Arrondissements et quartiers

Montparnasse

Montparnasse

Montparnasse

Le quartier de Montparnasse est situé dans le 14e arrondissement de Paris, sur la rive gauche de la Seine. Le quartier aurait été nommé en l’honneur du Mont Parnasse, cette montagne en Grèce qui selon la mythologie grecque abritait les muses.

Selon la version la plus répandue, ce sont les étudiants du Quartier Latin de Paris qui auraient nommé ainsi un amas de pierres à l’endroit de l’actuel carrefour entre le boulevard Raspail et le boulevard du Montparnasse.

En 1773, la rue du Montparnasse est ouverte qui donne le nom au quartier au milieu du XIXe siècle, mais dès la Révolution, de nombreuses salles de danse et cabarets s’y installent. Après l’exposition universelle de 1889, de nombreux artistes choisissent Montparnasse pour s’établir et le quartier devient la plaque tournante de la modernité. Pablo Picasso y aménage parmi les premiers.

Au début du XXe siècle, Paris est la capitale de l’Avant-Garde artistique. À Montparnasse, se produisent à l’époque Chagall, Léger, Matisse, Modigliani, Soutine et des dizaines, voire des centaines d’autres qui renouvellent profondément le vocabulaire artistique, à la Closerie des Poètes, notamment, où le poète Paul Fort réunit tous les mardis soir de jeunes écrivains.

Montparnasse connaît son apogée dans les années 1920, les Années folles. Avec ses cafés, cabarets, ateliers, il est alors le cœur de la vie intellectuelle et artistique à Paris. Les cafés, bars et bistrots, notamment ceux du carrefour Vavin, l’actuelle place Pablo-Picasso, sont à l’époque des lieux de rencontre où les artistes viennent à la fois rencontrer leurs homologues et négocier. Les cafés le Dôme, la Closerie des Lilas, La Rotonde, le Sélect, la Coupole, Le Bœuf sur le toit acceptaient que des artistes affamés puissent occuper une table pour toute la soirée pour un prix dérisoire. Si les artistes pauvres ne pouvaient payer leur facture, le propriétaire de La Rotonde, Victor Libion, acceptait souvent un croquis. Aussi les murs des cafés étaient couverts d’une collection d’œuvres d’art, galeries improvisées.

Le quartier fut le domicile de plusieurs exilés politiques: Lénine, Trotski, Porfirio Diaz, Simon Petlioura et un grand nombre de dictateurs renversés sud-américains.

Aujourd’hui, Montparnasse a perdu beaucoup de son âme. Seule la Fondation Cartier renoue avec son passé artistique, ainsi que certaines académies, telles que l’Académie de la Grande Chaumière ou l’Académie Ranson.

Grosso modo, Montparnasse est devenu un quartier de bureaux, et de loisirs le soir, présentant un choix de cafés et de restaurants qui a peu d’égaux.

Le Musée du Montparnasse témoigne de l’époque passée (au 21, avenue du Maine). Le musée est subventionné par la ville de Paris et ne présente que des expositions temporaires.

cimitiere montparnasse

Montparnasse et son cimetière. Photo : © GrandQuébec.com

La gare Montparnasse dessert la Bretagne. Tout près la Tour Montparnasse, une tour de bureaux, offre une vue magnifique sur Paris (hum… on dit que l’atout le plus important par rapport à la vue à partir de la Tour Eiffel est que l’on n’y voit pas la Tour Montparnasse, mais la vue y est vraiment superbe).

Les Galeries Lafayette Montparnasse occupent un vaste espace au pied de la Tour Montparnasse.

vue de paris

Vue du quartier de Montparnasse dès la Tour Montparnasse. Photo : © grandquebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>