Autres terres

Adirondacks

Adirondacks

Adirondacks

Située à plus de 200 kilomètres de Montréal, la chaîne montagneuse des Adirondacks, au nord-est des Appalaches, se trouve sur le territoire américain, dans l’État de New York. Un grand nombre de Québécois vont dans les Adirondacks pour passer leurs vacances ou un simple week-end au milieu de ces paysages magnifiques.

Les monts Adirondacks constituent une chaîne au relief tourmenté qui traverse les comtés de Clinton, Essex, Franklin, Hamilton, Herkimer, Lewis, et Warren. Ce massif est bordé à l’est par le lac Champlain et le lac George qui marquent la frontière entre les états de New York et du Vermont. Au sud, la chaîne est délimitée par la vallée de la rivière Mohawk, à l’ouest par la rivière Noire, et au nord par le fleuve Saint-Laurent. Les monts Adirondacks se déploient sur un cinquième de la superficie totale de l’État de New York.

Le sommet le plus haut des Adirondacks est le Mont Marcy (ou Tahawus) avec ses 1 629 mètres. Mais 46 sommets atteignent ou dépassent 4000 pieds (1220 mètres). Outre le Mont Marcy, on y trouve l’Algonquin Peak de 1559 mètres, l’Haystack de 1512 mètres, le Skylight avec 1501 mètres et Whiteface (1485 m).

Les Adirondacks ont été autrefois recouverts par des glaciers, puis l’érosion a sculpté le relief fascinant de cette région parsemée de nombreux lacs où se trouve aujourd’hui l’Adirondack State Park, d’une superficie de 24 mille kilomètres carrés.

Parmi les villes situées sur le territoire des Adirondacks, la plus connue est évidemment Lake Placid, en bordure du lac du même nom. Les Jeux Olympiques d’hiver s’y sont déroulés en 1932 et 1980. On peut aussi citer les stations de Lake George, Saranac Lake, Schroon Lake, ou St. Regis Lake. C’est une région idéale pour la chasse, la pêche, la randonnée pédestre ou encore pour la pratique du ski et d’autres sports d’hiver.

L’été, des lacs paisibles et des torrents impétueux attirent les amateurs de sports nautiques. Des milliers de touristes parcourent un vaste réseau de sentiers, tout en admirant des paysages impressionnants.

Mais c’est peut-être en automne que la région est la plus spectaculaire. Dès la fin du mois de septembre, les flancs des montagnes se parent de couleurs chatoyantes qui composent un spectacle grandiose, à couper le souffle aux visiteurs les plus blasés. L’évolution et les différentes étapes de cette saison sont même annoncées dans les pages du New York Times.

Surnommé les Adis, le parc des Adirondacks est le plus grand des États-Unis, en excluant les parcs de l’Alaska. Ce parc est aussi vaste que tout l’État du Vermont.

Au Québec, un grand nombre d’agences offrent, en toutes saisons, des forfaits aux touristes qui désirent visiter les Adirondacks.

Pour s’y rendre de Montréal, il faut compter deux heures de route, en incluant le passage par la douane.

adirondacks

Adirondacks. Photo : © Bestvideostudio.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Charles Bertrand

    2011/09/25 at 4:18

    Bonjour,

    je suis un grand amateur des Adirondacks, où je vais depuis près de vingt ans. J’ai écrit sur la région un article, précédemment publié sur un site internet maintenant fermé, article qui raconte sur un ton à la fois intimiste, humoristique et informatif près d’une vingtaine de randonnées que j’ai effectuées dans cette région. En 2007, j’ai donné, à l’ancienne radio de CKAC, une entrevue sur le sujet.

    Il me ferait donc plaisir, maintenant que mon article n’est plus hébergé ailleurs sur internet, de vous faire parvenir la plus récente version de cet article, pour publication sur votre site suivant des modalités à convenir.

    Le titre de l’article est : ADIRONDACKS : SUR LE FIL DU CIEL.

    Au plaisir !

    Charles Bertrand

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>