Oubliez le boulot !

Voyage à Potton

Voyage à Potton

Voyage touristique à Potton

Le canton estrien de Potton représente une fusion des agglomérations de Knowlton Landing, Vale Perkins, Highwater et le village de Mansonville.

En plus de magnifiques paysages et du lac Memphrémagog avec son monstre préhistorique, le canton est connu pour ses sources sulfureuses Potton Springs et pour certains attraits architecturaux, tels qu’une imposante grange circulaire construite en 1910, unique en style ou une ancienne loge maçonnique sur la place publique de Mansonville.

Un autre élément patrimonial est le pont couvert de type “town“ d’une longueur de 31 mètres, construit en 1896 (les toits sur les ponts servaient à protéger contre le vent et non contre la neige selon la croyance populaire).

Vale Perkins est de son côté célèbre par la pierre plate sur laquelle on a trouvé des pétroglyphes inconnus probablement amérindiens. Certaines traces laissent lieu à l’hypothèse qu’autrefois, un campement amérindien avait été installé ici.

De plus, de nombreuses routes touristiques sillonnent le canton de Potton. La route 243 longe la rivière Missisquoi;e chemin de Leadville relie la frontière et Mansonville ; le chemin Peabody relie le chemin du Lac à la route 243.

À Potton, le chemin de Knowlton Landing mène à l’endroit du même nom, établi sur la rive ouest du lac Memphrémagog. Les diligences qui reliaient Montréal et Boston au XIXe siècle passaient par Knowlton Landing après des arrêts à Saint-Jean-sur-Richelieu et à Knowlton, au bord du lac Brome. Elles franchissaient également le col de Bolton ou Bolton Pass avant d’atteindre Knowlton Landing pour traverser sur l’autre rive du lac Memphrémagog à Copp’s Ferry, aujourd’hui Georgeville, sur la route 247, et de continuer vers Stanstead et les États-Unis. De tels voyages n’étaient pas de tout repos, les chemins étant longtemps restés difficilement carrossables.

Armoiries du canton de Potton. Photo libre de droits.

Réserve écologique de la Vallée-du-Ruiter

À 4 km au nord-ouest du village de Mansonville, cette réserve écologique d’une superficie de 117 ha et officiellement créée en 1993 se situe dans le canton de Potton, sur le versant est des monts Sutton, plus précisément à l’est du ruisseau Ruiter. Son territoire se retrouve sur le sommet d’une colline anonyme dont le point culminant s’élève à près de 550 mètres. La création de cette réserve écologique vise à préserver des éléments de grande valeur dominés par un peuplement d’érables à sucre accompagnés de hêtres à grandes feuilles, de l’ostryer de Virginie et de quelques autres essences d’arbres. Le nom de l’entité est inspiré de celui de la Fiducie foncière de la Vallée du Ruiter dont le mandat consiste à voir à l’acquisition de terres pour les conserver à leur état naturel. Le terme vallée évoque la localisation de ces propriétés foncières dans le secteur du ruisseau Ruiter, lui-même désigné pour souligner la mémoire du capitaine Jacob Ruiter, son frère Henry et d’autres membres de sa famille qui se sont fait concéder en 1803 plus de 1538 ha de terre dans le canton de Potton, où ils s’étaient installés quater ans plus tôt.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *