Outaouais

Buckingham

Buckingham

Buckingham

L’ancienne ville de Buckingham, située dans la région de l’Outaouais, est devenue depuis le 1er janvier 2002, secteur de la ville de Gatineau.

Historiquement, le canton de Buckingham avait été concédé en 1799 à John Robertson, official de l’armée britannique pour services rendus à la Couronne. Le nom du canton vient du nom de la localité de la Grande Bretagne d’où John Robertson était originaire.

En 1827 a lieu la fondation de la mission Saint-Grégoire-de-Naziance et en 1831, un bureau de poste s’ouvre sous le nom de Buckingham.

La municipalité du village de Buckingham est constituée civilement en 1855 par détachement de la municipalité du canto de Buckingham, et en 1890, le village est incorporé en ville.

Le secteur de Buckingham compte environ 12 000 Buckinoises et Buckinois. La rivière de la Lièvre traverse son territoire et un barrage enjambe ses rives. Sur un côté de la rivière se trouvent la plupart des services de la ville, tels l’hôpital, plusieurs écoles primaires, la polyvalente, le CLSC, ainsi que la rue principale de Buckingham. Sur l’autre rive on retrouve essentiellement des quartiers résidentiels.

Le territoire actuel de Buckingham correspond essentiellement au Village urbain Vallée-de-la-Lièvre de la ville de Gatineau, le long de la rivière du Lièvre. Soulignons que le village urbain Vallée-de-la-Lièvre est l’un des seize villages urbains de Gatineau.

On y compte 14 220 habitants en 20101. Le territoire est divisé par rivière du Lièvre, une rivière sur laquelle s’érige un barrage. Elle compte sur un côté la plupart des services de la ville (hôpital, plusieurs écoles primaires, la polyvalente, le CLSC, la rue principale, etc.) et sur l’autre rive on retrouve essentiellement des quartiers résidentiels.

Dans l’histoire des luttes ouvrières au Québec, la ville est connue comme le lieu d’une importante grève des employés de la compagnie MacLaren. En effet, en octobre 1906, les 400 membres de l’Union internationale des salariés de la compagnie MacLaren affrontent les briseurs de grève et les gardes privés armés; la police de Buckingham, dont le maire est gérant de la compagnie, intervient. Les gardes privés embauchés par la compagnie ouvrent le feu sur les grévistes, deux ouvriers sont tués dont Thomas Bélanger, président de l’union, et François Thériault, secrétaire de l’Union. L’armée intervient et plusieurs grévistes sont condamnés à l’emprisonnement.

Le secteur de Buckingham abrite un patrimoine bâti d’une rare richesse. Des attraits de la localité remarquons la quatrième Église Saint-Grégoire-de-Nazianze, dont la construction date de 1923, avec 24 vitraux et une peinture unique en son genre, celle de l’oeil de Dieu veillant sur ses fidèles, au sommet de l’abside. L’église St. Andrew’s United Church, construite en 1890, mérite également une visite.

La rue principale, l’avenue de Buckingham, ainsi que les rues avoisinantes, conservent tout le charme des petites villes d’antan, notamment grâce au château de Buckingham, érigé en 1887 et à l’église St. Andrew’s United, ainsi que à l’architecture de nombreux bâtiments comme les maisons Kenny, McCallum & Lahaie, Lauzon, le Château d’eau (à la jonction de la rue Fall et du sentier récréatif), maison Higginson, maison Schnubb et plusieurs autres qui rappellent les origines anglo-saxonnes du secteur.

Le 23 juin 2010, Buckingham a été secoué par un tremblement de terre d’une force inusité pour le Québec, et un nombre d’édifices et d’artères ont été endommagés.

buckingham

Maison de brique. Photo : © Noëlla Lévesque

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>