Professions et métiers

Travail à l’étranger

Travail à l’étranger

Plusieurs jeunes du Québec aimeraient aller donner un coup de main aux communautés d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie.

Ces gestes de solidarité demandent cependant une très bonne planification et une certaine formation. C’est pourquoi les organisations de coopération internationale demandent à leur tour une formation qui permettra à ces travailleurs de mieux saisir les implications du travail humanitaire.

L’action des bénévoles doit servir à assurer lu succès de l’organisme qui s’occupe de l’aide aux autres pays. La formation spécialisée aide à comprendre la conception du développement des pays.

Il existe plusieurs organisations oeuvrant dans le développement international, mais la formation est assez semblable d’un organisme à l’autre, parce que le mode de vie des communautés ne change pas. Mais l’impression de l’existence d’une grandes récurrence dans les thèmes est trompeuse. Chacun des thèmes est traité par l’organisme correspondant en fonction de sa mission spécifique de chaque organisme et de sa façon de concevoir ses activités.

La formation obligatoire des travailleurs internationaux n’est pas longue. Elle comprend des cours théoriques, des simulations, des situations artificiellement créées de stress et autres aspects. Tous ces exercices permettent aux jeunes de mieux concevoir le futur travail.

Il est impossible de tout prévoir, mais les élèves  reçoivent un certain nombre d’outils nécessaires grâce auxquels ils pourront mieux gérer les situations et faire face au choc culturel.

Finalement, il faut dire que l’expérience de travail à l’étranger est un plus et un atout dans le futur. Les recruteurs sont d’avis que les gens qui ont travaillé dans les conditions stressantes, dans les situations difficiles, quand il est impossible de réussir sans apprendre à travailler en équipe, sont les meilleurs candidats dans le marche du travail.

4 Comments

  1. hamouchi

    2011/12/26 at 10:42

    je suis jeune diplômé DEUA génie mécanique option mécanique automatisme en 2008 à l’Université M’HAMED BOUGGUERA de boumerdes , je suis actuellement à la recherche d’un premier emploi en qualité d’automaticien, contrôle, règle, nettoie ou remplace tout ou partie des dispositifs robotisés ou pilotés par des automates tels que les vérins hydrauliques ou pneumatiques et les électrovannes .j’ai pu mettre en pratique mes connaissances ainsi que mon goût pour le contact, les responsabilités et la prise d’initiative
    Travailler pour votre société serait pour moi un véritable tremplin me permettant de débuter ma carrière professionnelle dans les meilleures conditions et dans un domaine que j’ai déjà pu appréhender lors de ma formation.
    je cherche un poste de travail dans mon domaine de formation

  2. hamouchi

    2011/12/29 at 10:10

    SALUT A TOUT ? JER CHERCHE UN TRAVAIL DANS MON DOMAINE DE FORMATION AUTOMATISME

  3. irié bi bernard

    2012/09/12 at 11:48

    bonjour je suis un jeune conducteur de caterpillar niveleuse depuis 7ans dans mon pays g chercher a conduit une machine au canada svp aide
    dans une entrepris au canada .bizah20@yahoo.fr

  4. outtar nabil

    2012/09/27 at 6:08

    bounjour je suise un jeune monteur de linge electrictie distribition plus cablier BTS/MTS/HTS depuis 14ans .merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>