Autres terres

Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons

Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons

Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons

La Nouvelle-France en Huronie

Lieu historique Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons est un véritable joyau qu’il faut voir. Il s’agit d’un siège de la mission des Jésuites, implantée en territoire huron au dix-septième siècle. Ce lieu était aussi une forteresse et la toute première colonie européenne de l’actuelle province de l’Ontario.

C’est en 1639 que les Jésuites et leurs auxiliaires laïques entament la construction d’un poste entouré de palissades dans ce lieu. Ce poste, érigé en pleine forêt, sur les berges de la rivière Isaraqui ou Wye comprend un casernement, une église, des ateliers, des maisons et une aire d’accueil pour les visiteurs autochtones.

Selon les Relations des Jésuites, déjà en 1648, Sainte-Marie héberge, dans cette contrée sauvage, soixante-six Français, soit le cinquième de toute la population de Nouvelle-France. En effet, à force de dur labeur et de dévouement, Sainte-Marie devient autonome, ce qui tenait presque du miracle pour un établissement isolé, situé à 1 200 kilomètres de Québec.

À l’époque, la plupart de quelques centaines d’habitants de la Nouvelle-France vivaient le long du fleuve Saint-Laurent.

La subsistance de la nouvelle colonie était tributaire de la pêche, des fourrures et d’une agriculture naissante, alors la rivière des Outaouais et la rivière des Français offraient une voie navigable au transport, entre Québec et la lointaine mission. On y transportait des livres rares et précieux, du courrier, des fourrures, des matériaux de construction et jusqu’à du bétail.

Le supérieur de la mission de Sainte-Marie rédigeait un rapport annuel qu’il expédiait, par le biais de Québec, à son propre supérieur, le provincial de l’Ordre, au siège de Paris. Ces rapports, rédigés en français avec quelques passages en latin, constituent un compte rendu détaillé de la vie quotidienne à la mission et nous en disent long sur la vie et le travail des missionnaires. Voilà une source de renseignements de première main et sans égale. C’est par ailleurs grâce à la Relation annuelle du père Paul Ragueneau que nous connaissons les péripéties qui finissent par mener à l’abandon de Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons.

sainte marie au pays des hurons

Lieu historique Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons, vue générale. Photo © tous droits réservés, Nadia Fetissova

C’est en 1649, Sainte-Marie connaît un dénouement tragique et la communauté française, harcelée par les Iroquois doit évacuer les lieux en laissant derrière elle les cendres du poste qui lui avait servi de demeure pendant une décennie. La petite troupe s’embarque pour l’île Saint-Joseph (aujourd’hui l’île Christian), dans l’espoir d’y fonder une nouvelle mission Sainte-Marie.

Aujourd’hui, après des recherches historiques et des fouilles archéologiques poussées, on a pu reconstruire Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons sur son emplacement d’origine afin de revivre son histoire fascinante.

Ce lieu fait partie du réseau des Parcs historiques de la Huronie. L’autre lieu historique, Havre de la découverte, remonte à l’époque où fut construite la base navale et militaire de Penetanguishene dans le but de conserver l’accès au Haut Canada après la guerre contre les États-Unis en 1812.

Il existe sur les lieux le groupement Amis de Sainte-Marie (The Friends of Sainte-Marie), organisme communautaire sans but lucratif qui a pour mandat d’aider à explorer l’histoire de Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons. L’association offre des cours et programmes spéciaux concrétisant le quotidien tel qu’on le vivait jadis à Sainte-Marie.

Route à suivre pour y accéder: Au départ de Toronto, empruntez en direction nord l’autoroute 400 et les routes 93 puis 12, jusqu’à la région de Midland. Suivez ensuite la 12 en direction est sur 5 kilomètres. L’entrée de Sainte-Marie est en face du Sanctuaire des martyrs canadiens.

