Autres terres

146 serpents

146 serpents

Les voisins n’apprécient pas 150 serpents

Un résident de Port Coquitlam, Larry Moore, devra se débarrasser de 146 serpents qui ont refuge chez lui et n’en conserver que quatre sous sa garde, a décidé le conseil municipal de cette localité de la Colombie-Britannique.

Cédant à la pression exercée par plusieurs voisins de l’amateur de reptiles, les conseillers municipaux ordonnent également à M. Moore de se débarrasser immédiatement des centaines de rats et souris dont il a besoin pour nourrir ses reptiles.

Désormais, M. Moore n’aura droit de garder chez lui que quatre serpents et tout juste assez de rats ou de souris pour les nourrir.

« Cela n’a aucun bon sens pour un secteur résidentiel. Dans n’importe quelle communauté urbaine, 150 spécimens de n’importe quoi, c’est trop, a dit M. John Keryluk, un des conseillers qui ont voté en faveur de la résolution. Je ne voudrais jamais vivre à côté d’une maison, où, à ma connaissance, vivraient des serpents, des rats et des souris en aussi grand nombre ».

(Cette nouvelle date du 15 septembre 1988).

coulevre

Couleuvre dans le boisé de l’île des Soeurs. Photo : © Grandquebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>