Des nouvelles pas fraîches

Autres victimes de l’OTS

Autres victimes de l’OTS

Morin Heights : Trois autres victimes

Après la découverte, vers 20 heures hier, d’un cinquième cadavre, celui d’un tout jeune enfant, les experts de la Sûreté du Québec est de la direction des expertises judiciaires continuaient tôt ce matin, le 6 octobre 1994, à fouiller le 199, Chemin Bélisle, à Morin Heights.

Vers 15h30, les policiers avaient trouvé deux corps étendus côte à côte, enveloppés dans une couverture, dans un réduit du sous-sol, dans la partie de la demeure non touchée par l’incendie allumé volontairement mardi matin.

Ceux deux cadavres, un homme et une femme, portaient des marques de violence, contrairement aux deux premiers découvertes dans les décombres de l’incendie de cette maison, qui appartient à Joseph Di Mambro, leader de l’Ordre du Temple Solaire. Les deux corps trouvés hier n’avaient aucunement été touchés par le feu.

Puis, alors que le pathologiste Claude Pothel et les autres spécialistes fouillaient le minuscule endroit où les deux derniers cadavres avaient été découverts, le corps d’un enfant mâle d’environ deux ou trois mois a été localisé dans une pièce voisine, un sac sur la tête. Le petit cadavre était caché derrière un chauffe-eau. On apprenait hier soir que l’enfant est né à la Cité de la santé, à Laval.

En outre, l’enquête interne entreprise mercredi à Hydro-Québec a permis d’apprendre que sur les 17 employés identifiés l’an dernier comme appartenant à l’Ordre du temple solaire ou à l’Académie de recherche et de connaissance des hautes sciences (ARCHS), il n’en reste que 14, les autres ne comptant plus parmi les employés de cette société d’État.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>