Sante

Aneth

Aneth

Aneth

L’aneth, de son nom botanique Anethum graveolens, appartient à la famille des apiacées ou ombeliifères. Cette plante est connue également comme fenouil bâtard ou fenouil puant et en anglais on dit dill).

L’aneth est originaire de l’Asie centrale et méridionale d’où la plante se répandue vers l’Europe du sud. Mais aujourd'hui, l’aneth est surtout cultivé en Europe et en Amérique du Nord et il semblerait qu’en Asie cette plante n’est pas très populaire.

Ses propriétés digestives et aromatiques étaient bien connues des Égyptiens et des Grecs de l’Antiquité qui l’employaient pour ses vertus antispasmodiques et sédatives. Les Romains décoraient les salles de banquets avec de l'aneth en fleurs pour enlever des odeurs indésirables.

En fait, le nom d’aneth vient du grec ancien anethon qui signifie « qui pousse vite ».

Au Moyen Âge, on portait sur la poitrine un petit sac d’aneth afin de se prémunir contre les sorcières et le mauvais oeil.

Cependant, on l’a principalement employé pour ses propriétés digestives, parce que ses graines et huile essentielle soulagent les symptômes de la dyspepsie : troubles gastriques, flatulences, spasmes intestinaux, coliques, menstruations douloureuses, etc. Ils ont d’ailleurs la faculté de combattre la mauvaise haleine.

(Notons que bien que l’usage traditionnel de l’aneth pour soulager les menstruations douloureuses n’ait pas été confirmé par des résultats d’essais cliniques probants, au cours d’un essai sur des souris, l’administration de fortes doses d’extrait d’aneth a prolongé leur cycle menstruel).

L’aneth possède un puissant pouvoir antioxydant, bien supérieur à celui de la vitamine C7.

On utilise l’aneth frais en cuisine pour ses propriétés carminatives (qui favorise l’expulsion des gaz intestinaux) et digestives, notamment pour faciliter la digestion des concombres, cornichons et légumineuses.

En plus des usages culinaires qu’on lui connaît, cette plante a fait partie de nombreuses préparations médicinales traditionnelles digestives et fortifiantes qui subsistent en Europe.  Par exemple, en Europe de l’Est et dans les pays slaves, on a largement employé l’aneth dans les marinades pour empêcher la prolifération bactérienne dans les aliments ainsi traités. Le cornichon à l’aneth demeure d’ailleurs un classique à cet égard.

On peut utiliser les graines mûres d’aneth pour préparer des infusions : mâcher grossièrement ou broyer légèrement environ deux cuillerées  à thé de graines par tasse d’eau bouillante. Boire jusqu’à trois tasses par jour. On peut consommer de deux à six gouttes par jour de l’huile essentielle.

Les propriétés digestives de l’aneth sont reconnues en médecine traditionnelle de l’Inde, connue comme médecine ayurvédique.

En saison, les feuilles fraîches renferment une bonne proportion d’huile essentielle, mais elles perdent leurs propriétés au séchage. Par contre, les graines d’aneth, récoltées à pleine maturité et convenablement séchées, conservent leur huile essentielle et les ingrédients actifs qu’elles renferment.

Contre-indications

L’aneth peut provoquer une allergie chez les personnes allergiques aux plantes de la famille des apiacées (ombellifères) : carotte, céleri, coriandre, fenouil…

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne devraient pas prendre d’huile essentielle d’aneth, car elle pourrait avoir des effets abortifs et neurotoxiques.

On ne doit pas non plus administrer l’aneth aux nourrissons ni aux enfants de moins d’un an.

Par Natella Yahyayeva

aneth vert

Aneth. Photo : M. Nazarov

aneth vert

Aneth. Photo : M. Nazarov

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>