Sante

Aloès

Aloès

Aloès

L’aloès (famille des Asphodelaceae) est une plante originaire d’Afrique. On a répertorié des centaines d’espèces d’aloès. On y trouve des espèces arborescentes qui atteignent plusieurs mètres et qui sont portés par de véritables troncs ; des espèces rampantes qui portent de longues tiges souples qui ont tendance à ramper,  mais ces espèces ont parfois l’aspect d’un buisson ; des espèces acaules au début de leur croissance, mais ensuite elles développent un pied au fur et à mesure de leur croissance (certaines restent acuales).

L’aspect de cette plante varie d’une espèce à l’autre, mais en général l’aloès se caractérise par une rosette de feuilles épaisses, charnues et souples, plus ou moins allongées et, pour certaines espèces, dentelées sur les bords.  Les fleurs des aloès sont de couleurs variables (rouge, orange, jaune) et petites, regroupées de manière dense sur de longues hampes florales, mesurant parfois plus d’un mètre.

L’Aloe vera  est une plante vivace connue depuis l’antiquité en Mésopotamie, dans l’Égypte des pharaons et dans la Grèce antique. En Égypte, son usage remonte à 6000 ans comme l’indiquent des gravures sur pierres.

Ce sont les Espagnols qui apportent les premiers plants d’aloès en Amérique.

Les aloès poussent dans les savanes sèches et les déserts.

Les aloès sont des plantes de culture facile. Elles demandent un fort ensoleillement et la plupart affectionnent le plein soleil. Les aloès ont besoin d’un sol à la fois riche et poreux  (un mélange 1/3 de terre de jardin, 1/3 de sable grossier, 1/3 de terreau bien décomposé).

Consommation et utilisation

Le suc épaissi de cette plante s’obtient des feuilles incisées et s’utilise pour son effet laxatif et cholagogue. Le gel extrait des feuilles d’Aloe vera soulage les douleurs cutanées et accélère la guérison lorsqu’il est appliqué sur les plaies ou les brûlures.

L’Aloe vera est une plante qui se cultive désormais partout dans le monde par bouturage, en détachant et replantant des jeunes plants munis de racines. Cette plante est utilisée en cosmétique depuis 5 000 ans par les tradipraticiens (guérisseurs). De nos jours, les industries cosmétiques mettent en avant les traitements possibles de l’épiderme avec cette plante :

La chair de l’intérieur des feuilles de l’aloe vera est consommée dans les pays d’Asie, souvent comme un dessert. Le produit se présente alors sous la forme de cubes gélatineux parcourus de veinules vertes accompagnés par exemple d'un sirop léger de lychees. La chair de l’aloe se compare à la chair du raisin.

La feuille d’Aloe vera contient plus de 75 éléments nutritifs et 200 autres composants, ainsi que 20 minéraux, 18 acides aminés et douze vitamines, ainsi que des antraquinones (aloïne) ; résines (alorésines, aloénines) ; tanins ; polysaccharides ; aloétine.

La pulpe de l’Aloe vera est comestible et semble posséder des propriétés contre le psoriasis. Riche en protéines et en vitamines (vitamines A, B1, B2, B6, C, E, choline), elle peut être utilisée entre autres dans les yaourts, les desserts et les boissons.

L’aloe vera donne par rouissage des fibres textiles utilisées au Maroc sous le nom de sabra ou soie végétale. Selon le producteur US Farms, qui cultive plus de 250 000 plants d’ Aloe vera au Canada, le marché américain des produits à cette plante représenterait environ 35 milliards de dollars.

Cependant, la consommation excessive de la feuille complète d’Aloe peut causer des symptômes de toxicité dus à l’aloïne. C’est pourquoi il faudrait s'assurer que l’Aloe vera consommé ne soit que le gel (pulpe et jus), avec une proportion minime d’aloïne. Seul le gel mucilagineux (issu du cœur de la feuille) est bon à être consommé. Certaines entreprises fabriquent des produits, notamment des gels d’Aloe vera à boire, en y mettant la feuille entière alors que d'autres font ces mêmes genres de produits mais avec seulement le gel. Ces derniers sont donc meilleurs pour la santé.

Les substances actives de ses feuilles ont deux propriétés : émollientes et laxatives. Son action laxative est obtenue avec le latex, extrait de la partie extérieure de la feuille.

En usage interne, on préconise la prise de latex avant d’aller se coucher. Comme il s’agit d’un laxatif, il est recommandé de ne pas user du latex continuellement. On requiert cette substance active qu’en cas de constipation occasionnelle.

Les plantes possèdent des principes actifs qui, si mal dosés, peuvent être néfastes pour l’organisme. Il existe aussi des risques d’allergie. N’hésitez à vous rendre auprès d’un phytothérapeute avant de vous engager vers un traitement naturel.

aloe

Aloe Vera. Photo : © Histoire-du-Quebec.ca

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>