Faune parisienne

Dragon de Paris

Dragon de Paris

La Fontaine Dragon

Ce dragon, dont le corps est en verre et en acier (on s’aperçoit des câbles et des tuyaux à l’intérieur de ses entrailles) a été réalisé par Me Xu Min d’après les esquisses de l’artiste franco-chinois Chen Zhen. Le nom officiel de l’oeuvre: La Danse de la Fontaine Émergente.

Le dragon vit tout prés de la gare d’Austerlitz. Il occupe une petite place un peu perdue entre les rues Paul Klee et Grand Seine, entre deux immeubles (47 quai d’Austerlitz et 21 Grand Seine), la Seine et les lignes SNCF de la gare d’Austerlitz 913e arrondissement de Paris, quartier Rive-Gauche).

La créature émerge du mur d’accès de l’usine souterraine de production d’eau. Le monstre vit entre Seine (Yin) et soleil (Yang), puisant sa force dans la poésie de l’eau mêlée à la lumière.

Cet énorme serpent qui habite au milieu des miroitants et massifs établissements bancaires ondule à la surface grâce à l’eau qui coule joyeusement dans ses veines translucides. Il jaillit et replonge, déformant sols et murs sur son passage. Le dragon est inerte mais la puissance de l’animal se ressent et est palpable.

La nuit tombée, une lumière multicolore le fait flamboyer et le dragon brille comme la tour Eiffel ou encore plus. On dit que les effets lumière lui donnent un aspect encore plus feu – et à travers les vitres l’eau qui y coule me fait penser à un jacuzzi géant. En tout temps, le dragon ondule, hypnotisant le passant pour le dévorer sans pitié no hésitation. La patine de son épine dorsale rajoute à sa force  le pavé parisien n’y laisse pas la moindre trace…

Curieusement, la gueule de la bête n’apparaît nulle part. Elle est comme prête à surgir n’importe quand et à n’importe quel endroit, pour croquer le touriste égaré.

dragon de la place klee

Dragon d’Austerlitz. Photo : © Grandquebec

Soulignons qu’il n’est pas facile trouver le dragon. Mais la trouvaille vaut le coût.

Ici, sous le pavé repose une des principales usines de pompage d’eau non potable de Paris. Il s’agit de l’usine d’Austerlitz dont les premières origines remontent à 1863 et qui a été rénovée  en 1994. Puisée dans la Seine, l’eau sert à arroser les espaces verts ou à nettoyer les caniveaux de la ville.

Pour le rendez-vous avec le Dragon, accéder à la Gare d’Austerlitz (par exemple, la station Quai de la Gare de la ligne 6 du métro). Apportez votre nourriture pour apaiser cette terrible bête.

rues klee, grande seine, quai austerlitz

Coin des rues Paul Klee, Grand Seine, Quai d’Austerlitz. Photo : © grandquebec

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>