Réflexions

Année mondiale de l’Astronomie

Année mondiale de l’Astronomie

Année mondiale de l’astronomie

En 2009, l’ensemble des terriens célèbrent l’Année mondiale de l’astronomie (AMA 2009) afin de mettre en lumière les diverses activités de cette science qui nous permet de mieux connaître l’univers qui nous entoure.

En effet, une condition essentielle pour la survie de notre planète et de certains de ses habitants est la diffusion des connaissances fondamentales à propos de l’Univers et de la place que nous y occupons.

Remarquons que l’AMA 2009 marque le 400e anniversaire de la première utilisation par Galilée d’une lunette astronomique pour observer le ciel.

Au Canada, la Société Canadienne d’Astronomie, la Société Royale d’Astronomie du Canada, la Fédération des Astronomes Amateurs du Québec, le Conseil National de Recherches Canada et l’Agence Spatiale Canadienne font partie de l’équipe qui organise les activités reliées à l’astronomie. En outre, plusieurs organismes tels que Science pour tous, l’Association des professeurs de science, les Expo-Sciences, les Innovateurs à l’école et à la bibliothèque, de nombreux astronomes professionnels et les revues Les Débrouillards et Les Explorateurs permettent de promouvoir cet événement.

Au Québec, on peut citer les activités suivantes :

Une exposition itinérante pour les clubs d’astronomie, une tournée de conférenciers dans une dizaine de villes de la province, des «cherche-étoiles» distribués au public, une série de sept Astro-cartes décrivant un objet différent, la publication de la brochure Le nouveau télescope de Chloé, à l’intention des jeunes à travers le Canada.

De plus les Moments Galiléens font partie des activités de l’AMA 2009. Un Moment Galiléen se produit à chaque fois qu’une personne regarde dans un télescope, visite un planétarium ou un centre de sciences, participe à une présentation sur l’astronomie (par exemple, à l’école) ou à un événement culturel relié à l’astronomie. Le Québec s’est donné pour objectif que 250 mille personnes participent aux Moments Galiléens en 2009.

N’oubliez pas que ceux qui vont vivre un Moment Galiléen vont se voir remettre une carte astro qui indique comment inscrire son nom sur une liste qui doit être envoyée dans l’espace par l’Agence Spatiale Canadienne.

Site web de la Fédération des Astronomes Amateurs du Québec : faaq.org.

sentier de foresta lumina

Sentier des Étoiles de Foresta Lumina. Photographie : GrandQuebec.com.

L’AMA 2009, soit l’Année Mondiale de l’Astronomie, marque le 400e anniversaire de la première utilisation par Galilée en 1609 d’une lunette astronomique pour observer le ciel.

Cette célébration de l’astronomie et de ses contributions à la connaissance de l’univers vise également à éveiller l’intérêt des terriens pour l’ensemble des activités scientifiques.

En 2009, des milliers d’astronomes professionnels et amateurs ont l’opportunité de transmettre au public l’émotion de la recherche, de l’observation et de la découverte des mondes qui nous entourent.

L’Année de l’Astronomie se célèbre dans plus de 140 pays, grâce à la participation d’un grand nombre de clubs d’astronomes amateurs et de centres professionnels de recherches scientifiques.

Au Canada, ce sont la Canadian Astronomical Society – Société Canadienne d’Astronomie (CASCA), la Société Royale d’Astronomie du Canada (SRAC), le Conseil National de Recherches Canada (CNRC) et l’Agence Spatiale Canadienne (ASC), ainsi que les sociétés et fédérations des Astronomes Amateurs des différents territoires et provinces, qui unissent leurs efforts pour célébrer l’une des sciences les plus anciennes au monde.

Plusieurs groupes de bénévoles ont été formés, avec la participation d’astronomes professionnels et amateurs, pour contribuer à la réussite de cet événement.

Dans le cadre de l’Année mondial de l’Astronomie, on verra au Canada des expositions itinérantes et temporaires, des tournées de conférenciers, des séances d’observation du ciel, la distribution de «cherche-étoiles», la diffusion de cartes du ciel, etc.

Postes Canada a émis deux timbres pour commémorer l’AMA 2009. Ils présentent des images prises par le Télescope Canada-France-Hawaii (TCFH), installé au sommet du mont Mauna Kea sur l’île d’Hawaii. Ces timbres, au tarif intérieur (54 cents), ont été dévoilés lors d’une cérémonie à l’Institut Herzberg d’Astrophysique.

L’un présente en premier plan le Télescope TCFH avec en arrière plan la nébuleuse de l’Aigle, l’autre présente en premier plan l’Observatoire fédéral d’astrophysique situé à Saanich (CB) avec en arrière plan la nébuleuse de la Tête de cheval.

Signalons également la tenue des Moments Galiléens un peu partout au Canada. Ce terme désigne une expérience reliée à l’astronomie vécue au cours de l’année 2009. Cette expérience doit se dérouler dans le cadre d’une activité de l’AMA 2009, par exemple une observation du ciel, une visite à un planétarium ou à un centre scientifique, la participation à un événement culturel relié à l’astronomie, etc.

Les acteurs, ou les simples observateurs d’un Moment Galiléen se verront remettre une carte astro qui indiquera comment inscrire son nom sur une liste qui doit être envoyée dans l’espace par l’Agence Spatiale Canadienne.

L’objectif de l’AMA au Canada est de faire participer un million de personnes aux Moments Galiléens en 2009.

D’ailleurs, les astronomes espèrent bien profiter de la visibilité de leur science grâce à l’AMA 2009 pour doubler le nombre de participants aux événements reliés à l’astronomie.

Remarquons que le coup d’envoi de ces diverses activités a eu lieu au Musée des sciences et de la technologie d’Ottawa le 8 janvier 2009. Une série d’événements similaires s’est déroulée à travers le Canada dans les jours suivants.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *