Des nouvelles pas fraîches

88 jours sur l’océan

88 jours sur l’océan

Le Radeau L'Égare touche terre après 88 jours sur l'océan

«L'Egaré II» a fait ce matin, le 21 août 1956, une entrée triomphale sous un radieux soleil dans le port de Falmouth, près de la pointe des Cornouailles, en Angleterre.

L'embarcation était remorquée par deux chaloupes de sauvetage, celle du Lizard et de Falmouth, qui avaient conjugué leurs efforts pour haler jusqu'au port le radeau et ses trois occupants.

Tous les navires se trouvant dans le petit port ont salué de quelques coups de sirène l'arrivée des intrépides navigateurs. Sur les quais, plusieurs centaines de personnes, dont de nombreux estivants, s'étaient rassemblés pour les voir.

En abordant le radeau, les reporters trouvèrent un tas de linge sale sur lequel dormait deux chats, l'un noir, baptisé «Poux», et l'autre gris, «Griton». Un peu partout gisaient des caisses vides attachées aux rendis par des cordes de chanvre, au sommet du mât flottaient encore trois drapeaux: celui à fleur de lys de Québec, l'Union Jack et le pavillon de la Nouvelle-Écosse.

Après l'inspection rapide de l'embarcation, les reporters soumirent les trois navigateurs qui les avaient regardés faire en souriant, à un barrage de questions posées dans un mélange de français et d'anglais.

«Recommenceriez-vous?» demanda l'un d'eux à Gaston Vanackère, 31 ans, dessinateur industriel dont le visage est orné d'une grande barbe rousse.

«Non, certainement pas», répondit-il. «Cela n'a pas été trop désagréable, je suppose, sauf pendant les fortes tempêtes, mais nous avons atteint notre but qui était de nous laisser entraîner à travers l'Atlantique par le Gulf Stream en nous servant le moins possible de la voile».

Aussitôt après leur débarquement, les passagers de l'«Égaré II» se sont rendus directement au foyer du Marin, où un copieux déjeuner leur a été servi. Une double portion d'oeufs sur le plat, du bacon et des tomates farcies, suivie de toasts à la confiture. Les formalités d'immigration furent rapidement remplies.

Après un bain chaud, ils se rendirent chez un coiffeur pour se faire couper les cheveux et tailler la barbe. Ensuite, ils revinrent au foyer du Marin pour se reposer.

Interrogé sur ses projets d'avenir, Beaudout (29 ans) a dit: «Nous rentrerons à Montréal par paquebot, aussitôt que possible. Nous emporterons le radeau avec nous, car nous estimons qu'il doit être conservé».

Le «capitaine» a précisé que la bonne entente avait régné à bord pendant la traversée. «Nous n'avons pas eu la moindre querelle, a-t-il dit, et la santé a été excellente».

Quant à Marc Modena (27 ans), il s'est borné à déclarer: «Je suis fatigué, mais heureux».

radeau l'egare

Les trois aventuriers sur leur radeau, soit de gauche à droite, Marc Modena, 27 ans, le chef de l'expédition; Henri Beaudout, 29 ans; Gaston Vanackère, 31 ans. Tous trois demeurent à Montréal. Source de la photo : Journal de Montréal, 22 août 1956.

Voir aussi :

5 Comments

  1. FLORIAN NADON

    2011/09/27 at 2:31

    MONSIEUR HENRI BEAUDOUT JE CHERCHE VOTRE LIVRE SANS SUCCES , VOUS POUVEZ ME REJOINDRE AU 514 327-9086

  2. serret

    2011/10/31 at 10:55

    Monsieur
    Je cherche désespérément le livre sur votre épopée a bord de l’égaré 2 ou puis- je le trouver, quel en est l’éditeur et le titre. est-il en Français ou en Anglais
    Vous en remerciant
    eric serret

  3. Yves MICHON

    2011/12/29 at 12:08

    j’ai vu en 1960 ? à Saint-Lambert, chez monsieur Marrié, le films de cette expédition. Existe-il encoer une copie?

  4. Jean-Pierre Carbonneau

    2012/04/05 at 9:07

    Pourquoi le radeau a t-il été laissé à Neuville ?

    Où est-il rebdu maintenant ?

  5. Bonhomme Jocelyn

    2013/03/14 at 1:27

    Monsieur Beaudout Henri,

    J’ai dans l’espoir que vous puissiez lire ce commentaire car j’ai appris depuis peu que Monsieur Marc Modena qui fût membre de votre équipage était un cousin de mon grand père. Je l’ai su suite à la découverte de photos dédicacées dans son grenier.
    J’aimerai beaucoup en discuter avec vous.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>