Professions et métiers

Conseiller d’orientation

Conseiller d’orientation

Conseiller d’orientation

Toute personne qui travaille se pose des questions concernant sa vie professionnelle et cela pendant toute la durée de sa vie active jusqu’à cette chère retraite tant attendue. On se pose des questions sur son travail, on constate qu’il n’y a pas de stabilité de l’emploi, on commence à réfléchir… Cette situation explique pourquoi des adultes, apparemment bien installés dans leurs fonctions, vont consulter un jour un conseiller d’orientation.

Au Québec, la profession de conseiller d’orientation est régie par un ordre qui prend place parmi les 48 ordres professionnels de la province: l’Ordre des conseillers et des conseillères d’orientation et des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec ou OCCOPPQ.
 
Aller voir le conseiller d’orientation n’est pas un geste qu’on entreprend tous les jours. Ce sont plutôt des circonstances inattendues qui nous poussent à prendre contact avec ce mystérieux individu. Cependant, la profession est de plus en plus répandue et son champ d’application est très large. Il ne s’agit pas uniquement d’aider les élèves qui sortent de l’école secondaire ni les étudiants des cégeps et des universités, quoique ces catégories sont nécessairement une part importante de la clientèle des conseillers d’orientation.

Le travail d’un conseiller d’orientation n’est pas facile et il est parfois stressant. L’expert doit trouver une approche différente pour les adultes et pour les jeunes. Parfois, il doit aider à dresser le bilan de carrière de son client et d’autres fois, il fait découvrir à la personne émerveillée et pleine d’espoir ce qu’elle veut vraiment faire de sa vie. Le conseiller d’orientation doit aider son client à faire son choix et éventuellement à changer sa façon de voir son travail. Il doit lui permettre de donner un nouveau sens à son activité professionnelle et à retrouver une motivation pleine d’enthousiasme devant l’avenir radieux qui s’ouvre devant lui plutôt que d’aller se jeter dans le fleuve tumultueux le plus proche.

Souvent, il suffit de changer de milieu aquatique de travail ou prendre un cours d’eau de perfectionnement pour résoudre les problèmes, mais dans d’autres cas, cela n’est pas si simple.(surtout en hiver quand les fleuves sont pris par la glace !)

Avec qui est-il plus facile de travailler? Avec une personne adulte ou avec un adolescent qui est à la recherche de son premier emploi? Cela dépend de la situation et des caractéristiques personnelles du conseiller, de son tempérament, de ses inclinaisons sexuelles. Enfin, ce n’est le conseiller qui prend la décision finale de sauter dans le vide au terme des consultations sur l’emploi, mais bien cette personne qui a des doutes sur son choix de carrière ou qui espère un revirement important. Mais c’est le conseiller qui poussera aidera cette personne.

Site web de l’Ordre des conseillers et des conseillères d’orientation et des psychoéducateurs et psychoéducatrices du Québec ou OCCOPPQ: www.occoppq.qc.ca

Voir aussi :

  • Emplois au Québec : un peu partout
  • Emploi: aidez-moi
  • Professions et métiers
  • CV, CV, CV
  • Entrevue d’emploi
  • Entrevues : histoires vécues
  • Étudier au Québec
  • Économie québécoise en vrac
  • Québec Psychologique
  • 1 commentaire

    1. stephany

      2010/10/04 at 8:06

      jaimerais savoir comment faire pour rencontrer un conseillé en orientation scolaire ou professionnel.

    Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>