Québec psychologique

Illusion

Illusion

Illusion

L’illusion est une perception réelle, mais dénaturée et déformée par le sujet qui la reçoit. Ce dernier altère les qualités de l’objet et de la sensation perçue ; suivant les circonstances, il l’amplifie ou l’anime et lui donne une image, des contours et des couleurs qu’il n’a pas.

L’illusion n’est pas rare chez les sujets normaux, image qui se déforme au moment du crépuscule ou de l’endormissement, vision d’animaux, de personnages ou de paysages dans les tapisseries, des taches murales ou des nuages ou les contours d’un nuage ; mais le sujet normal n’est pas dupe de ces illusions. Ce pouvoir d’évocation est, du reste, utilisé en psychométrie dans le Test de Rorschach.

Quand l’illusion n’est pas reconnue comme erreur et que le sujet lui maintient sa croyance, il s’agit alors d’un phénomène franchement pathologique, qui a une signification bien voisine de celle de l’hallucination ; certains auteurs même (H. Ey) reconnaissent, à ces deux sortes de manifestations, une valeur d’équivalence, supposant dans les deux cas un trouble illusionnel de l’activité perceptive conditionné par un phénomène de dissolution.

L’illusion doit être distinguée de l’interprétation délirante, phénomène pathologique sans base sensorielle et purement intellectuelle, « cette appréciation erronée d’un fait réel, soit lié à une sensation, dans ce cas normalement perçue, soit étranger à toute sensation directe ». (Régis).

Les illusions, en pathologie mentale, peuvent affecter tous les sens ; celles de la vue sont fréquentes dans les intoxications (alcoolisme, cocaïne, mescaline, etc.) et les états infectieux.

La cénesthésie est fréquemment le siège d’illusions (illusion viscérale, génitale, etc.) et alimente les préoccupations des hypocondriaques, des cénestopathes et même de certains délirants chroniques.

Les fausses reconnaissances, l’illusion du déjà vu, forme particulière de l’illusion, sont étudiées sous leur rubrique propre.

Mentionnons aussi certaines illusions, tenant à des dénaturations du schéma corporel : illusion de déplacement, membre fantôme, etc.

Ant. Porot

illusion

« Être humain est un long travail d'illusion. » (Bernard Noël, écrivain français).

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>