Des nouvelles pas fraîches

12 heures au sommet

12 heures au sommet

Douze heures au sommet de la Croix du Mont Royal

Opération réussie pour Stéphane Goulet, 20 ans, qui a passé plus de 12 heures accroché au bras de la Croix du Mont Royal ce matin.

Cet élève en photographie du Cégep du Vieux-Montréal voulait ainsi manifester son opposition au jugement de la Cour Suprême sur la langue d’affichage des établissements commerciaux. Il a reçu l’appui chaleureux de Hans Marotte qui s’était fait remarquer en posant une banderole sur la même croix il y a quelques mois.

Le jeune Goulet s’est amené à la Croix du Mont-Royal vers 1 heure cette nuit (le 16 décembre 1988) avec un groupe d’amis. Il a finalement remis les pieds sur terre vers 14 heures, malgré l’insistance de plusieurs témoins et supporters qui jugeaient la situation intenable et l’invitaient à vite redescendre à cause du froid.

Le protestataire a grimpé sans difficulté. Pendant qu’il s’installait plus ou moins confortablement sur la croix, ses amis appelaient les médias.

Cette initiative s’est d’ailleurs révélée un succès puisque tôt ce matin, on retrouvait deux fois plus de journalistes et de policiers que de supporters sur les lieux.

(C’est arrivé le 18 décembre 1988).

croix mont royal été

La Croix de Mont-Royal, photo : © GrandQuebec

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>