Professions et métiers

Intégrateur multimédia

Intégrateur multimédia

Intégrateur multimédia

En tant que technicien ou de technicienne en multimédia; l’intégrateur multimédia a pour tâches de concevoir, de réaliser et de produire divers projets d’applications multimédia (sites Internet, jeux, logiciels de simulation, cd-roms, montages pour films, émissions de télévision ou documents audiovisuels… Bref, le métier d’intégrateur multimédia est celui de créer des documents multimédias, les enregistrer sur différents supports ou les diffuser.

Il peut occuper différents postes, tels qu’infographiste ou webmestre.

L’intégrateur multimédia peut intégrer des graphiques, des sons, des vidéos et des textes dans différents outils d’auteur multimédia ainsi que structurer des tâches complexes dans un processus rationnel. Il planifie et exécute les processus du domaine en respectant les règles d’environnement et de sécurité ainsi que les règles relatives au stockage des données et aux droits d’auteur; maîtriser les instructions de programmes avancées, ainsi que l’intégration de graphiques, sons, vidéos, textes dans des interfaces interactives ainsi que la construction de serveurs de communication. Il peut construire des serveurs de communication et accomplir d’autres tâches.

L’intégrateur multimédia se charge de la production liée au Web, à la vidéo et aux cd-roms, dans la perspective d’interfaces interactives. L’accent est mis sur le développement, l’entretien de produits et leur combinaison avec des solutions Web existantes, ainsi que sur le design Web en ce qui concerne l’aspect graphique et les couleurs.

Il doit tout d’abord établir les besoins du client tout en lui suggérant ses propres idées, ensuite effectuer des recherches dans de la documentation reliée au projet, trouver les documents graphiques et vidéo qu’il pourra utiliser dans le projet. Il doit ensuite planifier et organiser le projet. Il conçoit et réalise le projet à l’aide de logiciels spécialisés en graphisme, en programmation  et en multimédia. Il assemble et monte les différents éléments du contenu (texte, images, animations, sons, vidéos). Il programme les applications afin de rendre les éléments interactifs. Par la suite, l’intégrateur multimédia fera les vérifications et les tests appropriés pour s’assurer du fonctionnement correct. Il corrigera les erreurs et résoudra les problèmes au besoin. Enfin il intégrera le contenu sur un support tel qu’un cédérom, une cassette vidéo, une cassette de jeu, un site Internet.

Comme animateur ou animatrice, il aura à créer et monter les animations en 2D et en 3D des personnages et décors en mouvement dans une application multimédia afin de les rendre interactifs. Comme concepteur ou conceptrice, il conçoit le visuel d’une interface afin qu’il soit pratique, facile d’utilisation et attrayant, mais sans être trop volumineux et dérangeant pour l’utilisateur. Comme intégrateur, il assemble et intègre les différents médias, tels images, textes, animations 2D et 3D, vidéos et sons afin de rendre le produit interactif en respectant la direction visuelle décidée par le concepteur. Programmeur, il aura à programmer les fonctionnalités et concevra la logique des programmes permettant l’interactivité des applications multimédias. Il optimisera d’ailleurs les composantes pour la diffusion  sur différents supports. Comme chargé de projets, l’intégrateur sera en charge d’une équipe de production, veillera à l’élaboration et au respect des échéanciers et assurera une bonne collaboration entre les différents spécialistes.

Qualités nécessaires pour le métier d’intégrateur multimédia : aimer travailler avec les nouvelles technologies et la recherche, avoir une bonne perception visuelle et des couleurs,  faire preuve de curiosité intellectuelle pour développer de nouvelles idées créatives, avoir ouverture d’esprit pour être à l’écoute de toutes suggestions provenant des clients, ainsi que des membre de l’équipe; avoir un sens de créativité et imagination pour réaliser des projets originaux et avant-gardistes, avoir la capacité d’analyse, raisonnement logique et une bonne capacité à la résolution de problèmes pour bien analyser les besoins et résoudre les problèmes lors de la programmation; avoir un sens développé de l’esthétique pour réaliser des applications attrayantes; avoir du souci du détail, car on aura à réaliser des animations de façon précise et détaillée; avoir un sens de l’initiative car on doit travailler seul de longues heures devant un ordinateur; sens de l’organisation pour planifier et organiser tes recherches et pour planifier le travail afin de respecter les échéanciers des projets; dynamisme et persévérance pour pouvoir aller jusqu’au bout des projets; capacité de travailler en équipe car on collabore avec des programmeurs, graphistes, conseillers en marketing, analystes en informatique, ingénieurs, etc. : bonne résistance au stress car on sera souvent sous pression surtout en fin de projet pour respecter les échéanciers; facilité d’adaptation aux changements technologiques pour être capable d’utiliser les logiciels et équipements qui sont à la fin pointe de la technologie ; bonne maîtrise de la langue anglaise car les logiciels pour programmer et la documentation sont en anglais et souvent l’intégrateur doit traduire ou même rédiger la documentation qui accompagne les logiciels.

Parmi les employeurs, on trouvera un grand nombre d’entreprises de logiciels, de multimédia, de production audiovisuelle et télévisuelle, de production cinématographique, des fournisseurs d’accès Internet, des médias traditionnels (journaux, revues, maisons d’édition), stations de télévision, etc. L’intégrateur multimédia peut travailler à son propre compte, à la pige ou à contrat. Un bon portfolio sera requis dans plusieurs cas. Une bonne connaissance de l’anglais est généralement nécessaire.

Le Dec Techniques d’intégration multimédia est offert dans plusieurs cégeps et le taux de placement est excellent. La plupart des finissants vont travailler à la réalisation de sites Internet ou de produits numériques. Certains se trouvent un emploi dans la fonction publique, car aujourd’hui, chaque ministère et chaque organisme on leur site à gérer et des tas de documents électroniques à produire.

Plancher

Photographie : GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>