Autres terres

Fondation de Détroit

Fondation de Détroit

Fondation de Détroit 

En 1694, le ministre Pontchartrain accorde à Antoine de Cadillac le commandement de la région de Michillimakinac. Ce commandement a eu tellement de succès que toute le commerce existante entre les Français et les Autochtones avant l’arrivée de Cadillac, a disparu en trois ans de sa gouverne, puisque Cadillac a favorisé la distribution d'eau-de-vie entre les Amérindiens, il n’a pas hésité à se s’enrichir au dépenses de l’État, il a amassé du bien en si peu de temps et il a commis tant de torts que les tribus locales se sont détournés vers l’Angleterre.

À vrai dire, Cadillac prédit au poste minuscule créé par lui, un grand destin en raison de sa position stratégique.

En effet, ce poste est situé au centre de la région des Grands Lacs, contrôlant l’entrée vers l’ouest. Le début d’un nouveau noyau de colonisation française à l’ouest des Grands Lacs signifie un grand pas en avant pour la France de Louis XIV.

Le plan de Cadillac peut être résumé en cinq points :

  • Empêcher que le castor tombe aux mains iroquoises ;
  • Obtenir les pelleteries de la meilleure qualité (la France était saturée de peaux de moyenne qualité) ;
  • Garantir des bénéfices aux marchands ;
  • Réunir au poste de Detroit les nations alliées;
  • Assimiler celles-ci à la nation française grâce aux colons et aux missionnaires.

À Québec, on hésite à l'appliquer ce plan et on doute des aptitudes de Cadillac.

Cadillac riposte ainsi au ministre Pontchartrain :

Il résulte de tout ceci que ce plan est bon ou mauvais. S'il est bon, il n'y a point à balancer de le faire exécuter. Choisissez ensuite un homme de tête et de main pour l'exécution sur les lieux ; et vous pouvez vous assurer qu'il réussira comme vous le souhaitez, malgré les secrètes difficultés qu'on y pourra faire.

À la fin de l'année 1700, Versailles donne son autorisation et Cadillac quitte Montréal le 5 juin 1701 avec une centaine de soldats et de marchandes, accompagnés de deux missionnaires.

Le 24 juin, le groupe s'installe sur le site du lac où s'amorce la construction du fort Pontchartrain. Ce sera futur Detroit, Michigan.

Aujourd’hui, cette ville des États-Unis est devenue la principale agglomération de l’État du Michigan et la capitale mondiale de l’automobile. De nos jours, Détroit conserve le souvenir de la présence française.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>