Autres terres

Ligne du temps : 18 février

Ligne du temps : 18 février

Ligne du temps : 18 février

C’est arrivé un 18 février au 20e siècle sur la planète Terre.

18 février 1902 : Le Jongleur de Notre-Dame, opéra en trois actes de Jules Massenet est présenté à Monte-Carlo.

18 février 1915 : L’Allemagne intensifie le blocus du Royaume-Uni et intensifie la guerre sous-marine.

18 février 1920 : M. Paul Deschanel succède à M. Raymond Poincaré comme président de la République française.

18 février 1921 : Le Français Étienne Œhmichen fait décoller un hélicoptère pour la première fois.

18 février 1926 : Cinq cités mayas sont découvertes sur la péninsule du Yucatán, au Mexique.

18 février 1930 : La planète naine Pluton est découverte par l’astronome américain Clyde Tombaugh. Au XXIe siècle, on la déclarera un gros astéroïde.

18 février 1941 : Sir Frederick Banting, co-découvreur de l’insuline, périt dans l’écrasement de l’avion à bord duquel il se rendait en Angleterre.

18 février 1942 : Le plus gros sous-marin français Le Surcouf coule dans le golfe du Mexique, heurté par un navire marchand américain.

18 février 1945 : Début de la Bataille d’Iwo Jima, dans le Pacifique.

18 février 1947 : Un accident ferroviaire fait 25 morts et 124 blessés à Bennington, Pennsylvanie.

18 février 1948 : John A. Costello succède à Eamon de Valera comme premier ministre de l’Eire. De Valera avait occupé ces fonctions pendant 16 ans.

18 février 1954 : La Conférence des quatre se termine à Berlin sans qu’aucune décision n’ait été prise sur les questions allemande et autrichienne.

18 février 1964 : L’île de Sao Jorge, aux Açores, devra être vidée de tous ses occupants ; on craint que les violents tremblements de terre en cours ne la fassent disparaître complètement.

18 février 1965 : La Gambie, ancienne colonie anglaise d’Afrique, devient indépendante dans le cadre de la Communauté.

18 février 1967 : Mort aux États-Unis du Dr. Robert Oppenheimer, impliqué dans les travaux sur la bombe atomique.

18 février 1974 : Les pays arabes, à l’exception de la Libye et de la Syrie, lèvent leur embargo pétrolier contre les États-Unis.

18 février 1977 : Premier vol ‘essai de la navette spatiale américaine, à dos de B-747.

18 février 1984 : L’Italie et le Vatican signent une entente en vertu de laquelle le catholicisme cesse d’être religion d’État en Italie.

18 février 1988 : Début des manifestations politiques anti-soviétiques à Erevan, en Arménie.

18 février 1989 : Rushdie exprime ses regrets à l’Iran. Quatre jours après la condamnation à mort prononcée contre lui par l’ayatollah Khomeiny, l’écrivain britannique Salman Rushdie a exprimé publiquement, le 18 février 1989, ses regrets auprès des “vrais fidèles de l’Islam” que la publication de son roman Les Versets Sataniques a “peinés”, a annoncé son agent littéraire à Londres, M. Gilan Aitken. Les regrets de Salman Rushdie surviennent au lendemain d’un début de marche arrière des autorités iraniennes, qui, par la voix du président Ali Khamenei et du chargé d’affaires à Londres Akunzadeh Basti, avaient appelé l’auteur à présenter ses excuses. Toute la question est maintenant à savoir si les regrets de M. Rushdie suffiront aux fondamentalistes musulmans. Dans une dépêche, datée de Londres, l’agence iranienne IRNA a en effet aussitôt noté que M. Rushdie ne parlait pas de retirer son livre de la vente et ajoutait que ses regrets “étaient loin” du “repentir public” qui lui avait été demandé. Le conseil des ministres iranien a appelé hier à une “rencontre sérieuse” des organisations et des États musulmans pour contrer la “conspiration” constituée, selon lui, par la publication des Versets Sataniques, selon l’agence IRNA”. Des fonds destinés à l’exécution de l’écrivain britannique sont dès à présent collectés par des comités pro-iraniens dans différents pays, affirmait hier le quotidien The Khallej Times, du Dubai (État des émirats arabes unis).

Megan Jorgensen

« La terre est le probable paradis perdu. » (Federico Garcia Lorca, poète espagnol, La Mer). Jardin des enfants. Photo: Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *