Autres terres

Protecteurs de l’île de Pâques, phoenix et bananes

Protecteurs de l’île de Pâques, phoenix et bananes

Protecteurs de l’île de Pâques, Bananes et Phoenix

Les protecteurs de l’île de Pâques – L’île aux gardes de pierre

Oeuvre présentée par l’Île de Pâques, Chili. La célèbre île de Pâques recèle une histoire à la fois mystérieuse et tragique.

L’île de Pâques compte 838 mégalithes, connus sous le nom de Moaï. Ces statues représenteraient des dieux et des ancêtres des habitants de cette petite île. On ignore comment ces blocs pouvant peser jusqu’à 80 tonnes ont été déplacés. Une des hypothèses suggère que les statues auraient été tirées en position debout à l’aide de corde (et de beaucoup de sueur).

C’est autour de l’an 400 que cette petite île accueille ses premiers habitants, venus de l’ouest d’une île située à plus de 2000 km de là. Au passage des premiers Européens, en 1722, l’île est toujours habitée, mais ses habitants s’entredéchirent.

Derrière ces affrontements se cache la raréfaction des ressources, entre autres celle du bois. La raréfaction des ressources aurait été due à la destruction des forêts de palmiers pascuans par l’avènement de rats de Polynésie qui raffolaient des semences de ces arbres ou encore par la surexploitation des bois. En fait, les Moaï ne peuvent nous raconter ce qui s’est réellement passé…

À noter que si la plupart des Moaï font dos à la mer, sept d’entre eux regardent plutôt vers le large. Selon la légende, les habitants auraient ainsi immortalisé dans ces statues la bande des sept découvreurs de l’île, qui dirigent depuis leur regard vers leur île polynésienne d’origine, à l’ouest.

Protecteurs de l’île de Pâques. Photo : © Univers.GrandQuebec.com
Protecteurs de l’île de Pâques. Photo : © GrandQuebec.com.
L’île de Pâques renferme 838 mégalithes, connus sous le nom de Moaï qui représenteraient des dieux et des ancêtres des habitants de l’île. Photo : © GrandQuebec.com.
Selon une hypothèse, les statues auraient été tirées en position debout à l’aide de corde. Photo : © Univers.GrandQuebec.com
Selon une hypothèse, les statues auraient été tirées en position debout à l’aide de corde. Photo : © GrandQuebec.com.

Bananes et phénix

Planter des platanes pour attirer le phénix, tel est le nom complet de cette sculpture géante, basée sur une légende chinoise, réalisée et présentée par la Ville de Beijing.

Cette œuvre de mosaïculture a été inspirée d’une belle ancienne légende chinoise. En effet, si l’on plante des platanes, c’est pour attirer le Phénix. La signification en est simple : c’est pour dire aux gens qu’avec le travail acharné sur la terre d’espérance, notre milieu de vie va devenir de plus en plus beau et notre vie de plus en plus heureuse.

Ainsi, l’œuvre Planter des platanes pour attirer le Phénix interprète les actions positives de l’Homme sur son environnement, souligne la symbiose entre l’Homme et la Nature et compose un mouvement musical harmonieux du développent durable.

L’innovation de cette œuvre se situe au niveau de l’utilisation des plantes à fleurs en miniature de bégonia pour illustrer le mieux possible le plumage multicolore du Phénix.

Parce qu’il régénère son écorce par plaques, le platane symbolisait la régénération dans la mythologie grecque. Cet arbre, dont on retrouve les espèces un peu partout dans l’hémisphère nord a une durée de vie maximale estimée à 1000 ans!

Le phénix fait partie de la culture chinoise, mais aussi de celle de nombreux peuples : on le retrouve notamment chez les Autochtones, où il porte le nom d’oiseau-tonnerre. Selon la légende, le phénix en fin de vie construit un nid où il met le feu et s’installe pour se laisser brûler. De ces cendres naît ensuite un nouveau phénix.

Dans une légende très ancienne, le Phénix est le roi des oiseaux. Photo : © Lucie Dumalo.
Dans une légende très ancienne, le Phénix est le roi des oiseaux. Photo : © Lucie Dumalo.
Chez les gens d’aujourd’hui, le phénix est toujours porte-bonheur et symbole de paix et d’harmonie. Photo : © Univers.GrandQuebec.com
Chez les gens d’aujourd’hui, le phénix est toujours porte-bonheur et symbole de paix et d’harmonie. Photo : © GrandQuebec.com.
Le phénix fait partie de la culture chinoise, mais aussi de celle de nombreux peuples. Photo : © Univers.GrandQuebec.com.
Le phénix fait partie de la culture chinoise, mais aussi de celle de nombreux peuples. Photo : © GrandQuebec.com.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *