Professions et métiers

Techniques en tourisme

Techniques en tourisme

Techniques en tourisme

Le technicien en tourisme est un professionnel polyvalent capable d’interagir avec les touristes, de développer et d’améliorer des produits et des services touristiques, de promouvoir les produits du voyage, et de gérer des activités et des ressources d’un organisme ou d’une entreprise à vocation touristique.

Le technicien en tourisme met sur pied des produits et services en tourisme, assure la commercialisation des produits et services mis sur pied, organise des circuits et événements touristiques, anime des visites et des activités, accompagne des groupes de touristes.

Au Québec, le programme Techniques de tourisme est un programme d’étude de niveau collégial. Ce programme a pour but de former des techniciens en tourisme spécialisés dans un domaine particulier relié au tourisme. Les voies différentes de spécialisation sont offertes :

Accueil et guidage touristique; Mise en valeur de produits touristiques; Développement et promotion des produits du voyage.

Les taux de placement sont assez hauts et en Développement et promotion des produits du voyage, par exemple, ils varient entre 85% et 90%. Ceux qui veulent travailler dans le domaine, trouveront leur place, parce qu’il il y a plus d’offre d’emploi que de diplômés. Ceux qui ne sont pas embauchés, poursuivent généralement leurs études. Les diplômes prêts à se perfectionner peuvent passer au mode gestionnaire.
Pourtant, chaque année au moins 40% des étudiants en techniques de tourisme ne terminent pas le programme. Il arrive qu’ils ont le goût de voyager, mais il comprennent vite qu’ils vont plutôt faire voyager les autres, parce que plusieurs métiers dans le tourisme offrent peu d’occasions de voir le monde, comme agent de réservations, conseiller en voyages, agent d’information touristique, etc. Force est de constater également que si certains postes permettent de voyager (comme guide-accompagnateur), les conditions de voyage ne sont pas des vacances, pour autant.

En effet, de plus en plus de Québécois voyagent à l’étranger, ce qui stimule la demande. Si de plus en plus de voyages se vendent par Internet, il y a des travailleurs pour faire rouler cette machine, sans compter ceux qui deviennent représentants des grossistes à destination. D’ailleurs, les diplômes en tourisme sont appelés à négocier et à vendre des forfaits.

En 2012, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport autorise à offrir la formation complète de techniques de tourisme aux établissements suivants :

Cégep de Granby Haute-Yamaska, à Granby ; Cégep de Matane ; Cégep de Saint-Félicien ; Cégep Limoilou, à Québec ; Collège Laflèche, à Trois-Rivières ; Collège LaSalle, à Montréal ; Collège Mérici, à Québec ; Collège Montmorency, à Laval ; Collège régional Champlain de Saint-Lambert; Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec, à Montréal.

Au terme de leur formation, les diplômés sont capables d’analyser les fonctions de travail, établir des relations professionnelles en tourisme, dispenser de l’information touristique, analyser le potentiel touristique des régions du monde, réaliser des opérations administratives, effectuer des recherches à caractère touristique, superviser une équipe de travail, traiter des affaires en langue seconde, établir des liens entre la demande et l’offre en tourisme, utiliser des stratégies de marketing touristique, assurer la qualité de l’offre touristique, réaliser des opérations financières et des transactions commerciales, exploiter divers moyens en matière d’information, de relations publiques et de publicité, identifier les tendances du tourisme international, se situer par rapport aux différences culturelles, animer des groupes de touristes, guider des groupes de touristes, adapter des aménagements en fonction d’un accueil touristique, exploiter un service d’accueil touristique, développer des projets touristiques, commercialiser des produits et des services touristiques, créer et modifier des forfaits, promouvoir les produits et les services de voyagistes et accomplir d’autres tâches.

Les techniciens en tourisme doivent savoir travailler avec la clientèle, avoir des aptitudes en vente, être flexibles, avoir de bonnes aptitudes de communication et une bonne connaissance du monde. La maîtrise de plus d’une langue est essentielle.

D’ailleurs, ils ne travaillent généralement du lundi au vendredi de 9 heures à 17 heures. Les agences de voyage sont ouvertes les soirs et les fins de semaine pour accommoder les clients.

Notons finalement que l’Association des techniciens et techniciennes en tourisme qui regroupait les professionnels du Québec et qui voulait favoriser le regroupement et la concertation des techniciens en tourisme, n’existe plus elle a cessé ses activités au début du siècle.

goélette

Goélette

Une goélette. Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>