Des nouvelles pas fraîches

Le premier match du Canadien

Le premier match du Canadien

Le premier match et le premier triomphe du club Canadien

Le Club Canadien de Montréal bat Cobalt par 7 à 6 dans une lutte excitante au possible

Le Canadien de Montréal a disputé le tout premier match de son histoire le 5 janvier 1910, en affrontant le Cobalt. Voici le compte-rendu intégral du match que nous vous proposons et que a été publié par La Presse le 7 janvier 1905 (à l’époque, les journaux ne publiaient pas le 6 janvier, fête des Rois):

Le Canadien a triomphé du Cobalt mercredi soir au Jubilée, dans l’une des parties de hockey les plus contestées et les plus excitantes vues à Montréal. Le score a été de 7 à 6, et il a fallu jouer cinq minutes de plus que le temps réglementaire pour obtenir un résultat décisif. À la fin d’une heure de jeu, le score était de 6 à 6, et les équipes laissèrent la glace. Une partie des spectateurs s’en allèrent alors croyant que tout était fini et que les deux clubs avaient fait partie nulle. Les arbitres ordonnèrent cependant aux clubs de continuer la lutte, annonçant que le premier point enregistré déciderait de la victoire. Le Canadien eut à soutenir de rudes assauts dans ces minutes finales, mais il réussit à écarter le danger et Poulin compta le treizième point de la soirée, celui qui donnait la victoire à l’équipe canadienne-française.

Un public enthousiaste

Il se produisit alors une scène d’enthousiasme extraordinaire. L’assistance composée en grande partie de sportsmen de la partie est acclama les vainqueurs avec autant de frénésie que s’ils eussent remporté le championnat du monde. Ajoutons que la foule se montre enthousiaste pendant toute la durée de la joute. Chaque élan du Canadien, chacun de ses exploits, de ses beaux coups, provoquaient de longues et chaleureuses acclamations. Certes l’encouragement n’a pas manqué aux joueurs, même à ceux de Cobalt, car ceux-là aussi avaient leurs partisans et non des moins bruyants.

Le vif intérêt porté par les spectateurs aux moindres incidents de la joute a stimulé les joueurs et ceux-ci se sont surpassés. Certes, on s’attendait à la victoire du Canadien, mais Cobalt a pris le public par surprise, car on était loin de croire ses joueurs aussi forts.

Du jeu dur

Le jeu a été dur, la lutte opiniâtre et acharnée. Plusieurs joueurs se sont oubliés dans l’ardeur du combat, et ont commis des actes qui les ont fait expulser de la glace pour quelque temps. Les membres du club Cobalt ont passé 36 minutes à la clôture, et ceux du Canadien, 34. Campbell et Laviolette ont pris chacun 15 minutes de repos, et Smaill, 13 minutes.

La plupart des joueurs portent aujourd’hui la marque du dur engagement auquel ils ont pris part. Ils ont la figure ou la tête endommagée. Smaill, Lalonde et Pitre ont été les plus malmenés. Lalonde, du Canadien, s’est blessé à la cheville du pied, au cours du deuxième mi-temps, et a été forcé de se retirer. Kennedy, de Cobalt, fut alors mis de côté pour égaler les chances.

Le Dr. Aumont, qui a donnée ses soins à Lalonde, dit que ce dernier ne pourra probablement pas jouer avant une dizaine de jours.

canadien de montréal

Les Canadiens. Photo © ElBa

Beau but de Lalonde

Le Canadien eut l’avantage dans le premier mi-temps qui se termina avec un score de 2 à 1.  Le troisième point du club local fut enregistré par Lalonde, après une course de toute beauté de presque toute la longueur de la glace. Les visiteurs s’améliorèrent immensément dans la deuxième moitié du match. Ils égalèrent le score, puis prirent l’avantage. Le Canadien égala à son tour, et chaque club se trouva à avoir quatre points à son crédit.

Laviolette fut alors envoyé à la clôture, et pendant qu’il prenait ainsi un repos forcé, Cobalt passa de nouveau en avant, prenant le neuvième, puis le dixième point de la soirée. On put croire alors que c’en était fait du Canadien, mais ce dernier, répondant aux prières de ses partisans, fit un sérieux élan et réussit à égaler le score. Le temps réglementaire expira sur les entrefaites, mais tel que dit plus haut, le Canadien l’emporta dans la période supplémentaire.

Les étoiles

Laviolette et Pitre ont été les étoiles du Canadien. Vair a joué une partie sensationnelle pour Cobalt. Small s’est aussi distingué.

L’assistance était de 3 000 personnes environ. Tout ce monde était chaud partisan de l’un ou de l’autre club. Les femmes n’étaient pas les moins enthousiastes et n’ont pas ménagé leurs encouragements. L’une d’elles qui se trouvait au bord du rond, a reçu par accident un coup de bâton de l’un des joueurs et a eu la joue et le nez déchirés.

L’animation à la joute était telle qu’on aurait cru que la Coupe Stanley était en jeu.

Les eux clubs sont satisfaits du résultat. Cobalt espère prendre sa revanche chez lui. En attendant, il rencontrera les Wanderers, samedi soir, au Jubilée.

Sommaire du match

Noms de joueurs :

Cobalt : Jones, H. McNamara, Smaill, Vair, Campbell, Clarke, Kennedy.
Canadien : Cattarinich, Laviolette, Pitre, Lalonde, Bernier, Décarie, Poulin.

Referée :  M. R. Hern, assistant M. Reg. Percival; chrônométreurs, MM. W. Ry. Naylor et H. Raymond.

Sommaire du premier match de l’histoire du Canadien :

1 – Canadien Lalonde 17.00
2 – Canadien Poulin 2.06
3 – Canadien Lalonde 5.00
4 – Cobalt Clarke  1.00

Deuxième période :

5 – Cobalt Vair 2.35
6 –  Cobalt Vair 11.25
7 – Cobalt McNamara 2.00
8 – Canadien Bernier  4.25
9 – Cobalt Clarke  0.50
10 – Cobalt Smaill 2.00
11 – Canadien Bernier 0.40
12 – Canadien  Laviolette 1.20

Période supplémentaire :

13 – Canadien Poulin 5.35

Punitions : Poulin : 5 et 3 min; Bernier : 2; Lalonde : 2 et 1; Laviolette : 2; Kennedy : 3; Smaill : 2 et 3 ; Vair : 3; Laviolette 3,5 et 5; Pitre : 3 et 3; Clarke – 2l Campbell : 3, 3, 3, 3; Smaill : 3, 3 et 3. Total : Canadien, 32l Cobalt 33.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. michel aubé

    2014/04/28 at 10:30

    Dans ce texte vous dites le premier macth en 1910 et le reportage de la presse en 1905 ?

    Quelle est la bonne date ?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>