Québec psychologique

Bovarisme

Bovarisme

Bovarysme

Expression tirée du célèbre roman de Flaubert, Madame Bovary, dont l'héroïne, femme d'un médecin de campagne, juge son mari et sa situation inférieurs à ses aspirations, jette des regards d'envie sur la vie mondaine plus brillante et se lance dans des aventures romanesques et sentimentales qui la déçoivent.

Cette remarquable étude a suggéré à certains philosophes (Jules de Gaultier, le bovarisme, Édit. Mercure de France, Paris, 1921) d’en faire une entité psychologique et il a défini le bovarisme « le pouvoir départi à l’homme de se concevoir autre qu’il n’est ».

Certains psychiatres (Génil-Perrin) ont fait un rapprochement entre le bovarisme et la paranoïa. Il conviendrait, à notre avis, de ne pas élargir démesurément la signification de ce mot, et de le réserver, du moins sur le terrain de la clinique, aux cas, déjà assez nombreux, des jeunes femmes insatisfaites qu’un mélange de vanité, d’imagination et d’ambition portent à des aspirations au-dessus de leur condition, surtout dans le domaine sentimental.

Cet élément de bovarysme se retrouve fréquemment à l’analyse des états névrotiques féminins et explique certains comportements insolites ou certaines réactions anormales.

Plus récemment, J. Delay s’est penché sur ce problème du bovarisme (Allocution présidentielle intitulée Névrose et création, au LIIe Congrès des Neurologistes et Psychiatres de Langue française de Liège, 25 juillet 1954). Après avoir rappelé ses traits essentiels (aptitude à se concevoir autre que l’on est, dégoût profond de la réalité, recours spontané, puis délibéré, à l’évasion dans l’imaginaire), il a souligné que tel était bien le cas de Faubert lui-même, qui déclarait : « Mme Bovary, s’est moi ».

Le même bovarisme, ajoutait J. Delay, qui chez l’un aboutit à l’échec, peut aboutir chez un autre à la réussite.

Ant. Porot (Manuel alphabétique de psychiatrie)

face of a young woman painting with graffiti on top
Toute réussite est relative. Vous pouvez améliorer votre réussite relative en dénigrant les compétences et les résultats de votre entourage. (Scott Adams, créateur de plusieurs bandes dessinées, dont Dilbert). Image : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>