Autres terres

Halifax

Halifax

Halifax

La ville d’Halifax est la capitale de la Nouvelle-Écosse. Elle regroupe plus de 370 mille Haligoniennes et Haligoniens et s’étend sur une superficie de près de 5490 kilomètres carrés. C’est la plus grande agglomération de Nouvelle-Écosse et la ville la plus peuplée  sur le littoral atlantique canadien. Elle rassemble environ 40% de la population totale de la Nouvelle-Écosse et 15% des habitants des provinces atlantiques.

La plupart des habitants d’Halifax parlent l’anglais, mais il existe une petite communauté francophone, aussi que des allophones.

La ville se situe sur des plateaux et des collines autour du port, et le centre-ville se trouve sur une péninsule. Les faubourgs s’étirent sur les côtes et on y voit plusieurs ports de pêche.

Une base navale militaire canadienne se trouve à Halifax qui est aussi un grand port de pêche.

Le climat est maritime et continental avec des hivers relativement doux, mais la neige peut tomber en abondance de décembre à mars. Le printemps et l’automne sont caractérisés par des brouillards fréquents, mais sont très agréables.

Halifax a une longue histoire. Elle fut fondée en 1749 comme un avant-poste britannique, par le général Edward Cornwallis. Son nom vient de George Montague-Dunk, 2e comte d’Halifax. On appelle parfois Halifax la Gardienne du Nord en raison de son rôle militaire.

Le 6 décembre 1917, Halifax a souffert de la plus grande explosion provoquée par l’homme avant la création des armes atomiques. Par un matin brumeux, un navire français qui transportait des munitions, le Mont Blanc, a explosé après une collision avec un bateau norvégien, l’Imo. La déflagration cause la mort de plus de 3 mille personnes et fait près de 9 mille blessés.L’explosion a été entendue à 400 kilomètres à la ronde.

Dans l’histoire récente, le 29 septembre 2003, Halifax a été frappée par l’ouragan Juan. La cité a été privée d’électricité et on a mis deux semaines à rétablir le courant dans l’ensemble de l’agglomération. Plusieurs résidents ont été tués.

halifax

L’économie de la ville repose sur les secteurs de la défense, des activités portuaires et de la pêche (l’entreprise National Sea, l’une des plus grandes au monde dans la transformation du poisson, a son siège social à Halifax). Les secteurs des services à la population sont très développés.

Si vous vous rendez à Halifax, n’oubliez pas les fantômes qui fréquentent la Brasserie Alexandre Keith’s. Personne n’a jamais aperçu ces créatures à l’intérieur de l’édifice, mais leurs sombres, les sons de leurs pas et leurs voix satisfaites sont vus et entendus régulièrement. D’ailleurs, le niveau de la bière en fermentation dans les grands cubes diminue après chaque visite des fantômes, preuve irréfutable de leur existence. C’est une des raisons de pourquoi la Brasserie Alexandre Keith’s fait partie de l’itinéraire des Fantômes de Halifax.

On trouve à Halifax cinq universités, soit l’Université Dalhousie, l’Université Saint Mary’s, l’Université de King’s College, l’Université Mount Saint Vincent et le campus d’Halifax de l’Université Sainte-Anne Nova Scotia (l’université technique de la Nouvelle Écosse est devenue un collège de Dalhousie). On y dénombre plus de 35 mille étudiants.

Un vol depuis Halifax vers Montréal ou New York prend environ deux heures.

Photo d’Halifax :  © Nadia Fetisova

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>