Autres terres

Martinique

Martinique

Martinique

On est d’accord, la Martinique, c’est loin du Québec. Toutefois, n’oublions pas que les Antilles ont toujours été un partenaire fidèle du Canada. Déjà, du temps de Jean Talon, on envisageait l’exportation de la bière québécoise vers la Martinique. Et Pierre d’Iberville n’est-il pas mort lors de son voyage à Cuba? L’histoire des relations entre le Québec et les Antilles est vraiment longue…

Jadis, on appelait la Martinique l’île aux Femmes (Matinino dans la langue des Indiens des Caraïbes). Les Blancs ont transformé ce nom en  Martinique et les pères missionnaires ont affirmé qu’en fait, l’île s’appelait Madinina ou l’île aux Fleurs. Île aux Femmes ou île aux Fleurs, la Martinique d’aujourd’hui est une île aux dix mille couleurs, un paradis pour les Québécois désireux d’échapper aux rigueurs de l’hiver et de passer quelques jours en se promenant sur ces terres volcaniques, sous le soleil, le long de plages bordées de palmiers…

Goûter les mets traditionnels, faire une petite promenade le long d’un des trente circuits de randonnée pédestre dans la forêt tropicale, escalader des mornes (petites montagnes isolées), dont la célèbre montagne Pelée, se baigner dans les eaux cristallines pour enfin se reposer sur les plages sauvages du Sud-Est de la Martinique, c’est un rêve typiquement hivernal…

La plongée sous-marine en Martinique comble vraiment les attentes des passionnés de ce sport. On y trouve une multitude de sites intéressants, une faune marine colorée, des épaves fascinantes, ainsi que de nombreux clubs de plongée. D’autant plus que la température de l’eau est en moyenne de 26 degrés Celsius. La plongée en Martinique est surtout développée le long de la côte Caraïbe, parce que du côté de l’océan Atlantique les eaux sont trop agitées. Évidemment, il faut avoir un permis de plongée mais pour ceux qui ne le possèdent pas, tous les grands hôtels ou presque offrent des cours d’initiation à la plongée sous-marine, donnés en piscine.

Pour les amateurs de pêche, la Martinique est aussi un lieu idéal. Les marinas de l’île, telles que Le Marin, Le François, la Pointe du Bout et autres, ainsi que plusieurs hôtels offrent des excursions quotidiennes pour les pêcheurs et la location d’équipement est possible.

Le kayak de mer est pratiqué en Martinique à plusieurs endroits, tels que Cap Chevalier, Le Robert, Anse Figuier, Pointe Marin et autres. Naturellement, on peut louer une embarcation et prendre un petit cours de navigation. Ces cours ne coûtent pas trop cher.

Quant aux amateurs de vélo, n’oubliez pas que si la chaleur et un grand nombre de côtes à gravir peuvent en décourager plus d’un, les routes sinueuses de la Martinique font le bonheurs des vrais cyclistes qui n’ont pas la peur de parcourir de magnifiques pistes cyclables sous les tropiques.

Remarquons qu’en Martinique, à notre connaissance, il existe un seul vrai club de golf. Ce club est situé sur la pointe Sud-Ouest près de Trois-Îlets. Il s’appelle le Country Club de la Martinique, mais on le connaît aussi sous le nom de golf de l’Impératrice car il se trouve sur les anciennes terres de l’impératrice Joséphine, Marie-Josèphe Tascher de La Pagerie, la première femme de Napoléon.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Paulmin

    2012/08/24 at 4:00

    Bonjour,

    Je vous lis et je souris parce que l’histoire de la Martinique a un lien très fort avec le Québec; juste un exemple: je prends un bateau sur le canal Lachine près du marché Atwater et le guide raconte que les voiliers remontaient le canal aux 18e siècle avec leurs cargaisons de sucre et de rhum provenant de la Martinique pour apporter de la joie dans les soirées à Montréal et à Québec.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>