Oubliez le boulot !

Escapade à Verchères

Escapade à Verchères

Destinations touristiques au Québec : Visiter Verchères

Le village de Verchères, l’un des plus beaux villages du Québec, est situé à vingt kilomètres en aval de l’Île de Montréal, sur le rive sud du fleuve Saint-Laurent.

Nous avons parlé de Verchères dans notre article sur le village et de la célèbre Madeleine âgée de quatorze ans qui, en 1692, repoussa l’attaque des Iroquois.

Verchères Touristique

Vue panoramique aérienne de Verchères. Photo libre de droits.

Vous pouvez admirer dans le village de Verchères le monument qui immortalise l’exploit de Madeleine. Cette statue érigée en 1913 par le sculpteur Louis-Philippe Hébert en bordure du fleuve est la plus grosse sculpture de bronze au Canada.

À proximité de la statue est situé un ancien moulin banal construit vers 1734. Ce moulin sert en saison estivale de galerie d’art. Tout près du moulin, vous verrez l’atelier de fabrication de chaloupes de bois à fond plat. C’est la fameuse “verchère”, bien connue au Québec.

Le parc des Pionniers permet d’admirer le fleuve, le passage des bateaux de croisière, les couchers du Soleil. C’est un lieu idéal de pique-nique en famille.

Le village de Verchères fut bâti autour de l’église et une promenade autour de l’église en vaut la peine.

En hiver, les glissades, le carnaval et un grand tournoi de soccer sur neige sont organisés à Verchères.

Un terrain de golf de 36 trous y est également aménagé.

De la rive du fleuve, on aperçoit l’Île Marie, l’Île Beauregard et l’Île-aux-Prunes.

Pour rejoindre Verchères de Montréal, prenez la route 32 à la sortie du tunnel Louis-H-Lafontaine, direction Varennes.

Îles de Verchères

Étendues sur 15 km, les îles de Verchères se trouvent au milieu du Saint-Laurent juste en aval de l’île de Montréal. Cet archipel comprend dix îles qui couvrent une superficie de 13 km2. Il s’agit des îles Beauregard, à Bayol, à Chalut, Desmarais, Marie, Dansereau, aux Prunes qui font partie de la municipalité de Verchères sur la rive sud, et des îles aux Boeufs. Ronde et Bouchard comprises dans celle de la paroisse de Saint-Sulpice sur la rive nord. Les îles de Verchères divisent cette partie du fleuve en deux chenaux : celui des petites embarcations à l’ouest, et le chenal principal à l’est.

Les îles sont constituées de schistes recouverts d’un sol argileux et sableux. Zonées agricoles, ces terres sont exploitées pour la culture (maïs, fraise, framboise), pour le pâturage ou laissées en friche. Le seul secteur encore boisé est situé au Grand Marais sur l’île Bouchard. Ces îles sont des propriétés privées sauf l’île aux Prunes qui appartient au gouvernement canadien. La région est renommée pour la chasse à la sauvagine et la pêche au doré, à la perchaude et au brochet principalement.. Les îles de Verchères évoquent le souvenir de François Jarret de Verchères (1641-1700), officier du régiment de Carignan-Salières, à qui l’intendant Jean Talon accordait le 29 octobre 1672 la seigneurie de Verchères ainsi que les îles des seigneuries des Îles-Bouchard et de l’île-Beauregard. Les vestiges d’un moulin seigneurial existent encore aujourd’hui sur l’île Ronde.

Le collectif Île de Verchères apparaît au XIXe siècle. Par exemple, l’hydrographe H. W. Bayfield écrit Vercheres Islands en 1834. Le nom de Verchères a été attribué aussi à un type d’embarcation en bois créée par Louis Saint_Pierre (1831-1904) vers 1870. Cet artisan a commencé la fabrication des chaloupes Verchères sur l’île Bouchard, et trente ans plus tard, il établit sa manufacture à Verchères. Mais ce n’est qu’en 1940 que ses descendants fabriquèrent le prototype, à fond plat et arrière droit, de forme triangulaire. À cette époque, il y avait une douzaine de manufactures dans la région. Il ne restait, vers la fin du XXe siècle, qu’un seul constructeur de chaloupes.

Île Beauregard

D’une superficie de 63 ha et faisant partie des îles de Verchères, archipel du Saint-Laurent situé en face de Verchères, à une trentaine de kilomètres à l’est de Montréal, l’île Beauregard baigne à l’extrémité ouest de l’archipel et est séparée de l’île Marie par un chenal appelé La Grande Passée. Cette étendue de terre inhabitée a été concédée le 17 août 1674 à André Jarret de Beauregard (1644-1690), lieutenant de compagnie au régiment de Carignan.

L’acte de concession, signé par Frontenac, indique qu’à cette époque les îles qui portaient ce nom étaient au nombre de trois. On y mentionne les « isles Beauregard », l’une « au-devant du bout de la seigneurie du sieur de Verchères », « les deux autres étant sur la ligne qui regarde les isles appartenantes au sieur de Grandmaison », André Jarret était vraisemblablement le cousin de François Jarret de Beauregard, fils aîné du précédent, en 1690. En 1736, la moitié du fief appartenait aux héritiers de François et le reste à Joseph Tétreau dit Ducharme, époux d’Anne Jarret. L’île Beauregard a été également identifiée par la suite Île à Gavreau, du nom de son propriétaire.

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *