Autres terres

Ligne du temps : 3 avril

Ligne du temps : 3 avril

Ligne du temps : 3 avril

Événements qui ont eu lieu un 3 avril au cours du 20e siècle

3 avril 1902 : Une conflagration détruit une douzaine des plus beaux hôtels en bordure de mer, à Atlantic City.

3 avril 1903 : Les nouvelles des différents départements français nous apprennent qu’on prend partout des mesures actives pour le dispersement des congrégations. Les cours de justice nomment des liquidateurs chargés de veiller aux biens meubles des différents ordres religieux. Il n’y a pas eu de troubles. La succursale de Douai, département du Nord, de l’ordre des Bénédictins, a obtenu un délai de 24 heures. Les supérieurs de l’ordre sont partis pour aller conférer avec l’ambassadeur anglais à Paris, car la plupart des religieux de Douai sont Anglais. L’asile de Sourd-Muets, dirigé par les moins du monastère de la Grande Chartreuse est sous la surveillance d’un personnage nommé officiellement par la cour de Grenoble. Tous les novices ont quitté le monastère et quelques moines seulement y sont restés. Le préfet de police de Paris et les préfets de tous les départements de France distribuent des notes officielles de M. Combes, président du conseil, aux congrégations, les informant de la décision de la chambre des députés et leur ordonnant de se dissoudre. Cette mesure affect 23 congrégations enseignantes qui ont 1,580 succursales et 15,964 membres et 28 congrégations prédicantes ayant 3,049 membres. Les préfets ont reçu l’ordre d’accorder aux congrégations prédicantes un délai de 15 jours à dater de la notification de l’ordre de dissolution, pour se disperser. Les congrégations enseignantes obtiennent un délai variant de 1 à 4 mois basé sur la facilité avec laquelle les autres écoles pourront être prêtes à recevoir les élèves de ces congrégations. Au cas où les congrégations ne se seraient pas volontairement dispersées dans les délais fixés, elles sont prévenues qu’elles seront poursuivies par la police devant les tribunaux locaux. En ce qui concerne les ordres dirigeant des hôpitaux, on a remis la décision à une époque ultérieure.

3 avril 1903 : New York. M. P. H. Haggerty, du Phillipsburg, N. J., a fait inhumer, hier, le cadavre de Mme Margaret Rinehart, au cimetière du Mont Lebanon. Mme Rinehart est morte il y a 13 ans et son mari, la semaine dernière et les enfants voulurent faire transporter les restes de leur mère auprès de leur père. À l’ouverture de la fosse, une nappe d’eau apparut à une profondeur de trois pieds et il fallut pomper continuellement. On trouva le corps entièrement pétrifié. Quand Mme Rinehart fut enterrée, elle pesait 150 livres; à l’exhumation elle pesait plus de 300 livres. On suppose que l’eau était chargée de sels calcaires qui ont imprégné le cadavre.

3 avril 1903 : M. Mabilleau à Washington. Ce que l’Amérique doit à Lafayette. Washington, 3 avril 1903. – Plusieurs diplomates et tout ce que Washington compte de gens lettrés assistaient à la conférence que M. Léopold Mabilleau, conférencier officiel de la Fédération de l’Alliance française aux États-Unis vient de donner dans cette ville. Le sujet de cette conférence, des mieux choisis, était le suivant : « Ce que les États-Unis doivent à Lafayette et ce que Lafayette devait aux États-Unis. » Sur l’estrade officiel, avec le conférencier, se trouvaient : M. Jusserand, ambassadeur de France à Washington, M. Mayor des Planches, ambassadeur d’Italie, et plusieurs professeurs de l’université. Aux places d’honneur on remarquait : Mme Jusserand, Mme Mayor des Plances, l’ambassadeur du Mexique et Mme de Aspiroz, le conseiller d’ambassade et Madame de Margerie, l’attaché militaire et Madame Vignal. M. Boelivé, le vicomte de Saint-Phale, le premier secrétaire de la légation péruvienne et Mme Pezet, etc. M. Mabilleau est âgé de cinquante ans et ancien élève de l’École normale supérieure où il a fait de très brillantes études, en sortant avec le No 1. Pendant longtemps, il a été avant tout un universitaire, et son intérêt s’est porté plus tard sur les sciences sociales. M. Mabilleau est, depuis plusieurs années, directeur du Musée social fondé par le comte de Chambrun. Il collabore à plusieurs revues, et est considéré comme une autorité en matière d’économie sociale. Pour terminer, rappelons que M. Mabilleau est le premier conférencier officiel de la Fédération de l’Alliance française et qu’il est venu dans ce pays sur l’invitation de M. James H. Hyde, ex-président de la Fédération de l’Alliance française aux États-Unis.

3 avril 1914 : En Royaume-Uni, les chercheurs Édouard Ardern et William Lockett présentent à la Société de chimie industrielle de Londres un compte rendu de leurs travaux intitulé « Expériences sur l’oxydation des eaux d’égout sans intervention de filtres ». Les résultats de ces recherches donnent naissance aux « Boues activées », procédé utilisé dans les stations d’épuration.

3 avril 1922 : Dans l’URSS, Joseph Staline devient secrétaire général du Parti communiste de l’Union soviétique, c’est le début officiel d’un royaume de terreur et obscurantisme pour des dizaines de millions de personnes qui devront vivre dans cette monarchie absolutiste jusqu’au mars 1953, où Staline sera mort (probablement, assassiné par ses ministres).

3 avril 1936 : Bruno Hauptmann, le ravisseur du bébé Lindbergh, est exécuté sur la chaise électrique pour expier son crime.

3 avril 1955 : Un incendie dans un cinéma de Sclessin, en Belgique, fait 39 morts.

3 avril 1963 : Les charbonniers de France retournent au travail après une grève d’un mois.

3 avril 1964 : Rétablissement des relations diplomatiques entre Panama et les États-Unis.

3 avril 1972 : Charles Chaplin rentre aux États-Unis après un exil de 20 ans en Europe, à cause de la calomnie et de l’ignominie du milieu artistique. Il est accueilli avec chaleur pendant les quelques jours qu’il devait passer aux États-Unis, avant de retourner en Suisse. Il fut notamment l’objet d’un Salut, Charlie, au Lincoln Center de New York, en plus d’être salué par ses pairs, lors de la soirée des Oscars, à Los Angeles.

3 avril 1973 : Une date clé dans l’histoire de l’humanité en décadence. Martin Cooper passe le premier appel depuis un téléphone cellulaire portatif.

3 avril 1974 : Début de l’éruption de tornades, dite du « Super Outbreak », la pire en Amérique du Nord de toute l’histoire connue. Les 148 tornades ont fait 330 morts et 5 484 blessés dans treize États américains et l’extrême sud-ouest de l’Ontario au Canada.

3 avril 1974 : Le président Richard Nixon annonce son intention de payer $400 000 en arrérages d’impôts. Nixon n’avait pas payé suffisamment d’impôts au cours de ses quatre premières années à la Maison Blanche.

3 avril 1973 : Une date clé dans l’histoire de l’humanité en décadence : Martin Cooper passe le premier appel depuis un téléphone cellulaire portatif. C’est le premier pas pour la dernière phase de la civilisation humaine : désormais les Humains seront condamnés à vivre dans une réalité virtuelle, chacun isolé dans son propre tour de métal et de fils électriques. Photo : © Elena
3 avril 1973 : Une date clé dans l’histoire de l’humanité en décadence : Martin Cooper passe le premier appel depuis un téléphone cellulaire portatif. C’est le premier pas pour la dernière phase de la civilisation humaine : désormais les Humains seront condamnés à vivre dans une réalité virtuelle, chacun isolé dans sa propre tour de métal et de fils électriques. Photo : © Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *