Autres terres

Piste Cabot

Piste Cabot

La Piste Cabot

Cette piste rappelle l’explorateur italien Giovanni Caboto (John Cabot en anglais). Elle s’étire sur près de 300 kilomètres dans la partie nord de l’île du Cap-Breton et mène jusqu’aux plateaux qui surplombent le Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton, l’une des plus intéressantes réserves naturelles du Canada, qui se déploie sur plus de 950 kilomètres carrés. Des tourbières, de la toundra et des boisés composent ce parc fréquenté par de nombreux orignaux. Une trentaine de sentiers sont aménagés qui permettent d’effectuer des promenades variées.

La route panoramique Cabot est creusée sur le flanc des collines situées le long du golfe du Saint-Laurent. On peut observer le littoral déchiqueté de l’île du Cap-Breton depuis les belvédères et, avec un peu de chance, on peut admirer des baleines et des pygargues à tête blanche.

Le trajet décrit une boucle, ce qui permet de commencer et terminer le périple au même endroit.

En automne, la piste Cabot se pare de couleurs flamboyantes. Un réseau de sentiers bien entretenus entoure la piste et les skieurs de fond et les motoneigistes peuvent profiter des sentiers du Cap Smokey, une colline de 300 mètres d’altitude.

Des terrains de golf sont aménagés le long de la piste, notamment dans le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton et près des lacs du Bras d’Or.

Du côté ouest de l’île du Cap-Breton se trouve Chéticamp, un centre du patrimoine acadien. Des expositions relatent les faits saillants de l’histoire de ces terres. Chéticamp est un village de pêcheurs avec des restaurants où l’on peut goûter les plats acadiens.

Du côte est de l’île on trouve une intéressante salle d’exposition au collège St.Ann (Gaelic College of Celtic Arts and Crafts St.Ann’s), le seul collège gaélique en Amérique du Nord. L’exposition porte sur l’histoire des colons écossais de l’île du Cap-Breton. On peut y admirer des représentations de danse, de musique et de folklore écossais.

Citons aussi le Lieu historique national du Canada Alexander-Graham-Bell qui retrace la vie et l’œuvre de l’inventeur du téléphone.

La pittoresque ville de Baddeck, campée sur les rives des lacs du Bras d’or, propose des excursions variées. La plage de l’île Kidston est desservie par une navette gratuite.

Le parc Uisge Bahn Falls offre une vue spectaculaire sur la chute Uisge Bahn, haute de 16 mètres.

Depuis Baddeck, en suivant la Piste Cabot, on arrive à Baddeck River. En hiver, de nombreux motoneigistes et amateurs de ski de fond choisissent le Mont Hunter pour se promener.

Tout près, on peut voir le parc de Lake O’Law et ses monts Three Sister où des activités récréatives sont offertes à toute la famille.

Dans la Vallée de la Margaree, le village de Big Intervalle propose la visite d’une écloserie en exploitation (cette installation de pisciculture favorise la naissance des poissons). C’est une région touristique qui longe la rivière Margaree, avec un grand nombre de lieux d’hébergement, de restaurants et d’attractions pour les touristes.

À North Esat Margaree, on peut voir un joli musée qui témoigne de l’histoire de la pêche au saumon sur la rivière Margaree. Non loin de là, le village côtier Margaree Harbour abrite un port de pêche.

Le village de Pleasant Bay mérite également une visite. Un fascinant centre d’interprétation de la baleine, the Pleasant Bay Whale Interpretative Centre, offre des visites guidées.

À côté la piste Cabot, entre L’Anse-au-Griffon et Cap-des-Rosiers, est situé le village de Jersey Cove avec ses maisons de fermes et autres bâtiments alignés le long de la route, à proximité du cap en bordure de la mer. Les champs laissent bientôt la place aux forêts, alors que les collines deviennent les Appalaches. Jersey Cove a été nommée ainsi par un groupe d’immigrants jersiais venus s’y établir dans les années 1830.

piste cabot ile breton

piste cabot

Photos : Piste Cabot. Tous droits réservés – copyright © 2009 Rosaire Lemay

jersey cove

Jersey Cove, photographie aérienne réalisée par Jacques De Lesseps représentant Jersey Cove. Source de la photographie : Musée de la Gaspésie. Collection Jacques De Lesseps. P109, 79.9.11.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>