Saguenay-Lac-St-Jean

Maison Arthur-Villeneuve

Maison Arthur-Villeneuve

La maison Arthur-Villeneuve est sauvée

12 novembre 1994. Chicoutimi. – Il n’y a plus qu’un trou béant au 669 rue Taché, à Chicoutimi. C’est à cette adresse, dans un quartier ouvrier moderne, que sont passées près de 200 mille personnes venues visiter la maison-musée d’Arthur Villeneuve, l’ancien barbier de l’hôpital.

En 1957, Arthur Villeneuve avait commencé à peindre sur les murs de sa maison tout un bestiaire d’être étranges et démoniaques, sortis tout droit d’un délire créatif étonnant.

À l’époque, il se donnait 15 ans pour passer à la postérité. Son pari est définitivement gagné. Cette semaine, tout Chicoutimi était en émoi en suivant au jour le jour le lent voyage de 1,4 kilomètres, entrepris par la « maison de l’artiste » vers l’ancien complexe industriel de La Pulperie de Chicoutimi.

Déjà, à sa mort, en 1990, Arthur Villeneuve était convaincu que sa maison serait un jour déménagée. Il en avait été question une première fois en 1967, lors de l’Exposition universelle de Montréal. Puis, à la fin des années 1980, un professeur de l’Université du Québec à Chicoutimi, Denys Tremblay, avait presque réussi à amener une cloche de verre qui accueillerait la maison sur le site du vaste parc du Vieux-Port récemment complété en bordure du Saguenay.

On a littéralement construit la remorque sous la maison et on y a ajouté les roues avant d’entreprendre le trajet.

Le déménagement, effectué à grands frais de 150 000 dollars, ne s’est pas effectué sans heurt. La facture totale s’élève à au moins un million de dollars, dont 450 000$ pour l’acquisition et les droits d’auteurs, le reste pour le transport, la restauration et la mis en valeur.

Les nombreux opposants à ce « gaspillage éhonté » ont monopolisé les ondes des radios locales et le débat s’est même déplace jusqu’aux abords de la maison où certains en sont presque venus aux coups, sous les yeux consternés des membres de la famille Villeneuve.

Signalons que c’est Monsieur Denys Tremblay, professeur de l’UQAC, qui a permis l’achat de la Maison Villeneuve pour le Musée du Saguenay. C’est également M. Tremblay qui a conçu le concept d’intégration et d’interprétation de la Maison Villeneuve au Musée de la Pulperie.

arthur villeneuve

Arthur Villeneuve artiste peintre. Source: Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française

maison villeneuve

La maison d’Arthur Villeneuve dans sa rue d’origine à Chicoutimi, en 1964. Image fixe tirée du documentaire de l’ONF consacré à ce peintre. Source: Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française

peinture de villeneuveL’église Sacré-Cœur et le quartier en contrebas à Chicoutimi, tels que Villeneuve les a peints en 1957. Cette œuvre figure dans la pièce qui faisait office de salon. Source: Encyclopédie du patrimoine culturel de l’Amérique française.

maison de arthur villeneuve

L’intérieur de la maison d’Arthur Villeneuve en août 1980. Photo : Alain Dupuis

Voir aussi:

1 commentaire

  1. Denys Tremblay

    2015/11/17 at 10:34

    Bonjour, je tenais à vous signaler que c’est moi qui a permis l’achat de la Maison Villeneuve pour le Musée du Saguenay qui deviendra le Musée de la Pulperie. c’est également moi qui a conçu le concept d’intégration et d’interprétation de la Maison Villeneuve à la Pulperie. Merci de témoigner de ces faits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>