Oubliez le boulot !

Voyage à Waterloo

Voyage à Waterloo

La ville de Waterloo, située en bordure du lac qui porte le même nom, est une destination idéale pour tous ceux qui désirent en savoir plus sur l’héritage national tout en admirant des exemples du patrimoine architectural québécois. De plus, la ville est entourée de fermes, d’érablières et de collines, offrant des vues superbes.

Le circuit du patrimoine présente plus d’une trentaine de maisons résidentielles, édifices civiques, églises et temples d’une beauté incomparable, tels que :

  • L’église anglicane au 420 rue de la Cour ;
  • L’ancien temple maçonnique au 441 rue de la Cour ;
  • Le Maplewood, une majestueuse demeure du style victorien sur la rue Taylor ;
  • Les demeures de la rue de la Cour, la maison Singfield, la résidence Beauregard, la maison de la Roxton Mills & Chair ;
  • Le cimetière anglais ;
  • La bibliothèque de l’ancienne Waterloo Public Library Association ;
  • Les demeures de la rue Eastern et de la rue Western, comme la Résidence du Sacré-cœur;
  • La Villa des érables; le Manoir Parmelee, érigé en 1874, résidence de Garner Stevens, agent de la British American Land Company; la maison au 823 rue Western au style espagnol avec le B & B Highlander à cet endroit ; la résidence du 861 Western du style Second Empire ;
  • L’ancienne loge des chevaliers de Colomb au 890 Western, construite en 1896, avec ses portes françaises;
  • La maison Duke Roberts dans laquelle plusieurs styles se confondent dominés par le style néo-italien;
  • La maison la plus ancienne, située au 951, rue Western, bâtie en 1796…

L’inventaire de ces demeures ancestrales ne finit pas, il faut visiter Waterloo pour pouvoir admirer ces édifices, avec leurs vitraux colorés, leurs fenêtres en forme de losange, leurs fondations en quartz, leurs jolies cheminées, de grandes galeries à balustrade et des tours.

La ville de Waterloo est également connue pour les pistes cyclables qui la traversent.

  • D’abord, il faut citer la piste multifonctionnelle L’Estriade ;
  • Puis, La Granbyenne qui débute à Granby ;
  • La piste du Parc de la Yamaska d’une longueur seulement de 4 kilomètres, magnifique et très large qui débute dans la grande boucle de la Granbyenne et longe la rivière Yamaska à travers champs, aboutissant sur le boulevard David-Bouchard ;
  • La Montérégiade qui traverse une partie des Basses Terres du Saint-Laurent et qui emprunte l’ancienne voie ferrée du C. N. ;
  • La Campagnarde qui rejoint l’Estriade à Waterloo et traverse le parc de la Yamaska.

La description des attraits touristiques de Waterloo est beaucoup plus longue, aussi la ville mérite-t-elle la visite d’un touriste avide de nouvelles connaissances.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>