Promenades dans Paris

Fardier de Cugnot

Fardier de Cugnot

Fardier de Cugnot

Créé en 1769 par l’ingénieur militaire français Joseph Cugnot, le fardier de Cugnot est le premier véhicule automobile de l’histoire car c’est le premier véhicule à avoir transporté l’homme sans utilisation de la force à traction animale. Cet engin fut conçu pour transporter des canons, mais il est resté à l’état de prototype et n’a jamais servi. L’appellation « fardier » désigne le type de chariots destinés au transport des charges très lourdes (fardeaux).

Nicolas-Joseph Cugnot naît à Void-Vacon, en Meuse le 26 février 1725. Il est décédé à Parus, le 7 octobre 1804. Le premier véhicule automobile jamais construit fut dessiné et construit entre 1669 et 1771. Le fardier ou le chariot à feu est mû par une machine à vapeur à deux cylindres et se conservé en parfait état au musée des arts et métiers à Paris.

On sait qu’en novembre 1770 à Vanves, un premier accident d’automobile survient : on ne parvient pas à freiner le fardier qui détruit un mur en le percutant. Le projet se voit privé de l’appui financier nécessaire, ainsi les essais ne peuvent se poursuivre. Le prototype est donc entreposé à l’Arsenal, où il tombe dans l’oubli.

Sur cette photo on peut admirer une réplique du fardier de Cugnot. Le projet a consisté à réaliser une réplique fonctionnelle du fardier à l’échelle d’origine a fin de prouver que le véhicule a réellement fonctionné. Ce projet a été réalisé par les étudiants de l’Université de Floride et est en parfait état de marche, prouvant la validité du concept et la véracité des tests effectués en 1769. Cet exemplaire fut exposé pour l’occasion au salon Rétromobile 2011 de Paris.

De manière à respecter au mieux le modèle original, ce projet s’est déroulé en collaboration avec le musée des Arts et Métiers. On n’a modifié que certains aspects liés à la sécurité par rapport au modèle original.

Les dimensions du véhicule sont de 7,25 m de long et 2,19 m de large. Les roues arrière font 1,23 m de diamètre. Il pèse 2,8 tonnes à vide et environ 8 tonnes en charge. La marmite ou cuve à eau du système de propulsion, mesure près de 1,50 m de diamètre. Au fait, le véhicule se compose de deux parties principales : le moteur (foyer et chaudière), c’est-à-dire la marmite située à l’avant, énorme récipient sous pression, en cuivre, et le châssis, constitué de deux poutres longitudinales reliées par des traverses en bois, structure où doivent prendre place le conducteur et le chargement. La charge repose essentiellement sur les deux grandes roues arrière.

La vitesse maximale est entre 3,5 et 4 km/h ce qui permet tout juste de suivre une armée à pied.

fardier de cugnot

Réplique du fardier de Cugnot. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

1 commentaire

  1. MARTIN Jean-Paul

    2013/11/12 at 9:20

    Bonjour,
    Vous mélangez deux projets de réplique du fardier. En effet, deux ont étés construite entre 2007 et 2010. Un par M Cerf en Floride et un par la commune de Void-Vacon où est né Cugnot. C’est celui de Void-Vacon qui a été construit en partenariat avec le musée et qui est véritablement une réplique exacte contrairement à celui de M Cerf.
    La photo est la réplique de Void-Vacon au salon de l’auto à Paris et non celui de Floride à rétromobile.
    Bien cordialement
    JP Martin, secrétaire de l’association « Le Fardier de Cugnot »

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>