Palais et chateaux

Louvre médiéval

Louvre médiéval

Le Louvre médiéval

Le musée du Louvre qui abrite l'une des plus éblouissantes collections d'œuvres d'art au monde, occupe son édifice à partir de 1793.

Le musée est installé dans ce qui a été, pendant près de sept cents ans, l'une des principales résidences des rois et empereurs de France. En effet, les bâtiments du Louvre dominent le coeur de Paris depuis la fin du XIIe siècle. À l'époque, situés aux limites de la capitale, ils ont été peu à peu rattrapés par la ville et puis englobés en son centre. La sombre forteresse devenait peu à peu la résidence modernisée puis le somptueux palais du Roi-Soleil.

L'histoire du bâtiment commence en 1190, sous Philippe Auguste, avec la construction du donjon et de la forteresse quadrilatère de 78 x 72 mètres ceinturée de fossés pour servir comme un arsenal et non comme une résidence royale. Des tours circulaires protègent les angles et le centre des faces nord et ouest. A l'est et au sud du quadrilatère, deux portes d'accès étaient encadrées de tours défensives. Au centre, un donjon de 15 mètres de diamètre, dominat le secteur du haut de ses 30 mètres. Deux bâtiments étaient accolés au mur d'enceinte.

De nos jours, la « Salle Basse » est le seul vestige des intérieurs du Louvre médiéval. Dans son état actuel, les voûtements, colonnes et corbeaux de la salle remontent aux années 1230-1240 et ont été insérés dans la maçonnerie antérieure.

Au milieu du XIVe siècle, Paris se développe à l'extérieur du mur de Philippe Auguste. Étienne Marcel, prévôt des marchands, commence l'édification d'un rempart de terre (1356-1358) développé et continué par Charles V, ainsi la nouvelle enceinte ceinture les quartiers de la rive droite et enfermé à l'intérieur de la ville, le Louvre perd son rôle protecteur. D'ailleurs, à partir de 1364, sous Charles V, le château défensif devient une somptueuse résidence royale, reconstruite par l'architecte Raymond de Temple. On ajoute également un jardin d'agrément au nord. Ses intérieurs sont ornés de sculptures, de tapisseries et de boiseries.

Les miniatures et tableaux de l'époque se sont bien conservés et nous donnent une image merveilleuse des toitures ornées de décors. Les logis autour de la cour centrale sont percés de larges fenêtres sculptées. La grande vis, majestueux escalier, dessert les étages.

À la mort de Charles VI, le Louvre s'endort pendant un siècle et c'est François Ier qui le sort du sommeil en se réinstallant à Paris en 1527, peu avant d'envoyer Jacques Cartier à chercher de l'or au nord d'un nouveau et mystérieux continent.

C'est François Ier qui fait démolir le donjon, appelé la Grosse Tour, afin de donner air et lumière au château destiné à accueillir le roi. La démolition du donjon marque le début de travaux qui vont se poursuivre jusque sous Louis XIV. Le château renaissant de François Ier sera complété par Henri II et ses fils jusqu'à ce que la construction du palais des Tuileries, à environ 500 mètres du Louvre, ne change l'aspect de l'ensemble: les rois n'ont pas cessé de relier les édifices du Louvre et des Tuileries l'un à l'autre par un passage direct. Le grand dessein concrétisera finalement par l'aménagement de la Grande galerie. À partir de ce moment,  le Louvre médiéval laisse place à celui de la Renaissance.

louvre

Le Louvre. Photo : © www.Grandquebec.ca

Lire aussi :

1 commentaire

  1. Jean F.

    2013/12/15 at 2:13

    J’avoue qu il y a un bon moment que je n’avais pas apprécié un article de cette qualité. Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>