Oubliez le boulot !

Destination touristique : Bonaventure

Destination touristique : Bonaventure

Voyage touristique à Bonaventure

La ville de Bonaventure est une destination touristique très recherchée grâce à sa nature environnante et son patrimoine historique.

D’abord, il faut dire que sa population est constituée, majoritairement, de descendants de l’Acadie et cet héritage acadien se manifeste dans la toponymie et l’omniprésence du drapeau acadien, dans diverses manifestations culturelles et dans le langage de ses habitants.

Le Musée acadien du Québec illustre cette richesse culturelle de Bonaventure.

Bonaventure possède une belle plage sablonneuse avec des eaux limpides à la température agréable.

On peut y pratiquer le canot, le kayak, la pêche au saumon de l’Atlantique.

La Route verte pour les cyclistes et une marina sont deux autres atouts de choix.

Plusieurs établissements d’hébergement offrent leurs services et un excellent camping se trouve en bord de mer, tandis qu’un autre est situé près de la rivière Bonaventure.

Le bureau d’information touristique aide à organiser des voyages à Bonaventure.

Hameau de Thivierge

Occupant le sommet d’une éminence, dans la municipalité de Bonaventure, en Gaspésie, entre la rivière Bonaventure et la baie des Chaleurs, ce hameau s’est développé à partir de 1870 et a été ainsi désigné en l’honneur de l’abbé Paul-Napoléon Thivierge (1835-1909), curé de Bonaventure. Né à Saint-Jean de l’Île d’Orléans, il est ordonné prêtre en 1858, puis sera successivement vicaire à la basilique de Québec (1858-1860), curé de Notre-Dame-du-Lac (1860-1863), de Percé (1869-1872), de Bonaventure (1872-1897) et finalement de Pabos, où il meurt. Ce hameau est la patrie de Bona Arsenault (1903-1993), député de Bonaventure entre 1945 et 1976 et ancien ministre qui, au cours de sa retraite, a consacré plusieurs travaux à la généalogie et à l’histoire des Acadiens.

MRC de Bonaventure

Municipalité régionale de comté de 4 457 km2, située en Gaspésie, sur le versant nord de la baie des Chaleurs, entre la MRC d’Avignon et de Pabok. La plaine côtière, assez étroite, où se concentre la population, et que traversent quelques belles rivières à saumon aux larges vallées, se termine sur un rivage de falaises vives et de longues plages sableuses qu’interrompent ces cours d’eau ; l’arrière-pays où s’adosse la plaine est quant à lui montagneux ; c’est le massif gaspésien, un sous-système des Appalaches.

Établie en avril 1981, la MRC de Bonaventure compte une quinzaine de municipalités dont New Richand, la plus populeuse, de même qu’un territoire non organisé, Rivière-Bonaventure, qui couvre les trois quarts de sa superficie. Majoritairement rurale mais non agricole, la population de la MRC est de langue maternelle française on y retrouve aussi une importante minorité de langue maternelle angalise. C’est la papeterie de New Richmond qui constitue le plus important employeur manufacturier. Par ailleurs, les secteurs du bâtiment, de la pêche et de l’exploitation des transports emploient plus de personnes que la moyenne québécoise de ces catégories. Cette MRC, dont le siège se trouve à New Carlisle, a succédé à la municipalité du comté de Bonaventure, d’où elle tire son nom. La municipalité locale de Bonaventure se trouve dans la MRC.

Voici une petite liste non exhaustive des organismes utiles et des attraits pour les visiteurs à Bonaventure et ses alentours :

Bonaventure
Île de Bonaventure. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *