Autres terres

Lacs en Colombie-Britannique

Lacs en Colombie-Britannique

Lacs de la Colombie-Britannique

L’île-de-Vancouver comporte une multitude de lacs disséminés sur son vaste territoire. Sur plusieurs de ces lacs, il est possible de pratiquer le kayak, le canoë ou la voile. Il y a de superbes plages, des rampes de lancement pour les bateaux et des postes de pêche. Des sentiers pédestres sont aménagés sur les berges de certains de ces lacs, alors que d’autres sont presque inaccessibles.

Voici une liste des lacs les plus connus de l’île :

  • le Lac Alice : il se trouve à 40 kilomètres au sud de Port Hardy, sur la route de Port Alice. Ce lac constitue une destination prisée par les pêcheurs de l’omble de fontaine, des saumons et de bien d’autres jolis petits poissons.
  • les Lacs Anutz et Atluck : ils sont situés entre les villes de Woss et de Nimpkish, mais il faut quitter l’autoroute de l’Île et emprunter une route de gravier à la sortie de Zeballos, un ancien village, pour y accéder après environ une demi-heure de route. Les deux lacs sont fameux pour leurs truites.
  • Lac Brannen : tout près de la ville de Nanaimo, il attire de nombreux pêcheurs.
  • Lac Buttle : situé à l’intérieur du Parc provincial de Strathcona, on y accède par l’autoroute 28. De beaux paysages et des truites en grande quantité.
  • Lac Crabapple : à 13 kilomètres au nord-est de la ville de Sooke.
  • Lac Doran : à l’ouest de Port Alberni en suivant l’autoroute 4. Pour les amateurs de truites.
  • Lac Dougan : à l’extrémité ouest de l’autoroute de l’Île.
  • Lac Echo: près de la ville de Campbell River, en empruntant l’autoroute 28.
  • Lac Fairy : près de Port Renfrew. En été, la pêche y est excellente.
  • Lac Farewell : situé à 40 kilomètres au nord-ouest de la ville de Campbell River. Surf et pêche.
  • Lac Flora : au sud-ouest de Port Alberni, via Franklin. La pêche y est miraculeuse.
  • Lac Georgie : à 10 kilomètres au nord-ouest de Port Hardy en suivant la route Holberg. Il y a moins de poissons que dans certains autres lacs de l’Île, mais une fois dans vos assiettes, ils sont succulents.
  • le Lac Gosling : à 20 kilomètres à l’ouest de la ville de Campbell River. Des paysages magnifiques, des plages et une pêche abondante.
  • Lac Gracie : à 20 kilomètres de Port Alberni, sur l’autoroute 4. Un des lacs les plus merveilleux de la région de Port Alberni. Personne ne quitte ces lieux sans une énorme quantité de poissons.
  • Lac Healy ou le Lac Panther : ce lac à deux noms est situé à environ 35 kilomètres à l’ouest de Nanaimo, un autre lieu de pêche très célèbre.
  • Lac Henry : un lac typique des zones sub-alpines, avec la végétation correspondante, situé à 25 kilomètres au sud de Port Alberni. C’est un lac sauvage, caché au milieu d’une forêt impénétrable (mais il y a des routes de gravier qui y mènent depuis l’autoroute 4…).
  • Lac Holden : tout près de Cedar-in-the-Yellow-Point et du parc provincial de Hemer. Une petite halte y est aménagée pour les visiteurs.
  • Lac Horne : à 18 kilomètres à l’ouest du village de Qualicum Beach, sur l’autoroute 4. Horne Lake est célèbre pour ses cavernes.
  • Lac Keogh : au sud-ouest de Port McNeill, tout près de l’autoroute 19. La pêche y est fructueuse, mais c’est l’un des lacs les plus fréquentés par les pêcheurs.
  • Lacs Klaklakama : ils se trouvent à une quinzaine de kilomètres de la ville de Woss. On y voit souvent des amateurs de canoë. Un petit camping est aménagé sur les berges du lac Haut Klaklakama. Le lac Bas Klaklakama possède une aire de pique-nique. On y arrive en suivant l’autoroute 19.
  • Lac Lower Campbell : à proximité de la municipalité de Campbell River. On y pêche toute l’année, mais la meilleure saison se situe entre avril et juin.
  • Lac Lowry : un des lacs les plus poissonneux de l’île-de-Vancouver, situé à 30 kilomètres de Port-Alberni.
  • Lac St. Mary : il est situé sur l’île de Saltspring, près de l’île-de-Vancouver, au nord de la localité de Ganges. Célèbre pour la taille de ses poissons.
  • Lac Matheson : localisé à l’intérieur du parc régional du Matheson Lake, près de Victoria, sur la route Rocky Point. Très populaire parmi les pêcheurs «victoriens».
  • Lac McCreight : d’accès difficile, il se trouve à environ 70 kilomètres de la ville de Campbell River, via l’autoroute 19 et après plus de 5 kilomètres sur une route non pavée au nom évocateur de Rock Bay Road. Grand choix de poissons.
  • Lac McKay : à 16 kilomètres au nord de Ladysmith. Très pittoresque et poissonneux.
  • Lac Moat : c’est l’un des trésors du parc Strathcona. On y accède en traversant le plateau Forbidden et les versants du Mont Washington, en suivant des sentiers pédestres de niveau difficile.
  • Lac Muchalat : à 20 kilomètres de la rivière de l’Or (Gold River). Qui sait, il est possible que vous y trouviez de l’or.
  • Lac Prospect : au nord-ouest de la ville de Victoria vers la péninsule de Saanich. Excellente pêche et une riche histoire de prospection d’or.
  • Lac Quamichan : tout près de la localité de Duncan. Difficile d’accès, mais les vues y sont spectaculaires.
  • Lac Quinsam : un autre lac de la chaîne des lacs de Campbell River, plein de jolies truites frétillantes.
  • Lac Rooney : à environ 30 kilomètres de Sayward. Un beau site de camping est aménagé sur la rive nord. Accessible à partir de l’autoroute 19. Le lac est petit mais très beau.
  • Lac Silver : à 40 kilomètres de Sayward. Difficile d’accès, les ours sont ses uniques habitants.
  • Lac Snakehead : à 30 km au sud-ouest de la ville de Campbell River, avec des sentiers pédestres et plein de gros et de petits poissons.
  • Lac Spectacle : petit, mais très beau, à une trentaine de kilomètres de Victoria.
  • Lac Victoria : pour y arriver, il faut parcourir pas moins de 60 kilomètres depuis Port Hardy. Au printemps, les couleurs y sont éblouissantes.
  • Lac Willemar : situé à 30 kilomètres de Courtenay. Plusieurs espèces de poissons.
  • Lac Wolf : il se trouve à 15 kilomètres de la ville de Courtenay.

Lacs Klaklakama : Lac Upper Klaklakama et lac Lower Klaklakama

Les lacs Upper Klaklakama et Lower Klaklakama, connus aussi comme les lacs Klaklakama et Little Klaklakama, sont célèbres en Colombie-Britannique.

Ils sont situés à environ 75 kilomètres au sud-est de Port McNeill, et à 15 kilomètres à l’est de la ville de Woss, dans le nord de l’île-de-Vancouver. La superficie du lac Klaklakama est de 252 hectares, alors que le Little Klaklakama doit se contenter d’une centaine d’hectares.

Les deux lacs regorgent de truites et d’autres poissons prisés par les mordus du hameçon. On considère que ces eaux contiennent la plus grande proportion de poissons par rapport à leur volume d’eau dans l’île-de-Vancouver.

Ils constituent également une excellente destination pour les amateurs de canot et de kayak, du fait de la présence de plusieurs petits baies, ruisseaux mystérieux et labyrinthes inextricables. Le meilleur emplacement pour lancer son embarcation se trouve près de la halte et du petit camping du Service Forestier du lac Klaklakama, qui peut accueillir jusqu’à cinq tentes. Un autre site de camping se trouve dans la zone sud du même lac, tandis que le lac Lower Klaklakama possède une agréable aire de pique-nique.

On accède aux lacs Klaklakama par un chemin pavé de 7 kilomètres qui rejoint l’autoroute 19.

La vue du lac et des montagnes, les courses à travers champs lui faisaient oublier toutes les occupations matérielles, il était transporté de joie à chaque objet nouveau. (M.J. Gaberel Rousseau et les Genevois (1858). Photographie de Megan Jorgensen.
La vue du lac et des montagnes, les courses à travers champs lui faisaient oublier toutes les occupations matérielles, il était transporté de joie à chaque objet nouveau. (M.J. Gaberel Rousseau et les Genevois (1858). Photographie de Megan Jorgensen.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *