Des nouvelles pas fraîches

Gagnon condamné au bagne

Gagnon condamné au bagne

Gagnon condamné au bagne pour la vie

Aurore, l’enfant martyre

Québec – L’heure du châtiment a sonné, cet avant-midi, le 5 mai 1920, pour nommés Télesphore Gagnon, 37 ans, et Roméo Rémillard, 21 ans (cet homme avait été impliqué dans une autre cause0, trouvés coupables au cours des récents procès qu’ils viennent de subir aux Assises présidées par l’honorable juge Désy.

Gagnon, on le sait, est le père brutal de l’enfant martyre de Sainte-Philomène de Fortierville. Il était accusé de meurtre, mais le jury l’a simplement déclaré coupable d’homicide. Le prisonnier est le mari de l’odieuse mégère, Marie-Anne Houde, bourreau e sa belle-fille Aurore Gagnon, 10 ans, laquelle mégère a été condamnée à mourir sur le gibet le vendredi 1er octobre prochain, après avoir subi son procès devant l’honorable juge L.-P. Pelletier.

telesphore gagnon

Télesphore Gagnon, le père d’Aurore. Source: Le Soleil, 1920

Quand l’honorable juge monta sur le banc, ce matin, la salle d’audience était remplie autant que durant les procès qui ont donné lieu à ces sentences. L’honorable juge Désy, s’adressant aux deux prisonniers qui attendaient leur sentence, dit :

«Dans l’accomplissement de leurs devoirs, devoirs dont ils ont été chargés par l’autorité compétente, douze de vos pairs ont prononcé, sur les faits révélés par la preuve, dans la cause de Sa Majesté le roi contre vous, sur accusation de meurtre, et ils vous ont trouvés coupable d’homicide involontaire. C’est à moi qu’il incombe maintenant de vous imposer la condamnation que vous méritez, en vertu de la preuve et de la loi. Assurément, il est dur d’appliquer strictement la loi, mais il y a là pour moi un devoir à remplir et il ne peut m’être permis de feindre l’évanouissement quand le châtiment s’impose, quand la vie de la société est en danger. Dieu me garde de cette sensiblerie qui a tant fait, dans certains pays d’Europe, pour encourager le mépris de la loi…

Puissiez-vous accepter et subir avec un esprit vraiment chrétien la juste condamnation que vous avez méritée».

Au bagne pour la vie

Puis le juge lit l’acte d’accusation porté contre Télesphore Gagnon, rappelle le verdict du jury et dit: «La sentence du tribunal est que vous soyez conduit au pénitencier de Saint-Vincent-de-Paul et que vous y soyez détenu durant le reste de votre vie».

Avant de recevoir leur sentence, les deux prisonniers, en réponse à la question réglementaire du greffier ont déclaré qu’ils n’avaient rien à dire. En entendant cette terrible sentence, ils se sont contentés de baisser la tête.

(C’est arrivé le 5 mai 1920), texte publié dans La Presse).

bagne a la vie

Bagne à la vie pour Télesphore Gagnon. Photo : © GrandQuebec.com

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>