Outaouais

MRC La Vallée-de-la-Gatineau

MRC La Vallée-de-la-Gatineau

Municipalité régionale de comté de La Vallée-de-la-Gatineau

La municipalité régionale de comté La Vallée-de-la-Gatineau (code géographique 830) se situe au cœur de la région de l’Outaouais. Elle regroupe 22 municipalités dont deux villes, cinq Territoires Non Organisés et deux communautés algonquines sur une superficie d’environ 13 600 kilomètres carrés.

Les deux communautés algonquines sont Kitigan Zibi Anishinabeg qui se trouve au sud de Maniwaki et Lac-Barrière, dans la réserve faunique La Vérendrye.

La MRC La Vallée-de-la-Gatineau se trouve à peine à 60 kilomètres au nord de la région de la Capitale fédérale du Canada. Son territoire est constitué de forêts, parsemées de plus de 3 300 lacs et rivières.

La population de la Vallée de la Gatineau atteint 20 000 habitants. La ville de Maniwaki est le centre administratif de la MRC.

La région s’est développée, à compter de la première moitié du XIXe siècle, comme un centre d’exploitation forestière, même si une agriculture de subsistance y existait. Vers la fin des années 1950, on y voit plusieurs entreprises de l’industrie de transformation du bois et, parallèlement à l’expansion de ces secteurs, le tourisme a pris son essor ces dernières années.

Plus de 450 mille touristes et vacanciers y viennent chaque année pour pratiquer la chasse et la pêche ou se reposer au calme. L’éco-tourisme et les sports extrêmes s’y développent.

L’agriculture, quant à elle, se centre autour la production des bovins de boucherie, de l’acériculture et dans des secteurs moins traditionnels, tels que la production et la transformation de canneberges. On dénombre dans la Vallée-de-la-Gatineau près de 200  fermes, dont environ 150 sont des fermes de production bovine.

Les lacs de la région abritent une multitude de poissons : doré, brochet, touladi, achigan et autres. Dans les forêts, le gibier est abondant. On y trouve l’orignal, l’ours, le chevreuil, la perdrix, le lièvre, la bécasse et plusieurs autres espèces.

Canton d’Angoumois

Situé à 50 kilomètres à l’ouest de Mont-Laurier, le canton d’Angoumois, proclamé en 1966, se caractèrise par un terrain dont l’altitude varie autour de 350 mètres et où les nappes d’eau, nombreuses et de grandes dimensions, se partagent l’espace : le lac Royal, le lac À la Tortue, le lac Désert, le lac Green et le lac Bras Coupé notamment. L’Angoumois est une région de France, située entre la Saintonge et le Poitou. Elle correspond à l’ancien comté d’Angoulême, érigé en duché en 1515 et réuni à la couronne par François Ier, en 1531. L’Angoumois a fourni environ 180 immgirants à la Nouvelle-France durant le Régime français. D’autres cantons des environs portent des appellations évoquant des régions de France telles l’Artois, l’Aunis, l’Ïle-de-France, la Perche, la Bourgogne.

Hainaut au Québec

La région historique française du Hainaut tire son nom de la Haine, petite rivière qui prend sa source dans les environs de Charleroik en Belgique, passe par Mons, puis entre en France avant de rejoindre l’Escaut à Condé-sur-l’Escaut. Une des originalités du Hainaut est d’être situé de chaque côté de la frontière franco-belge, juste à l’ouest des Ardennes. La partie française correspond à peu près à la partie orientale du département du Nord.La région est richement agricole, mais davantage industrielle, surtout le long des rives de la Sambre et de l’Escaut, avec la houille, la métallurgie et la sidérurgie. Dans l’Antiquité, le territoire du Hainaut était le pays des Nerviens ; il devint un comté dès le Ixe siècle, puis aux Habsburg. Sous le règne de Louis XIVe, l’Autriche céda à la France la partie sud du territoire, qui devint le Hainaut français. Le Hainaut, des Habsbourg, quant à lui, deviendra belge en 1830. En évoquant le Hainaut français, il est des souvenirs spontanés qui surgissent, liés à l’évocation de deux villes bien connues : Valenciennes et ses dentelles, Maubeuge et son clair de lune. Le Hainaut a fourni peu de pionniers à la Nouvelle-France. Son nom se retrouve tout de même deux fos dans la toponymie québécoise. Le canton de Hainaut, pour sa part, est situé dans la région de l’Outaouais, au sud-est de la rèserve faunique La Vérendrye et à environ 60 km de Maniwaki. Il fut établi en 1955 et son nom fut choisi dans le cadre d’une désignation systémique ayant pour trame les régions historiques de la France. Il voisine ainsi avec la Champagne, l’Orléanais, la Picardie, la Lorraine, le Dauphiné, le Lyonnais, l’Auvergne et avec plusieurs autres anciennes provinces françaises qui désignent autant de cantons de l’Outaouais. Sur le plan odonymique, la ville de Laval a donné le nom de Hainaut à une de ses rues.

Pour contacter la MRC de La Vallée-de-la-Gatineau :

C. P. 307
Gracefield
J0X 1W0

Téléphone : 819 463 3241

Site internet de la MRC de La Vallée-de-La-Gatineau : mrcvg.qc.ca

Code                               Municipalité

  • 83090                          Aumond
  • 83045                          Blue Sea
  • 83085                          Bois-Franc
  • 83050                          Bouchette
  • 83904  TNO                Cascades-Malignes
  • 83040                          Cayamant
  • 83070                          Déléage
  • 83005                          Denholm
  • 83912  TNO                  Dépôt-Échouani
  • 83075                          Egan-Sud
  • 83032                          Gracefield
  • 83095                          Grand-Remous
  • 83015                          Kazabazua
  • 83906  TNO               Lac-Lenôtre
  • 83908  TNO               Lac-Moselle
  • 83902  TNO               Lac-Pythonga
  • 83020                          Lac-Sainte-Marie
  • 83010                          Low
  • 83065                          Maniwaki
  • 83060                          Messines
  • 83088                          Montcerf-Lytton
  • 83055                          Sainte-Thérèse-de-la-Gatineau
riviere gatineau

La Gatineau. Photo : © GrandQuebec.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *