Saguenay-Lac-St-Jean

Tragédie au Saguenay

Tragédie au Saguenay

Déluge du 18 juillet 1996

Que s’est-il passé exactement au Saguenay le jeudi 18 juillet 1996 ?

La veille, une forte dépression atmosphérique se forme au-dessus des Grands Lacs. Ensuite, une bande de nuages d’une longueur de 4 000 km, se déplace rapidement vers l'océan Atlantique, mais elle s'immobilise au-dessus de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord.

Au contact des Laurentides, les masses d'air humide accompagnant la dépression sont poussées vers les sommets. Puis, elles refroidissent et se condensent, provoquant d'importantes précipitations, parfois diluviennes.

Dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la pluie commence à tomber dans la nuit du 18 au 19 juillet et en 48 heures, la région reçoit jusqu’à 280 mm de pluie, alors que la moyenne pour juillet est d'environ 125 mm.

Remarquons que ces précipitations s'ajoutent aux plus de 120 mm déjà enregistrés depuis le début de juillet. Les sols sont déjà saturés, les réservoirs sont remplis et le débit de plusieurs rivières est à son maximum. L'ensemble de ces facteurs est réuni pour causer une catastrophe.
 
La rivière du Saguenay, gonflée à bloc, envahit les villes situées en bordure. Le débit de la rivière est 11 fois plus élevé qu'en temps normal.

Dans sa course, l'eau détruit des murs de pierre centenaires, des infrastructures, des maisons. En quelques heures, des dizaines de maisons s'effondrent.

Dans sa fougue, l'eau met à nu le roc sur lequel reposent les bâtiments à Chicoutimi et révèle les fondations d'une construction attenante au moulin Sainte-Marie, datant de 1903. L'eau traverse les villages, emportant le tout. Des centaines de maisons sont inondées, déplacées ou détruites à Chicoutimi, L'Anse-Saint-Jean, Ferland-et-Boilleau, Laterrière, La Baie

Des tronçons de routes ont été carrément emportés, avec des voitures. La situation a été jugée si grave que le premier ministre Lucien Bouchard a décidé d’interrompre ses vacances qu’il passait en Californie et de revenir au Québec.

Les Forces armées canadiennes, des policiers et des pompiers, la Sûreté du Québec et une dizaine de ministères coordonnés par la Sécurité civile ont porté secours à des centaines de personnes.

Dans la ville de La Baie, une fillette de 10 ans et un garçon de 8 ans ont péri dans leur lit, ensevelis par de la boue, au rez-de-chaussée de leur maison.

Cette catastrophe a marqué l’histoire de la région pour toujours.

déluge au saguenay

Une petite maison durant le déluge du Saguenay le 19 juillet 1996. Source de l’image : Séminaire de Québec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>