Des nouvelles pas fraîches

Le Québec me tue

Le Québec me tue

Le Québec me tue

Hélène Jutras : Le Canada anglais l’aime bien

L’opuscule de la jeune Hélène Jutras Le Québec me tue a été traduit au Canada anglais sous le titre Quebec is killing me (chez Golden Dog Press).

Les premières réactions indiquent un accueil plus que favorable au pamphlet qui, rappelons-le, exprime le désabusement de l’étudiante de vingt ans devant le niveau intellectuel très bas – décrivait-elle – de la société québécoise.

Ce qui a surtout retenu l’attention, ce sont cependant les pages d’Hélène Jutras sur la question de la souveraineté. Elle écrit que le débat sur la souveraineté est absurde, ajoutant que les Québécois devraient plutôt jeter un regard critique sur eux-mêmes avant de songer à se donner un pays.

L’auteur tourne un peu les coins ronds et son essai se lit comme un travail scolaire. Mais on lui accordera un A + pour le contenu, conclut la Canadian Press, l’agence de presse du Canada anglais.

(Texte paru dans La Presse, le 22 octobre 1995)

quebec feux d'artifice

Souvent les gens prennent leurs propres lacunes pour celles de la société qui les entoure, et cherchent à réformer ladite société parce qu’ils sont incapables de se réformer eux-mêmes. (Isaac Asimov, écrivain et scientifique américain. Les cavernes d’acier). Photo : © GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

1 commentaire

  1. Alexandre

    2013/10/25 at 1:16

    Et elle a raison. Je me pose toujours la même question et le pourquoi d’avoir a obtenir la souveraineté. La Province de Québec est t’elle synonyme de destruction d’un pays pour penser a sois même d’abord? Penser a son nombril et non a avancer et améliorer l’avenir d’un Canada prospère.

    « Elle écrit que le débat sur la souveraineté est absurde, ajoutant que les Québécois devraient plutôt jeter un regard critique sur eux-mêmes avant de songer à se donner un pays. »

    Je n’aurai pas dit mieux. La souveraineté est une débilité sans nom. Sa fait 3 ans que je vis au Canada, dans cette province. Je suis Français et je comprend toujours pas pourquoi les québécois ou plutôt Canadien Français pensent t’en a leur petit confort d’enfant pourri gâter que d’avancer avec ce qui ont déjà.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>