Professions et métiers

Formation reliées au gaz

Formation reliées au gaz

Les formations reliées au gaz naturel

Certaines occasions de carrière demeurent inconnues parce qu’on n’en discute jamais. C’est le cas des carrières associées au gaz naturel, souvent ignorées alors que cette industrie est profondément inscrite dans le paysage québécois.

Le Québec pourtant consomme des milliards de mètres cubes de gaz naturel (6 milliards de m3 en 2010), dont presque la moitié est utilisée par quelque 2500 entreprises industrielles du textile, de la pétrochimie, des pâtes et papiers, du secteur agroalimentaire. Environ 50 mille bâtiments commerciaux ou institutionnels et plus de 120 mille résidences utilisent le gaz naturel pour la production de chaleur (four, chauffe-eau, chauffage, etc.). Dans la province, une nouvelle maison sur cinq est alimentée en gaz naturel. Au niveau du Canada, la consommation de gaz naturel augmente dans le secteur résidentiel et s’est stabilisée pour l’instant (en 2012) dans le secteur industriel.

L’attestation de spécialisation professionnelle (ASP) en réparation d’appareils au gaz prépare à une carrière de technicien d’entretien des appareils qui utilisent le gaz pour produire de la chaleur. Comme pour tous les ASP, il faut détenir un diplôme d’études professionnelles (DEP) pour s’y inscrire, par exemple, en plomberie et chauffage ou en électricité d’entretien.  Il semble que 95% des diplômés de cette ASP trouvent un emploi dans un délai bref après la fin de leurs études. La demande pour ces techniciens semble augmenter d’ailleurs au même rythme que l’intérêt pour le gaz naturel dans le secteur résidentiel.

L’attestation d’études collégiales (AEC) en technologie du chauffage, vise à former des techniciens aptes à assurer le bon fonctionnement des systèmes de chauffage et à en gérer la dépense énergétique. Ces techniciens pourront travailler pour des entreprises en chauffage, dans les secteurs résidentiels et commerciaux.

Les grandes entreprises industrielles qui utilisent de vastes systèmes de production de chaleur ont aussi besoin de leurs services.

Ces techniciens de se préoccupent pas que de l’entretien et du bon fonctionnement des installations. En fait, leur première fonction est plutôt la gestion optimale des systèmes. Ils s’assurent que ceux-ci utilisent le moins de gaz naturel possible tout en demeurant des plus efficaces.

Au Québec, Gaz Métro a mis sur pied l’École des technologies gazières (ETG) pour offrir des perfectionnements aux employés des entreprises qui utilisent le gaz comme source d’énergie. Toutefois, cette école offre aussi des formations en collaboration avec d’autres établissements dans le réseau public (site web de l’école des technologies gazières : www.etg.gazmetro.com.

Voilà donc des options pour ceux qui cherchent une carrière où ça chauffe.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>