Monuments de Paris

Sacré Coeur

Sacré Coeur

Basilique du Sacré-Coeur

D’un blanc éblouissant, surmonté d’un dôme central de 83 mètres, conçu pour faire oublier à la France sa défaite face à la Prusse, en 1870, cette basilique fut érigé entre 1876 et 1914 d’après les dessins de l’architecte Paul Abadie dans un style romano-byzantin. La largeur de la basilique est de 85 mètres et la longueur est de 35 mètres. Le diamètre de la coupole est de 16 mètres. Donnée la hauteur de la colline de Montmartre, le dôme s’élève à plus de 200 mètres.

La consécration de l’église eut lieu le 16 octobre 1919 et c’est à sa consécration que l’église reçoit le titre de Basilique, c’est-à-dire, elle devient un lieu de pèlerinage et d’adoration du Cœur du Christ dans le mystère de l’Eucharistie (messe). La prière d’adoration est à la fois préparation et prolongement du mystère eucharistique.

Cette prière s’élève jour et nuit vers Dieu, prière pour le Pape, les Évêques, l’Église, prière de demande et d’intercession pour le monde.

L’extérieur de la basilique ressemble un peu à une belle meringue. À l’intérieur, on trouve une immense mosaïque représentant un Christ aux bras grands ouverts. L’église fut consacrée au Coeur du Christ en pénitence pour les fautes commises par les Français qui menèrent à la défaite. Le financement des travaux se fait par des collectes de dons dans la France entière – souvent offrandes modestes – dont les noms des donateurs sont gravés aujourd’hui dans la pierre.

Le style de la basilique contraste avec les églises du Moyen Age et est inspiré de modèles comme Sainte Sophie de Constantinople ou encore San Marco de Venise ou Ravenne.

sacre coeur montmartre

Sacré-Coeur, vue des Galeries Lafayette. Photo : (c) Tous droits réservés GrandQuébec.com

Le clocher de l’église abrite « la Savoyarde », cloche de 19 tonnes. La grande mosaïque à l’intérieur a été faite de 1900 à 1922. Ses vitraux furent posés de 1903 à 1920 – mais détruits en 1944 par des bombardements aériens et refaits en 1946.

Depuis son emplacement sur la colline de Montmartre, d’une hauteur de 129 mètres au-dessus du niveau de la mer, au nord de la ville, la vue sur Paris est superbe et s’étend à 50 kilomètres à la ronde. Le dôme du Sacré-Coeur est le point le plus élevé de Paris après la Tour Eifel.

Notons que Montmartre veut dire Mont des Martyrs. La tradition y fixe le lieu du martyre de Saint Denis – premier évêque de Paris, vers la fin du 3e siècle, ainsi que de ses compagnons. En 1534, c’est sur la colline de Montmartre que Saint Ignace de Loyola et Saint François-Xavier fondent la Compagnie de Jésus qui fut le premier ordre religieux à s’établir au Canada, au XVIIe siècle.

Une abbaye moniale bénédictine occupait l’ensemble de la colline de Montmartre jusqu’à la Révolution française. Pendant la Révolution, les religieuses qui y habitaient furent guillotinées et l’abbaye détruite. Ensuite, un village appelé Saint Pierre, peuplé par des populations ouvrières, s’y trouvait.

sacre coeur

Sacré-Coeur. Photo : (c) Tous droits réservés GrandQuébec.com

Même si la basilique est située sur le sommet de la colline de Montmartre, le funiculaire de Montmartre ou le RATP Montmartrobus permettent de s’y rendre. Les deux stations de métro les plus proches sont Abbesses et Anvers, mais il faudra remonter la colline à partir de ces stations jusqu’au funiculaire. Évidemment, on peut accéder jusqu’à la basilique en gravissant les 222 marches d’un escalier ou en suivant un sentier asphalté sinueux.

L’accès à l’intérieur de basilique est gratuit et possible tous les jours de l’année de 6h à 23h sauf lors de manifestations particulières.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>