Saguenay-Lac-St-Jean

Jonquière

Jonquière

Jonquière

Jonquière est fondée en 1847 aux abords de la rivière aux Sables par des colons en provenance de La Malbaie. Ils baptisent la ville en l’honneur de Jacques-Pierre de Taffanel, marquis de la Jonquière, gouverneur de la Nouvelle-France de 1749 à 1752. Le canton de Jonquière est constitué civilement en 1850 sous le nom de Saint-Dominique-de-Jonquière et c’est en 1912 que la ville de Jonquière est incorporée.

La ville de Jonquière se développe grâce à l’industrie de la pâte à papier et du papier journal qui fut exporté en grandes quantités vers New York et dans plusieurs états américains. Ainsi, les membres de la famille Price, fondateurs et propriétaires de la Pulperie de Kénogamy, ont marqué l’histoire de ces lieux.

La célèbre entreprise Alcan est présente à Jonquière depuis le début du XXe siècle. Elle a fondé en 1925 la ville industrielle planifiée d’Arvida pour loger les employés de ce qui allait devenir la plus grande usine d’aluminium au monde et elle continue à investir dans la région.

Quant à l’origine du nom de Jonquière, citons Madame Renée Lucie Bourges qui rappelle dans son blog Graulhetbonjour.blogspot.com que la ville a été appelée en l’honneur de l’amiral français Jacques-Pierre de Taffanel, marquis de Jonquière, gouverneur de la Nouvelle-France entre 1749 et 1752. Mme Bourges nous rappelle également qu’au Québec le nom de Jonquière fait référence le plus souvent à un endroit où poussait le jonc, qu’au souvenir de l’un des gouverneurs du Canada français de l’époque. On ne peut que citer l’auteure: « Dommage que ce « petit détail » ne soit pas mieux connu ».

Remarquons aussi que le nom de la ville d’Arvida vient des initiales d’Arthur Vining Davis, à l’époque président de l’entreprise Alcoa (devenue York). Cette ville est un exemple des villes fermées québécoises.

La centrale hydro-électrique de Shipshaw avec une puissance de plus de 834 MW fut érigée en 1942 pour fournir de l’énergie à l’usine York.

En 1975, la nouvelle ville de Jonquière est née, résultat d’une fusion entre Arvida, Jonquière et Kénogami.

Quand la ville de Saguenay a été fondée le 18 février 2002, l’ancienne ville de Jonquière est devenue un arrondissement de la nouvelle ville, composé de la ville de Jonquière, de la ville industrielle planifiée d’Arvida, de la municipalité de Shipshaw et de celle du Lac Kénogami.

Aujourd’hui, il y a environ 60 mille habitants à Jonquière.

L’ancienne pulperie de Kénogami appartient maintenant à L’Abitibi-Consolidated-Bowater et l’activité économique se concentre comme toujours dans les industries du bois, de l’aluminium et du papier.

En juillet 1996, la ville de Jonquière est l’une des victimes du catastrophique déluge du Saguenay qui détruit des centaines de maisons de la région du Saguenay et cause des dommages évalués à des centaines de millions de dollars.

L’arrondissement de Jonquière est composé des quartiers suivants :

  • Centre-ville de Jonquière
  • Des Fleurs (Kénogami)
  • Des Oiseaux
  • Des Peintres
  • Dubose (Arvida)
  • Fatima
  • La petite France
  • Saint-André
  • Saint-Georges
  • Saint-Raphaël
  • Sainte-Thérèse (Arvida)

Plusieurs centres d’intérêt touristique et patrimonial se trouvent dans l’actuel arrondissement de Jonquière, tels que le Centre culturel du Mont-Jacob, un théâtre d’été, le Centre muséal d’histoire Sir William Price, le Centre national d’expositions, l’église Sainte-Thérèse-de-l’Enfant-Jésus, l’église Notre-Dame-de-Fatime, l’église Saint-Dominique, le Parc de la Rivière-aux-Sables, et la rue Saint-Dominique, connue pour ses nombreuses terrasses et bars. Plusieurs festivals et autres événements culturels s’y tiennent. Citons le festival Jonquière en Neige (carnaval d’hiver), le festival Jonquière en Musique et la Semaine Mondiale de la Marionnette par exemple. De plus, le seul pont au monde construit entièrement en aluminium se trouve dans cette localité.

Les amateurs de sport connaissent bien le Centre de Ski Mont-Fortin, situé à Jonquière, ainsi que son excellente piste cyclable. Le camping Jonquière est un lieu d’hébergement très connu.

Au total, la ville compte plusieurs arénas dont le Palais des Sports, le Stade Richard-Desmeules, le Pavillon sportif du secteur Kénogami et le Foyer des Loisirs du secteur Arvida.

Le Cégep de Jonquière, une institution d’enseignement très connue au Québec, fut fondé en 1967 et se spécialise dans les communications, la technologie et le français langue seconde.

Coordonnées de l’arrondissement de Jonquière :

2354, rue Saint-Dominique
C.P. 2000
Jonquière
G7X 7W7

Téléphone: 418 546 2056

Voir aussi :

2 Comments

  1. Lankoande

    2011/06/09 at 8:59

    Merveilleuse ville que j’aimerais visiter avant ma mort Je suis un Burkinabé (Burkina faso) en Afrique de l’Ouest francophone Merci de repondre

  2. Jean-Louis

    2012/09/04 at 3:02

    Cette région de Jonquière est le coeur battant du Québec ! Je l’ai parcourue en septembre 2001 lors d’un voyage organisé par le comité d’entreprise de ma société (nous sommes Français). J’ai beaucoup apprécié la ville d’ ALMA tout près du lac St Jean où était notre hôtel. Cette région a un fort potentiel touristique et mériterait d’être + connue en France ! La nature y est grandiose avec les grands espaces, le Fjord du Saguenay que nous avons franchi plusieurs fois avec le traversier. J’ai bien aimé Tadoussac aussi. C’était l’été indien et les grandes forêts étaient très colorées. J’espère bien y retourner. Vive le Québec !!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>