Saguenay-Lac-St-Jean

Véloroute des Bleuets

Véloroute des Bleuets

Véloroute des Bleuets

La célèbre Véloroute des Bleuets fait la fierté de la région du Lac-Saint-Jean. Ce circuit de 256 kilomètres emprunte des pistes cyclables, des chaussées désignées ou des accotements asphaltés, longent le lac Saint-Jean et traversant des paysages d'une grande beauté.

En effet, le circuit mène dans des villages pittoresques et tous les résidents de la région sont d’accord que la Véloroute des Bleuets est le meilleur moyen pour découvrir le majestueux lac Saint-Jean.

En plus d’accueillir des cyclistes de tous les niveaux et de toutes les provenances, la Véloroute est devenue, au fil des ans, une destination de plus en plus appréciée par les marcheurs, patineurs sur roulettes et véhicules de transport électriques pour personnes handicapées. Accessible gratuitement, le parcours est qualifié de facile à intermédiaire et donc, à la portée de toute la famille.

De nouveaux tronçons sont ouverts régulièrement et de nouvelles bonifications attirent un nombre croissant de cyclistes. Par exemple, après la mise en marche d’une nouvelle navette maritime reliant la municipalité de Péribonka au Parc national de la Point-Taillon et l’inauguration de son nouveau tronçon de 5 kilomètres, Péribonka a eu 10% de plus de cyclistes.

À Dam-en-terre, avec l’ajout de deux kilomètres de piste cyclable, dans un boisé, sur l’un terrain de la compagnie Alcan, on enregistre une augmentation de 20% de cyclistes.

En 2006, une nouvelle piste en poussière de pierre a été aménagé dans le secteur d'Albanel et en 2007, la piste menant à Girardiville rejoindra le secteur. Ensemble, ces deux secteurs feront une boucle aditionnelle de 40 kilomètres entre Albanel et Girardville.

Grosso modo, aujourd’hui plus de 220 milles cyclistes prennent la Vélouroute des Bleuets chaque été et ce nombre augmente. De plus, la Véloroute des Bleuets aide à voir le jour et à grandir la Véloroute de la Péninsule acadienne, qui prévoit l’aménagement de 380 kilomètres de sentiers cyclables.

D’ailleurs, rappelons que des Maisons de vélo, installées au long de la route autour du lac, accueillent des milliers de visiteurs. Ces Maisons du Vélo offrent un service d'information, des communications Internet, des services de restauration légère, des coins repos avec la lecture, les cartes géographiques, guides et magazines, ainsi que des produits signés Véloroute des Bleuets. Il y en a trois pour le moment :

  • Maison du vélo à Alma se trouve à l’adresse suivante :

1692, avenue du Pont, Nord
Alma
Québec
G8B 5G3

Téléphone : 418 668-4541

La maison de vélo à Alma qui abrite aussi les bureaux de la Corporation du circuit cyclable

  • Maison du vélo à Roberval se trouve à l’entrée de la Marina de Roberval ;
  • Maison du vélo à Dolbeau-Mistassini est en fait l'autobus promotionnel Allyson B. installé près du bureau d'information touristique.

Le site web de la Véloroute des Bleuets offre des dizaines de suggestions de randonnées, des cartes routières, des descriptions des forfaits de un jour et plusieurs autres informations, parmi lesquelles on retrouve des extraits des journaux de voyageurs: www.veloroute-bleuets.qc.ca

veloroute des bleuets

Véloroute des bleuets, source de la photo : © Métabatchouan-Lac-à-la-Croix

Voici quelques autres articles dédiés aux pistes cyclables du Québec dans notre site (liste non exhaustive):

1 commentaire

  1. Jean M.

    2011/08/24 at 1:51

    Nous sommes deux cyclistes de Québec et avons fait la «Véloroute des bleuets» du 15 au 18 août 2011.

    Le lundi 15 août, départ d’Alma (Dam-en-Terre) avec l’intention de nous arrêter chez-vous pour la nuit. C’est un village que nous trouvons tellement beau ! Cependant, de mauvaises surprises nous attendaient. Côté restauration: le «Bistreau» était fermé en ce lundi. Et pour l’hébergement, le seul gîte «Au Petit Bonheur » affiche complet; il est vrai que nous n’avions pas réservé.

    Nous nous rendons à l’hôtel: FERMÉ. Reste le camping municipal. L’idée est excellente d’offrir des tentes de dépannage où tout est fourni, sauf la literie.

    Malheureusement, la nuit fut très pénible. Le sommeil n’est jamais venu car nous avons dû affronter le froid, même si une petite chaufferette était disponible. Au prix de 112,80$, nous pensons que des oreillers et au moins une couverture pourraient être inclus.

    Quand on fait la Véloroute, nous apportons le minimum de bagages, donc pas de place pour la literie, vous en conviendrez. Si l’idée nous prend de refaire la Véloroute il reste l’Aubergîte au Petit Bonheur. Sinon nous poursuivrons notre route, soyez-en assurés.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>