Réflexions

La vie n’est-elle qu’un jeu de cartes ?

La vie n’est-elle qu’un jeu de cartes ?

 

La vie n’est-elle qu’un jeu de cartes ?

par E.T. 

 

La carte postale

Si vous cherchez de belles cartes postales…

cartes de gilles

La carte de téléphone

Bonjour, Madame T. , c’est Bell Canada, ça va bien aujourd’hui ? Êtes-vous heureuse avec Bell ? On sait que la concurrence est très forte alors on essaie de satisfaire au mieux nos clients. On va faire le tour avec vous des différents services que vous avez. Oh, mais Madame T. je constate avec horreur que vous n’avez pas « la conférence à trois », « l’appel en attente », « le répondeur automatique », voulez-vous qu’on vous les ajoute ?

– Ben, non merci, je trouve que c’est extrêmement grossier l’appel en attente, j’ai un petit répondeur séparé qui marche très bien, et comme je ne suis pas une grande multinationale, en fait, la conférence à trois, je ne vois pas bien à quoi cela me servirait.

Bon, très bien Madame T., mais l’assurance sur les dommages des fils téléphoniques, y avez-vous pensé pour seulement 6 $ par mois ? Ah vous ne l’avez pas celle-là, vous savez que les services d’un technicien de Bell, ça coûte 80 $ de l’heure ?

– (je pense en moi-même : zut alors ! Moi qui gagne 8 $, où on peut s’inscrire pour la formation ?) Merci, mes lignes sont en très bon état, pis 6 $ par mois, je trouve que c’est cher.

Madame T., j’ai ce qu’il vous faut, le forfait internet… avec la haute vitesse… votre ligne pas occupée…

– Est-ce que ça coûte moins que 13 $ pour 60h ?

– (le préposé, exalté) Oui, Madame T. C’EST GRATUIT !!! (il ajoute plus doucement) pendant 6 mois.

– Après, c’est combien ? Oh… 25 $… c’est plus cher que 13 $, alors non merci.

– Nous avons un superforfait Canada / USA…

Mais je ne connais personne aux USA.

– Alors, très bien Madame T. on ne change rien sur votre facture, pis on garde le forfait 10 c/minute pour l’Europe.

Oui merci. Au revoir…

Ce charmant préposé a omis de me préciser que ce forfait gratuit qu’on m’avait proposé 1 an auparavant allait devenir payant ce mois-ci.

Je reçois ma note de Bell 3 jours plus tard et frôle la crise cardiaque lorsque je découvre que le forfait jadis gratuit coûte désormais 2 $ !!! J’appelle aussitôt Bell pour leur dire qu’ils ne m’ont pas prévenu et que c’est de la vente forcée… la dame me répond : « mais si, on vous l’a annoncé sur votre facture de septembre… » je vérifie, ah oui, c’est vrai, mais depuis septembre, on a le temps d’oublier, une fois le mois de mars arrivé, évidemment. Bref, je lui demande de m’annuler cela.

bon d’accord madame, je l’enlève, mais cela ne sera effectif qu’en avril, pour le mois qui vient, vous devez quand même payer. J’enlève aussi les frais de réseau.

– Mais quels frais de réseau ?

Ce sont les frais qui venaient avec le forfait 10c/min. gratuit.

(qui n’était pas si gratuit que cela finalement). Je vérifie mes factures, depuis 1 an, je payais ces frais. Ces frais à l’origine de 2,95 $ étaient d’ailleurs passés allègrement à 4,50 $ . Je me souviens que j’avais téléphoné à Bell pour savoir pourquoi ma facture était plus coûteuse à mon nouveau logement qu’à mon ancien logement et la dame m’avait répondu, au lieu de me dire vous avez des frais de réseaux, dû à notre offre supposément gratuite, que « la tarification dépend des quartiers ».

Enfin, bref, j’en reviens à mes bonnes vieilles cartes de téléphone à 5 $ pour appeler 7 h en Europe. Je remercie Bell qui m’a fait découvrir ces cartes. En effet, à mon arrivée au Québec, on m’avait demandé de déposer 200 $ de caution pour pouvoir faire des appels interurbains, comme j’avais refusé, trouvant la somme trop élevée, on m’avait dit, alors on va brider votre ligne, elle ne pourra pas faire d’interurbains.

Cela m’a beaucoup ennuyée quand j’habitais à Sherbrooke et cherchais un appartement et un emploi à Montréal, mais finalement, nous devons remercier Bell qui nous fait prendre de bonnes habitudes plus économiques, car les cartes c’est mieux que n’importe quel forfait.

Soyez vigilants sur vos factures, les procédés employés par toutes les compagnies en général sont de plus en plus insidieux, c’est à se demander : y a-t-il encore une éthique commerciale ?

« Avez-vous la carte Air Miles ? »

Ce qui est terrible avec l’approche commerciale c’est la redondance.

Ce qui est terrible avec l’approche commerciale c’est la redondance.

Ce qui est terrible avec l’approche commerciale c’est la redondance.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Je vais régulièrement faire mes courses à la pharmacie et au centre commercial. À chaque visite, on me demande 2 fois si je n’ai pas la carte Air Miles. Quand je termine de déposer mes achats, et au moment de payer.

Les caissiers et caissières font leur travail, ne les en blâmons pas, mais est-ce vraiment nécessaire de poser cette question ?

Les gens qui ont la carte, habituellement, la sortent, avides de gagner quelques mètres de voyage. Et puis, admettons que quelqu’un oublie de sortir sa carte une fois, est-ce si grave ? Bon, il a oublié, il n’aura pas ses points cette fois et après ?

Pour ma part, j’avais jadis la carte Optimum ainsi que la carte HBC, mais étant donné que j’oubliais de les sortir une fois sur deux, je les ai annulées. Une fois aussi, la caissière m’a demandé si j’avais ma carte, je lui ai dit, « oui, mais elle est au fond de mon sac, on oublie pour cette fois ». Elle a insisté pour que je sorte ma carte du fin fond de mon sac… Ne vivons-nous que par ces cartes ?

La carte de crédit

En revanche, une carte qu’il faut avoir, et qui peut manquer cruellement à un nouvel arrivant, c’est une carte de crédit.

J’ai commis l’horrible erreur d’annuler ma carte de crédit avant de quitter l’Europe, pensant qu’il serait simple d’en reprendre une au Québec, hélas, au Québec, une carte de crédit et une carte de débit, ce n’est pas pareil… et comme je n’avais pas d’emploi fixe à mon arrivée, c’était impossible d’avoir cette carte. Mais à quoi sert une carte de crédit, me direz-vous ?

Exemple 1 : Vous déménagez, les déménageurs n’ont pas Interac, alors j’ai dû aller à la banque escortée par un déménageur pour faire certifier un chèque et payer 7$ de frais bancaires supplémentaires.

Exemple 2 : Vous voulez aller à New York, il est impossible de réserver un hôtel sans carte de crédit. Alors, j’ai dû aller chercher du liquide au guichet pour que l’agence de location mette sa carte de crédit en garantie (comme c’est pratique !).

Exemple 3 : Vous voulez vous inscire à l’université, il faut payer 50$ de frais de dossier, comme je n’avais toujours pas de carte, j’ai dû à nouveau payer des frais bancaires pour faire certifier un chèque.

Exemple 4 : Vous voulez renouveler votre abonnement à Norton antivirus… là encore un chèque certifié avec des frais supplémentaires.

Exemple 5 : Il est impossible de louer une voiture sans carte de crédit.

Exemple 6 : On peut vous demander 2 mois de caution lorsque vous louer un appartement, parce que « vous n’avez pas de carte de crédit ».

Exemple 7 : Vous voulez vous lancer en affaires et créer votre compagnie, il vous faudra aussi prouver votre « histoire de crédit », pour être éligible à certains prêts.

Voilà…

Bref, si vous n’avez pas encore migré et songez à résilier votre carte… attendez d’avoir votre nouvelle carte ici avant d’annuler l’autre, cela vous facilitera grandement la vie.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>