes) à l’articulation.  Plus rarement, on est en présence de l’inflammation (rougeur, douleur et gonflement de l’articulation).

Causes

Concernant les causes, les facteurs mécaniques sont au premier plan, associés à des facteurs génétiques, à un processus d’inflammation et à d’autres facteurs. Les mouvements répétitifs et les microtraumatismes répétés à une articulation peuvent d’ailleurs provoquer une usure anormale conduisant à l’arthrose.

L’âge, l’excès de poids et le manque d’activité physique sont considérés deux autres facteurs importants.

Les mouvements répétitifs occasionnés par le travail ou un sport causent avec le temps des lésions aux articulations, par exemple, la pratique intensive de certains sports, tels rugby, soccer, tennis ; les traumatismes articulaires (fractures, entorses, luxations); un manque d’activité physique réduit l’apport sanguin aux muscles et entraîne donc une mauvaise oxygénation du cartilage. Le port de talons hauts peut causer l’arthrose du genou.

Rappelons que parmi les personnes à risque, on compte les gens qui ont une prédisposition héréditaire et qui ont les articulations dans un mauvais axe (personnes qui ont les genoux tournés vers l’intérieur ou l’extérieur – genu valgum ou varum).

Prévention et traitements

La pratique d’une activité physique régulière permet de renforcer les muscles maintenir, de maintenir une bonne santé générale, d’assurer une bonne oxygénation des articulations.

Cependant, il n’existe pas de traitement curatif pour le moment. De plus, on ne connaît aucun traitement qui permette de retarder la destruction du cartilage.

Il existe toutefois des solutions médicamenteuses et non médicamenteuses qui visent à soulager la douleur et la raideur des articulations touchées.

Les dernières recommandations internationales insistent sur l’importance des mesures non pharmacologiques pour traiter l’arthrose, en particulier lorsqu’elle touche le genou ou la hanche : Pratique régulière d’exercices physiques, de 15 à 30 minutes, au moins 3 fois par semaine : marche, aérobie, natation, renforcement musculaire adapté, etc.

La perte de poids en cas d’obésité ou d’embonpoint permet permettra parfois d’éliminer les douleurs en cas d’arthrose du genou, en allégeant la charge pesant sur l’articulation.

Des éléments efficaces, plusieurs experts recommandent aujourd’hui le Cayenne, glucosamine (pour soulager les douleurs), ainsi que glucosamine (pour ralentir l’évolution de la maladie), chondroïtine, griffe du diable, acupuncture, hydrothérapie, homéopathie, insaponifiables d’avocat et de soya, magnétothérapie, sangsues, saule blanc, yoga, stimulation électrique transcutanée (TENS), bore, massothérapie, boswellie, collagène, tai-chi, etc. mais l’efficacité de la plupart de ces éléments n’a pas été prouvée.

En fait, le plus efficace s’avéré l’usage de crèmes, lotions et onguents à base de capsaïcine (ou capsicine), le composé actif du Cayenne, pour soulager la douleur causée par l’arthrose.

Des analgésiques peuvent être prescrits, mais certains analgésiques peuvent engendrer des nausées, de la constipation et de la somnolence. Les médicaments anti-inflammatoires n’agissent pas sur l’évolution de l’arthrose, mais sur ses symptômes.

Des effets indésirables courants causés par les médicaments, on peut citer des malaises gastro-intestinaux, comme des brûlures d’estomac, des ulcères ou des saignements digestifs parfois graves.

En cas d’échec du traitement médical et de gêne fonctionnelle trop importante, des opérations chirurgicales peuvent être suggérées. L’arthroscopie permet de retirer des débris de cartilage et d’os dans l’articulation. D’autres interventions permettent de corriger les excroissances et les difformités osseuses, de souder les articulations ou de reconstruire une partie de l’articulation. En dernier recours, on peut procéder à une chirurgie de remplacement, où l’articulation atteinte (souvent la hanche) est remplacée par une prothèse en métal ou en plastique.

Quelques conseils utiles :

Prenez soin de vos articulations : ayez toujours une bonne posture. En position debout, tenez-vous bien droit afin de protéger les articulations de votre cou, de votre colonne vertébrale, de vos hanches et de vos genoux. Après avoir fait une activité qui sollicite plus intensément une articulation, accordez-vous une pause.

Portez de bonnes chaussures. Si vous souffrez d’arthrose au genou ou à la hanche, portez des chaussures confortables avec de bonnes semelles qui amortissent les chocs et permettent une répartition adéquate du poids sur les pieds.

Modérez vos efforts physiques : commencez un effort physique tranquillement et de manière sécuritaire pour éviter les blessures. En cas de douleur importante d’une articulation, évitez de forcer sur elle.

Soulevez les objets avec précaution : pour ramasser un objet lourd, accroupissez-vous et pliez les genoux. En vous relevant, gardez le dos droit tout.

Évitez de rester immobile trop longtemps. Changez de position régulièrement afin de diminuer la raideur dans vos muscles et vos articulations.

Si vous souffrez d’arthrose, utilisez des appareils spécialisés qui peuvent vous aider à soutenir vos articulations et ainsi faciliter le mouvement. La consultation d’un médecin ou d’un ergothérapeute aidera à choisir les appuis adéquats (marchettes, cannes, marchettes, chariots).

Adaptez votre maison au besoin, si possible : par exemple, un robinet adapté pour ne pas tordre le poignet et les doigts, des barres d’appui pour vous déplacer ou vous tenir debout, des couvercles adaptés, etc.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>