Pour en apprendre plus :

Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons
Route 12 Est
Midland, Ontario
L4R 4K8

Téléphone : 705 526-7838

Site Web de Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons : (aucun site Web disponible)

sainte marie hurons

Lieu historique Sainte-Marie-au-Pays-des-Hurons, la chapelle. Photo © tous droits réservés, Nadia Fetissova

Voir aussi :

3 Comments

  1. Diane Archambault

    2010/08/24 at 2:18

    Nos félicitations pour ces propos si descriptifs sur le lieu historique de Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons, qui est notamment le noyau de la francophonie ontarienne. Nous voulons aussi souligner les superbes photos prises par Nadia Fetissova, qui ajoutent à la qualité de ce reportage.

    Le lieu historique est ouvert sept jours par semaine jusqu’au 10 octobre, et sur semaine du 11 an 29 octobre prochain. Nous attendons les mordus de l’histoire du Canada français d’antan. Merci!

    Diane Archambault
    Coordonnatrice des visites
    Sainte-Marie-au-pays-des-Hurons

  2. Sylvie Seguin

    2011/01/31 at 3:01

    PAR COURRIEL

    Lieu historique de Sainte-Marie-des-Hurons

    OBJET : Demande de reproduction, notre dossier : DA12102

    Madame, Monsieur,

    Apprentissage électronique Ontario est un projet du ministère de l’Éducation de l’Ontario, qui offre aux conseils scolaires de langue française et anglophones de l’Ontario des cours électroniques donnant droit à des crédits du palier secondaire ainsi que des ressources d’apprentissage électronique destinées aux élèves du jardin d’enfants jusqu’à la 12e année. Le Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques (CFORP) est mandaté par le ministère de l’Éducation de l’Ontario pour développer ces cours électroniques.

    L’accès à ces cours électroniques et à ces ressources informatisées est gratuit pour les élèves et se fait dans un environnement contrôlé, nécessitant systématiquement l’acquisition de licences ou l’utilisation d’un nom d’usager et mot de passe. L’accès n’est donc pas ouvert au grand public.

    Nous souhaitons reproduire la photo suivante pour laquelle vous détenez un droit d’auteur :

    Titre de l’oeuvre demandée : Saint-Marie-au-pay-des-Hurons

    Source : Lieu historique de Sainte-Marie-des-Hurons
    ISBN ou URL : http://www.thecanadianencyclopedia.com/index.cfm?PgNm=TCE&Params=F1ARTF0007101
    Référence dans l’oeuvre : la mission ste-marie au pays des hurons

    À cet effet, nous voulons reproduire la photo dans la ressource pédagogique suivante :

    Titre : Cours médiatisé – FLC4M
    Description : Ce cours donne à l’élève un aperçu de la littérature d’expression française du Québec, de l’Acadie, de l’Ontario et des provinces de l’Ouest. À l’aide de critiques littéraires, l’élève analyse quelques œuvres marquantes pour les apprécier et y réagir. La réalisation d’un projet de recherche autonome lui donne l’occasion d’explorer la littérature contemporaine du pays et d’en analyser les thèmes caractéristiques.

    PAS IMPRIMÉ, 1000 usagers par année verront l’oeuvre sur un site Intranet
    Clientèle ciblée : Élèves francophones et anglophones de l’Ontario et du Canada
    Tirage : 1000
    Date de publication : janvier 2011

    Si nous obtenons votre permission, nous vous accorderons le plein et entier crédit pour votre œuvre. En outre, nous vous demandons de nous faire parvenir une version électronique de l’œuvre afin de conserver à la production la plus haute qualité possible.

    Vous remerciant du temps que vous consacrerez à cette requête, nous restons à votre disposition pour tous renseignements complémentaires. Une réponse d’ici au 15 février 2011 serait grandement appréciée.

    Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs.

    Sylvie Séguin
    Secrétaire responsable des droits d’auteur
    Centre franco-ontarien de ressources pédagogiques
    435, rue Donald, Ottawa ON K1K 4X5
    613 747-8000
    613 747-2808, télécopieur

  3. Marcel Ste-Marie

    2014/02/03 at 2:45

    L’histoire de la mise au jour archéologique de ce premier établissement européen au coeur du continent américain se trouve dans un ouvrage de Wilfrid et Elsie Jury, traduit par L.-B. Raymond, publié aux Éditions Bellarmin et ayant pour titre Sainte-Marie-aux-Hurons. Captivant!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>