Québec psychologique

Trouble limite

Trouble limite

Le Trouble de la Personnalité Limite

En psychiatrie, on dénombre plusieurs troubles de la personnalité. On estime que près de 10% de la population pourrait en souffrir, à divers degrés.

Le trouble de personnalité le plus connu est le trouble limite (borderline).  Les gens qui en souffrent sont trop peu souvent diagnostiqués adéquatement et les traitements pharmacologiques (médicaments) sont faiblement adaptés à l'ensemble des symptômes que présentent les gens atteints du trouble borderline. Le trouble limite tire son nom des premières descriptions qu'en ont fait les psychanalystes; c'est-à-dire un état à la "limite" entre la psychose et la névrose. Aujourd'hui, les spécialistes ne s'entendent toujours pas sur une description claire et uniforme de cette maladie.

L'origine de la maladie demeure aussi plutôt nébuleuse. Nous ne pouvons, à l'heure actuelle, qu'avancer certaines hypothèses développementales (traumatismes, agressions), environnementales (nature des liens avec les parents) et biologiques (hérédité, dysfonctionnement au niveau des neurotransmetteurs ayant un rôle sur l'impulsivité, la gestion des émotions, etc.) quant à l'explication de ce qui aurait permis l'émergence d'une personnalité dite limite.

Malgré tout, certains éléments permettent de rapprocher les théories et explications afin d'en arriver à un consensus par rapport à certains symptômes. Il est généralement admis que les patients présentant un trouble de la personnalité limite éprouvent des difficultés telles que:

  • Des changements d'humeur fréquents;
  • De l'impulsivité;
  • De l'instabilité dans les relations interpersonnelles;
  • Des conduites parfois excessives (drogues ou alcool, sexe, achats compulsifs, etc.);
  • Un profond mal de vivre, un sentiment de vide intérieur;
  • Une crainte excessive d'être abandonné, blessé ou rejeté;
  • Présence d'idéations suicidaires et/ou d'automutilation;
  • Une estime de soi très faible, une image de soi très peu définie;
  • Des accès de rage ou de colère difficiles à contenir;
  • etc.

Bien que vous puissiez vous reconnaître dans certains de ces symptômes, il n'y a aucune assurance que vous souffriez réellement d'un trouble de la personnalité limite. C'est l'intensité des symptômes et leur durée dans le temps qui indiquent s'il s'agit d'un trouble identifiable ou d'une situation difficile qui fasse resurgir des difficultés qui sont en général bien controlées.

borderline personnality

Si cette description vous paraît semblable à ce que vous vivez quotidiennement depuis l'enfance, l'adolescence ou le début de l'âge adulte, il se pourrait que vous souffriez du trouble de la personnalité limite.

La lecture de sites sur le sujet peut parfois être décourageante car il semble trop souvent y avoir peu d'espoir. Or, c'est faux. Des thérapies spécialisées existent et leur efficacité est démontrée. Les symptômes peuvent être réduits considérablement, parfois même éliminés. Des cliniciens célèbres comme James Masterson, Otto F. Kernberg, Jean Bergeret et Marsha Linehan ont grandement développé les connaissances au sujet des traitements possibles.

Si votre situation psychologique vous inquiète, n'hésitez pas à contacter un professionnel. Je vous encourage à lire mon site WEB et à me contacter si plus d'informations sont nécessaires.

Henri Labelle, Travailleur Social et Psychothérapeute
www.henrilabelle.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Mégalie J. (Marguerite)

    2014/12/02 at 7:06

    Borderline Personality Disorder en anglais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>