Des nouvelles pas fraîches

Soeurs Sourire

Soeurs Sourire

Une congrégation de Soeurs Sourire à Napierville

C’est ici que j’ai eu le coup de foudre pour Jésus-Hostie!

Encouragée par le silence et les sourires de toutes ses compagnes, petite sœur Suzanne poursuit le récit de la découverte de sa vocation. Elle raconte comment, il y a trois ans à peine, à Trois-Pistoles, une religieuse de la congrégation de Jésus-Marie lui a parlé d’une maison perdue dans le fond d’un rang de Napierville, au sud de Montréal. Deux jeunes femmes y avaient déjà élu domicile, partageant leur temps principalement entre la prière et des visites d’évangélisation dans les écoles et diverses institutions de la région.

Depuis ce temps, d’autres nouvelles venues se sont ajoutées au noyau du début. Et la maison du Rang Double de Napierville, baptisée Maison de Nazareth, est devenue le lieu de naissance d’une toute nouvelle communauté religieuse comprenant aujourd’hui huit membres: les Petites sœurs de Nazareth.

Le 15 octobre 1985, Mgr Bernard Hubert accordait officiellement au groupe une reconnaissance ad experimentum d’une durée de trois ans.

Aujourd’hui, les Petites sœurs de Nazareth soulignent qu’elles continuent de s’en remettre à l’Esprit pour décider des orientations de leur vie. De même comptent-elles sur la Providence pour subvenir à leurs besoins. « Nous vivons le radicalisme de l’évangile, dit la responsable de la communauté. Nous n’avons rien et nous n’avons aucune sécurité, mais nous demandons au Seigneur ce dont nous avons besoin.»

(Cette nouvelle date du 1 novembre 1985).

Voir aussi :

4 Comments

  1. Guy Robillard

    2013/10/27 at 2:21

    Fondatrice Mireille Robillard

    • Dominique Gendron

      2015/12/08 at 8:30

      Monsieur Robillard
      OUi la fondatrice était Mireille Robillard et vous avez raison d’en rester fière !
      Je suis une ancienne petite soeurs de Nazareth et je ne garde que de BON souvenirs. Cette communauté était toute ma vie. Maintenant je suis passée à autre chose mais il m’arrive souvent de prier Mireille puisqu’elle nous chantait : « Mes filles…mes chères filles, même au ciel, une mère le reste toujours. » Je lui demande de m’aider sur ma route puisqu’elle est arrivée à bon port. Si vous avez envie de me répondre, cela me fera un immense plaisir. Vous avez mon courriel. Au plaisir, Dominique

      • Guy Robillard

        2016/03/23 at 1:24

        voici mon courriel grobillard33@hotmail.com

      • Charline Bosse

        2017/02/17 at 3:28

        Bonjour Dominique, J’ai fait un stage à Nazareth et j’ai bien connue Sr. Mireille ainsi que d’autres petites soeurs…Je garde un beau souvenirs de Mireille et de ce qu’elle était. Comme toi, je pense souvent à elle maintenant qu’elle est au ciel. D’ailleurs, je chante souvent ces chants à la guitare que j’aime beaucoup…Charline

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>