Professions et métiers

Horticulteur

Horticulteur

Horticulteur

Dans le cadre des programmes Technologie de la production horticole et de l’environnement ou Paysage et commercialisation en horticulture ornementale, les étudiants sont formés à la fois en gestion et aménagement paysager. Plusieurs vois de spécialisation sont offertes : cultures de plantes ornementale; cultures horticoles, légumières, fruitières et ornementales en serre et en champ; cultures légumières, fruitières et industrielles; environnement.

Au niveau collégial, les étudiants apprennent à pratiquer la culture biologique ou conventionnelle en champ ou en serre, travailler à la préparation et à la conservation des sols, gérer une entreprise agricole et son personnel, commercialiser les produits, élaborer des programmes d’implantation, d’entretien et de récole des cultures, connaître et appliquer les principes relatifs à la protection de l’environnement.

Au niveau universitaire, on peut devenir agronome et apprendre assurer une saine gestion et utilisation des ressources vouées à la production agricole et alimentaire, résoudre des problèmes agricoles par l’application des sciences biologiques, améliorer la productivité des sols, des plantes et des animaux, veiller à la production et à la conservation des ressources biologiques ou biophysiques agricoles.

Les étudiants ont également des cours relatifs aux matériaux inertes – pavés, pierres, etc. et au dessin de plans d’aménagement.

Le technicien en aménagement paysager pour tâches de concevoir et de dessiner des plans d’aménagement paysager, de réaliser et de superviser les travaux d’aménagement de parcs, de terrains de golf, de jardins publics, de jardins privés. Il peut être appelé à élaborer et à planifier un plan de mise en marché de produits et de services horticoles, de vendre et conseiller la clientèle et leur proposer les produits et services qui répondront le mieux à besoins et à leurs attentes. Il peut être responsable de la gestion et du bon fonctionnement d’entreprise horticole (centre de jardin, pépinière, entreprise d’aménagements paysagers).

Aujourd’hui, cinq établissements québécois offrent ces programmes :

  • Institut de technologie agroalimentaire (ITA), Campus de La Pocatière, 401, rue Poiré, La Pocatière  G0R 1Z0, tTéléphone : 418 856-1110, poste 1208, site Web : www.ita.qc.ca
  • Université Laval : Pavillon Alphonse-Desjardins, bureau 3577 2325, rue de l’Université, ville de Québec G1V 0A6, téléphone : 418 656-2764 ou sans frais : 1 877 785-2825 (Canada et États-Unis), site Web : www.ulaval.ca
  • Cégep régional de Lanaudière : 20, rue Saint-Charles Sud, Joliette J6E 4T1, téléphone : 450 759-1661, site Web : www.cegep-lanaudiere.qc.ca/college-joliette
  • Collège Lionel-Groulx : 100, rue Duquet, Sainte-Thérèse J7E 3G6, téléphone : 450 430-3120, site Web : www.clg.qc.ca
  • Institut de technologie agroalimentaire (ITA), Campus de Saint-Hyacinthe, 3230, rue Sicotte, C.P. 70, Saint-Hyacinthe J2S 7B3, téléphone : 450 778-6504, poste 6235, site Web : www.ita.qc.

Plusieurs métiers sont reliés au domaine de l’horticulture : concepteur paysagiste, conseiller en vente de produits paysagers, contremaître à l’entretien des parcs, coordonnateur de projet d’aménagement, dessinateur en aménagement paysager, horticulteur, horticulteur paysagiste, jardinier, professeur d’enseignement professionnel en horticulture et jardinerie, représentant technique en produits paysagers, technicien en architecture paysagère, en botanique, en horticulture, technicien pépiniériste.

Parmi de nombreux employeurs potentiels, on retrouve un grand nombre de centres de jardin, des entreprises d’entretien d’espaces verts, des clubs de golf, des commerces de produits paysagers, des entreprises d’aménagements paysagers, des jardins privés, des jardins zoologiques, des magasins à grande surface, des parcs régionaux et nationaux (SEPAQ et Parcs Canada), des municipalités, des musées de sciences naturelles, des Pépinières, des pourvoiries chasse et pêche (Fédération des pourvoiries du Québec), des producteurs d’arbres, d’arbustes, de plantes ornementales en serre, des commissions scolaires, des universités.

On peut travailler également à son propre compte, mais il ne faut pas oublier que le travail peut être saisonnier et aux horaires variables.

jardin potager à laval

Un jardin potager à Laval. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>