Saguenay-Lac-St-Jean

Cap Trinité

Cap Trinité

Cap Trinité

Lorsque on descend le Saguenay en direction de Tadoussac, peu à peu, la vallée devient escarpée on rencontre, après le village de Sainte-Rose-du-Nord, dans le parc national du Saguenay, deux immenses caps agissant comme des sentinelles protégeant la baie Éternité.

Ce sont les caps Trinité et Éternité.

D’une hauteur de 348 mètres, le cap Trinité est une haute paroi rocheuse en trois plateaux ou trois marches surplombant le Saguenay.

En effet, on y remarque  trois marches. Sur la première marche du cap Trinité, vous apercevrez une statue de Notre-Dame du Saguenay, ouvre du sculpteur Louis Jobin, installée en 1881 grâce aux efforts de Charles-Napoléon Robitaille. D’une hauteur de 8,6 mètres, la statue est faite de pin blanc et recouverte de minces feuilles de plomb pour la protéger des intempéries. Elle a été érigée sur la première marche du cap Trinité à l’été 1881. Voici son histoire : Statue de Notre-Dame-du-Saguenay.

Selon une ancienne légende des Amérindiens Montagnais, le cap Trinité serait le résultat du combat entre Mayo, le premier Montagnais, et un mauvais esprit (démon des eaux ou manitou). Alors que Mayoi pagayait sur le Saguenay, une créature surgit de la rivière pour l’attaquer.

Le héros réussit à vaincre la créature et la fracasser sur la montagne. C’est au troisième coup que la bête fut broyée, ce qui explique les trois paliers du cap Trinité.

Le cap constitue l’un des pôles d’attraction du Parc national du Saguenay. Ici on peut monter jusqu’au sommet et à la statue du Cap Trinité. De nombreux sentiers, dont celui nommé le sentier de la Statue, parsèment l’élévation et les environs conduisant à plusieurs haltes et belvédères jusqu’au sommet du cap et offrant des vues exceptionnelles sur le fjord. Les sentiers sont bien aménagés et on monte pendant deux heures ou plus. Faut aussi penser à redescendre.

Les falaises escarpées du cap Trinité forment avec le cap Éternité et les caps Liberté, Égalité et Fraternité, sur la rive opposée de la rivière, le rebord de l’auge glaciaire du Saguenay. Le cours d’eau, à cet endroit, devient très profond, jusqu’à 300 mètres par endroit.

cap trinite

Vue du Cap Trinité près de la statue. Source de la photo : J. Boulian

cap eternité

Cap Trinité. Carte postale des années 1930

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>